DE | FR

Grâce au Covid, le marché de la seconde main explose en Suisse

Bild

L'offre d'articles de mode de seconde main est en augmentation. Image: Shutterstock

Les ventes d'occasion ont fortement augmenté sur toutes les plateformes en ligne suisses depuis l'année dernière, et le Covid n'y est pas pour rien.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story

gabriela jordan / ch media



L’achat de seconde main est à la mode. Et il est en plein boom, favorisé par la croissance des achats en ligne induite par le Covid. Ainsi, les plateformes telles que Tutti et Ricardo enregistrent une forte augmentation des demandes. Mais ce n'est pas tout: des sites de vente de neuf ont flairé le bon filon et se sont lancés sur le marché de l'occasion, à l'image de Digitec Galaxus.

Plus grand détaillant en ligne suisse, ce dernier indique que les ventes de produits d'occasion ont presque doublé l'année dernière (+96%). En effet, depuis l'automne 2017, les clients ont la possibilité de revendre leurs produits achetés chez Digitec et Galaxus sur la plateforme. Et comme Tutti et Ricardo, les gens peuvent déterminer eux-mêmes le prix de vente. Digitec Galaxus perçoit, de son côté, une commission de quatre à quatorze pour cent, selon le montant du produit.

Selon le porte-parole Alex Hämmerli, les clients des boutiques en ligne de Migros vendent le plus souvent des téléphones portables, des cartes graphiques et des moniteurs, autrement dit des produits électroniques dont Digitec est le spécialiste. Environ 75% des ventes ont eu lieu chez Digitec et 25% chez Galaxus.

«Le marché d‘occasion de l'électronique s'est définitivement établi chez Digitec»

Zara Hegemann, responsable de la fonction de revente au sein de l'entreprise

«Parce que nous offrons cette option simple, rapide et sûre pour les ventes d'occasion, moins de produits usagés finissent à la poubelle ou au recyclage », ajoute Zara Hegemann. Elle ne divulgue pas le chiffre d'affaires, mais par rapport à l'ensemble de l'activité, la croissance des ventes d‘occasion est disproportionnée. L'entreprise s'attend maintenant à une augmentation des ventes d'occasion dans d'autres catégories de produits via Galaxus. La boutique en ligne couvre désormais presque tous les groupes de produits.

Selon l'entreprise, une forte croissance se profile déjà à l'horizon pour l'année en cours. Au premier semestre 2021, il s'est vendu deux tiers de produits d'occasion de plus que sur l'ensemble de l'année 2020. Pour autant, les deux plateformes ne doivent pas devenir des brocantes. Seuls les articles ayant coûté au moins 50 francs à l'état neuf sont autorisés à la revente.

Davantage de ventes d'occasion sur Tutti et Ricardo

Néanmoins, Digitec Galaxus, avec ses plus de deux millions de clients, ne devance pas les gros sites de seconde main que sont Tutti, Ricardo et Ebay. Et ces derniers ont également enregistré une forte augmentation de la demande depuis l'année dernière. La majorité des transactions concernant les biens d'occasion se font sur ces trois plateformes.

«Le nombre de visiteurs a fortement augmenté, en 2020, sur Ricardo en général et dans le secteur de l'occasion en particulier. 6,5 millions d'articles ont été vendus avec succès, ce qui représente 30% de plus que l'année précédente».

Mojca Fuks, porte-parole de Ricardo.

Un article sur deux proposés était d'occasion, soit deux fois plus qu'il y a deux ans. Mojka Fuks attribue cette croissance à la fois à la situation de pandémie et au besoin croissant de consommer durable.

Chez Tutti, le rapport entre le neuf et l'occasion est d'environ respectivement 20% et 80%.

«En 2020, grâce à la pandémie, nous avons enregistré la plus forte croissance depuis longtemps»

Patrizia Negri, porte-parole de Tutti

«Beaucoup de gens ont bricolé autour de leur maison pendant cette période, en vendant des objets au lieu de les jeter. Ils achetaient des biens de seconde main à un bon prix», analyse Patrizia Negri, la porte-parole de Tutti.

En 2020, les visites du site ont augmenté de 22% et le nombre de nouvelles annonces de 32%. Cette année, les chiffres ont encore légèrement baissé, mais ils se sont stabilisés à un niveau plus élevé que dans les années précédant 2020.

Sur Ebay les montres d'occasion sont en vogue

Le détaillant en ligne américain Ebay, également actif sur le marché suisse, souligne la tendance au «slow fashion». Selon le rapport, l'offre d'articles de mode de seconde main sur la plateforme est en augmentation. Le secteur des montres d'occasion enregistre une croissance encore plus forte.

Au premier semestre de 2020, une augmentation de plus de 100% a été enregistrée par rapport à la même période de l'année précédente.

Selon Ebay, le commerce des produits d'occasion prend de plus en plus d'importance en raison d'une sensibilisation croissante à l'environnement et à la durabilité. Le nombre de recherches d'offres «durables» et «respectueuses de l'environnement» avait augmenté de près de 100% entre 2018 et 2019.

Article traduit de l'allemand par Sejla Besic

Cela n'a rien à voir, mais voici des photos d'une petite femelle hippopotame née au zoo de Bâle

1 / 7
Une petite femelle hippopotame est née au zoo de Bâle
source: zoo de bâle / zoo de bã¢le
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

E-commerce: les Suisses veulent tout, tout de suite

Dans les 48 heures suivant le retard d'une commande, un Suisse sur trois se met en rogne, révèle une enquête menée pour le compte de Digitec Galaxus.

En Suisse, l'heure c'est l'heure. Et cela vaut aussi pour les commandes en ligne. C'est en tout cas ce que montre un rapport publié pour le compte de Galaxus. Selon ce dernier, au delà de deux jours de retard, les acheteurs suisses s'impatientent fortement. Et s'énervent.

Les citadins, les jeunes, les hommes et les Romands sont les plus impatients de recevoir leur commande.

Les personnes âgées entre 30 et 49 ans veulent recevoir leurs colis le plus vite possible, quitte à générer plus de gaz …

Lire l’article
Link zum Artikel