Suisse
électricité

Pénurie d'énergie: le réseau mobile suisse pourrait craquer

Guy Parmelin va-t-il nous couper le natel?
Pour Guy Parmelin, «une pénurie d'électricité entraîne une réduction de la disponibilité des services de télécommunications».keystone / shutterstock (montage watson)

Le réseau mobile résisterait-il à un black-out? La réponse va vous déplaire

Nous couper le chauffage et les remontées mécaniques ne suffisait pas: Guy Parmelin a désormais déclaré, qu'en cas de pénurie énergétique, la téléphonie mobile serait fortement limitée... voire suspendue? Explications.
06.12.2022, 19:1406.12.2022, 19:36
Plus de «Suisse»

Lundi, les membres du Conseil fédéral venaient répondre aux questions des députés. La question de l'approvisionnement énergétique est encore au centre des débats et malgré une situation stable pour cet hiver en Suisse (les barrages étant pleins), c'est cette fois-ci la téléphonique mobile qui était évoquée.

Trois députés de différents partis ont ainsi demandé des comptes à Guy Parmelin au sujet des antennes des opérateurs de téléphonie mobile qui, comme tout autre appareil appartenant à une entreprise, consomment une grande quantité d'électricité. Que se passerait-il en cas de black-out? Guy Parmelin n'a pas hésité à admettre que:

«Une pénurie d'électricité entraîne une réduction de la disponibilité des services de télécommunications»
Guy Parmelin
Image
Image: keystone

Et de préciser:

«Les entreprises de tous les secteurs, privés et publics, peuvent être touchées»
Guy Parmelin

Le conseiller fédéral précise tout de même que «les effets concrets sur les infrastructures de télécommunications dépendent fortement de la durée et du taux de contingentement».

«Une pénurie d'électricité est un risque que les exploitants de réseaux de téléphonie mobile doivent anticiper. Ceux-ci ont élaboré des mesures pour que leurs réseaux puissent surmonter des pannes»
Guy Parmelin

L'ambulance, oui. Netflix, non.

Un des parlementaires s'inquiétait de savoir ce qu'il adviendrait, en cas de black-out, des services d'urgences. Imaginez-vous: un accident grave à la maison, et impossible d'appeler l'ambulance? Le conseiller fédéral a tenu à rassurer:

«Seule une partie des services fournis par les entreprises de télécommunications est nécessaire au maintien des services de base»
Guy Parmelin

Mais pour le reste... on pourra repasser...

«Les entreprises de télécommunications peuvent être soumises au contingentement, en suspendant ou restreignant les services qui ne sont pas essentiels, comme les services de télévision numérique, les sites de streaming, de vidéos, de jeux en ligne, etc.»
Guy Parmelin

La limitation décidée par le Département de l'économie dans son «palier 2» ne serait donc pas une simple directive envers la population, mais une limitation pratique effectuée par les entreprises de télécommunications.

Parmelin s'en prend à Swisscom, Salt et Sunrise

Plusieurs parlementaires sont montés au perchoir pour demander des explications au ministre de l'Economie. Guy Parmelin ne s'est pas contenté d'indiquer que les services de téléphonie mobile pourraient être limités.

Il a aussi accusé les entreprises de télécommunications de ne pas avoir pris leurs responsabilités dans la dernière décennie: «Nous cherchons des solutions, mais c'est le genre de choses qu'il faut anticiper. Cette problématique est connue depuis huit à dix ans», a déclaré le Vaudois. Et de poursuivre, avec une pointe d'ironie:

«Nous attendons aujourd’hui de ces entreprises, qui sont — semble-t-il, ou en tout cas l'affirment toujours — à la pointe de l’innovation, des solutions innovantes»
Guy Parmelin

Le ministre s'est même risqué à une petite pique finale et bien sentie:

«Vous me permettrez une petite remarque: je crois que c'est la première fois que nous arrivons à faire l'unanimité entre Salt, Sunrise et Swisscom. Et ça, c'est déjà un exploit...»
Guy Parmelin
Sacré Guy!
Sacré Guy!Image: keystone

(acu)

Copin comme cochon: le chauffage à 19 degrés
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce que l'on sait du méga-accord pour l'armée suisse et l'aide à l'Ukraine
Une coalition de centre-gauche veut faire passer les dépenses supplémentaires pour l'armée et l'aide à l'Ukraine à côté du frein à l'endettement. Les dépenses doivent être comptabilisées comme extraordinaires. Jeudi, l'épreuve de force aura lieu au sein de la commission du Conseil des Etats.

Accord secret de plusieurs milliards, marchandage sans précédent, pantalonnade financière: le Blick n'a pas manqué de superlatifs lorsqu'il a rendu public dans son édition de mercredi un plan du centre-gauche. Des politiciennes de différents partis veulent trancher le nœud gordien.

L’article