Suisse
Covid-19

Le Conseil fédéral autorise la quatrième dose pour les voyages

Le Conseil fédéral autorise la 4e dose pour les voyages, mais il faudra payer

Le Covid n'a pas dit son dernier mot, mais pas de panique à avoir. Le Conseil fédéral a simplement autorisé l'administration d'une dose de rappel pour les voyageurs qui en ont besoin pour partir. A leurs frais.
10.06.2022, 16:0010.06.2022, 17:21
Jonas Follonier
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Bien que le nombre d'infections au Covid-19 reparte à la hausse en Suisse et ailleurs, il reste faible dans l'absolu. Mais pour voyager dans certains pays, il est parfois nécessaire de recevoir une nouvelle dose de rappel. Chaque Etat est en effet libre de définir les conditions d’entrée sur son territoire.

Lors de sa séance du 10 juin, le Conseil fédéral a donc décidé de permettre l’accès à la vaccination de rappel pour des raisons non médicales – une décision qui concerne avant tout les voyageurs. Les frais seront à la charge des personnes concernées, précise l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Un prix par canton

Ces vaccinations de rappel pour des motifs de voyages se font en dehors de l’autorisation de Swissmedic (hors étiquette) et sans recommandation de l’OFSP et de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV). «Elles peuvent être administrées par le médecin traitant, dans le respect du devoir de diligence», détaille le communiqué.

Plus précisément:

«A l’avenir, les voyageurs pourront se la faire administrer dans des centres désignés par les cantons, s’acquittant eux-mêmes des frais. Le prix sera fixé par les cantons et les centres de vaccination. Toutes les vaccinations recommandées, comme le deuxième rappel pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, resteront quant à elles gratuites»

Pour pouvoir voyager à l’étranger avec un certificat Covid suisse, celui-ci doit être compatible avec les prescriptions internationales. Dans ce contexte, le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de la reprise de deux nouveaux règlements de l’Union européenne (UE) concernant le sésame numérique, que l’UE adoptera fin juin. Cette décision permet de prolonger jusqu’au 30 juin 2023 les bases légales relatives au certificat Covid numérique de l’UE.

Vers un rappel vaccinal élargi en automne

Un rappel utile de la Confédération: les personnes complètement vaccinées ou vaccinées et guéries continuent actuellement d’être bien protégées contre une forme grave du Covid, selon les données les plus récentes. Une dose de rappel n'est nécessaire que pour les personnes dont le système immunitaire est fortement affaibli.

Pour la majorité des gens, y compris les personnes vulnérables, il sera plus judicieux de procéder à un nouveau rappel quand les infections recommenceront à augmenter, car la protection conférée est plus élevée dans les semaines et les mois qui suivent la vaccination.

Conclusion: une nouvelle dose de vaccin nous attend certainement en automne. L'OFSP a déjà indiqué qu'elle comptait communiquer à ce sujet... avant les vacances d'été.

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
1 / 17
Le Covid-19 en Suisse, retour en images
Le port du masque se généralise en Suisse et dans le monde au cours de l'année 2020.
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
Alors que les Chinois sont confinés, des chiens robots patrouillent dans les rues
Video: watson
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Une recrue de l'armée suisse tuée par balle
Ce mardi, une recrue est morte suite à un tir de fusil d'assaut à Bremgarten dans le canton d'Argovie. L'Armée suisse a ouvert une enquête.

Une recrue de l'armée est décédée, mardi matin, lors d'un accident de tir sur le champ de tir de Bremgarten (AG). Pour des raisons encore inconnues, selon l'Armée suisse, un tir de fusil d'assaut s'est déclenché dans un véhicule militaire. La balle a touché le jeune soldat à la tête.

L’article