DE | FR

Sur Twitter, la Suisse a deux présidents, mais tout va bien

Dans de nombreux pays, le passage du témoin entre l'ancien président et le nouveau se fait en grande pompe. En Suisse, un simple coup de fil suffit et mettre à jour son profil en ligne peut attendre.
01.01.2022, 10:3203.01.2022, 06:31
Jason Huther
Jason Huther
Suivez-moi

La passation de pouvoir a eu lieu: Guy Parmelin a téléphoné, vendredi, à Ignazio Cassis pour lui remettre la présidence de la Confédération. Pas de grande cérémonie d'intronisation donc.

Sur Twitter, le président sortant a souhaité à son successeur «bonne chance». Il continuera d'ailleurs de travailler avec lui. Guy Parmelin est le ministre suisse de l'Economie après tout.

De son côté, le nouveau président – accessoirement ministre des Affaires étrangères – a remercié son prédécesseur:

Donc tout se passe bien en Suisse où le rôle du président est surtout honorifique. Ignazio Cassis, élu début décembre, présidera le Conseil fédéral et dirigera les séances du gouvernement. En gros, il gérera l'agenda. Il a aussi le pouvoir d'adresser ses vœux au peuple suisse pour le Nouvel An et aussi celui de choisir la photo du Conseil fédéral. Ici, celle de cette année (en Gif) 👇.

GIF animéJouer au GIF

Si la passation de pouvoir s'est passée dans le plus grand des calmes et en toute courtoisie, on notera que sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook, rien n'était encore très clair... Voici ce que l'on pouvait encore lire, ce 1er janvier aux alentours de 18 heures.

Sur Twitter la Suisse a deux présidents 👇

Et sur Facebook (réseau réputé lent), on vit encore en 2021...

Un fait plutôt amusant et symbole d'une démocratie apaisée, malgré la crise sanitaire.

Vous avez trop bu au Nouvel An? Voici les conseils de la redac' pour vous rétablir

Plus d'articles sur le Conseil fédéral

Le futur président suisse n'exclut pas complètement une vaccination obligatoire

Link zum Artikel

10 ans que Berset est au Conseil fédéral: on a sorti les vieux dossiers!

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral ne veut pas interdire l'expérimentation animale

Link zum Artikel

Le Conseil national refuse de doubler le milliard de cohésion

Link zum Artikel
Selon ses autorités, le canton de Neuchâtel n'est pas la proie des gangs
Neuchâtel ne fait pas face à une hausse de la criminalité due aux gangs, selon les autorités cantonales, interpellées mercredi suite au décès d'un jeune homme en septembre 2021.

Non, la criminalité liée à de la rivalité entre bandes de jeunes n'est pas en hausse dans le canton de Neuchâtel, a déclaré le conseiller d'Etat Alain Ribaux. Il a répondu à des interpellations de députés, inquiètes après le décès en septembre d'un Chaux-de-Fonnier à Lausanne.

L’article