DE | FR

Le café Starbucks est-il infâme à ce point? Plusieurs filiales ferment en Suisse

Pendant des années, la chaîne de café s'est développée sur le territoire suisse. Aujourd'hui, la tendance s'inverse. Le nombre de filiales diminue. Cela laisse aux fournisseurs locaux l'opportunité de s'engouffrer dans la brèche.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
29.01.2022, 07:55
Stefan Ehrbar / ch media
L'entreprise Starbucks n'a plus autant la cote qu'avant en Suisse.
L'entreprise Starbucks n'a plus autant la cote qu'avant en Suisse.image: keystone

L'histoire entre Starbucks et la Suisse avait pourtant bien commencé. En 2001, la chaîne de cafés originaire de Seattle, célèbre pour ses Frappuccinos au caramel, ses Iced White Mochas et ses Flat Whites, ouvrait sa première filiale en Europe continentale à Zurich. Dans les années qui ont suivi, elle a connu une forte expansion. Il y a à peine trois ans, la firme américaine comptait 62 cafés dans notre pays. Peu d'autres pays d'Europe accueillent une telle densité de cafés Starbucks.

Mais depuis quelques mois, Starbucks fait machine arrière. Actuellement, la chaîne compte encore 54 enseignes, soit huit de moins qu'en 2018. La ville de Zurich en compte trois de moins qu'à l'époque, Genève deux et Berne en a aussi perdu une.

Réduction des effectifs

Avec la pandémie de Covid-19, Starbucks a dû limiter les heures d'ouverture de nombreuses filiales. Résultat: à l'heure actuelle, tous les horaires «normaux» n'ont pas été rétablis. Un indice que Starbucks vend moins de cafés qu'avant la crise. La firme américaine a surtout réduit ses effectifs dans les filiales qu'elle exploite elle-même. Cela représente 45 unités en Suisse.

Neuf autres cafés sont des franchises. A l'aéroport de Zurich, ils sont gérés par le géant britannique de la restauration Select Service Partner (SSP). Dans ces filiales, les prix sont différents et les cartes de fidélité suisses ne sont pas acceptées.

Artisanat local

Les affaires de Starbucks ont connu des jours meilleurs. La concurrence croissante des fournisseurs suisses, qui font la promotion d'un artisanat local et d'une sélection spéciale de grains de café, exerce-t-elle une influence?

Starbucks ne s'exprime pas à ce sujet. La chaîne indique que deux filiales situées à Zurich Bellevue et à Zurich-Oerlikon ont été fermées pour procéder à la rénovation des bâtiments. Le service de presse n'est toutefois pas en mesure de confirmer qu'elles rouvriront ensuite. Starbucks examine régulièrement son portefeuille «afin de s'assurer que les magasins sont situés à des endroits pertinents pour les clients, tout en garantissant une croissance saine de l'activité». L'entreprise est en recherche constante de nouveaux emplacements.

Qui se partage le gâteau?

D'autres chaînes de cafés se sont mises en mode conquérantes. La chaîne zurichoise Vicafe, par exemple, possède désormais 12 filiales à Zurich, Bâle et Eglisau (ZH). L'ascension a été rapide puisque la première succursale n'a été ouverte qu'en 2014. L'exploitant de kiosques Valora a également frappé fort avec sa filiale Caffè Spettacolo, dont 30 filiales sont actuellement en service dans tout le pays. Avec environ 70 points de vente de McCafé intégrés à ses filiales, le géant de la restauration rapide McDonald's est également un acteur non négligeable sur le marché du café.

Le fournisseur romand Boréal a également osé franchir le Röstigraben. Il exploite désormais deux filiales à Zurich, en plus de trois à Genève. L'année dernière, Coca-Cola a également lancé la marque de café Costa Coffee en Suisse. Jusqu'à présent, il s'agissait de produits destinés au commerce et de coins café pour les entreprises, mais lors d'un entretien avec CH Media, les responsables ont annoncé la création de 15 cafés sur le territoire suisse.

Traduit de l'allemand par Anaïs Rey

Pass sanitaire dans les restaurants, Jour 1: le verdict

Plus d'articles sur la mangeaille!

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Entre deux bouteilles de rouge, on a goûté le sandwich spécial Bénichon

Link zum Artikel

Cédric Grolet fait un «pain suisse» et retourne le cerveau des Suisses

Link zum Artikel

Le problème des Happy meals n'est pas le plastique, c'est le bœuf

Link zum Artikel

Quel Tupperware êtes-vous?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
Vous aussi, vous en avez marre d'EasyJet? Il est temps de vider votre sac
Jeudi, entre 200 et 400 vols EasyJet ont été annulés dans toute l'Europe. De quoi fâcher les voyageurs, qui entretiennent souvent une relation amour-haine avec la compagnie. Sondage.

Entrons directement dans le vif du sujet.

L’article