DE | FR

A Fribourg, deux enseignants mis à la porte après #Balancetonprof

Image: Keystone
A Eikon, l'école d'art de Fribourg, deux enseignants sont virés pour des comportements répréhensibles envers des élèves, suite à l'ouragan #Balancetonprof. Le directeur, qui avait aussi été suspendu, a été blanchi. Il quitte néanmoins son poste.
25.06.2021, 17:5325.06.2021, 18:14
Suivez-moi

Le tsunami #Balancetonprof continue de faire des vagues à Fribourg. A Eikon, l'Ecole professionnelle en arts appliqués, deux enseignants ne retrouveront pas leur poste, annonce ce vendredi l'Etat de Fribourg.

Ils sont sous le coup d'une enquête pénale, selon les informations de La Liberté. Ils sont prévenus d'actes d'ordre sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance et bénéficient de la présomption d'innocence.

Le contexte

Suite à des dénonciations de sexisme ou de comportements déplacés à l'Eikon en début d'année, la Direction de l'économie et de l'emploi du canton avait ouvert une enquête administrative. Trois enseignants, dont les deux ci-dessus, avaient été suspendus, tout comme le directeur, en raison de sa fonction.

#Balancetonprof, c'est quoi?
En février, le mouvement #Balancetonprof a été lancé par le collectif de la Grève des femmes de Fribourg. Il faisait suite au témoignage d'une élève du Collège de Gambach, à qui on avait reproché sa tenue parce qu'elle ne portait pas de soutien-gorge. Plus de 400 réactions avaient alors été postées, faisant état de propos ou de comportements déplacés dans les écoles fribourgeoises, voire d’agressions sexuelles.

Les conclusions de l'enquête

  • Menée par une avocate indépendante, l'enquête a conclu pour les deux profs à l'existence de certains comportements répréhensibles, «qu'elle assimile parfois à du harcèlement sexuel, constitutifs de fautes professionnelles graves», écrit le canton de Fribourg, qui a donc décidé de les virer.
  • Le directeur, Nicolas Stevan, est mis hors de cause.
  • Le troisième enseignant suspendu est aussi blanchi.

Le directeur démissionne

L'Etat de Fribourg annonce que, même s'il est blanchi, le directeur d'Eikon a décidé de démissionner, «estimant qu'un retour à la direction de cette école n'était désormais plus envisageable». Son poste sera rapidement mis au concours.

La Direction de l'économie et de l'emploi indique enfin qu'une campagne de sensibilisation sera organisée dans les écoles fribourgeoises. Elle sera destinée aux élèves et aux enseignants.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une septuagénaire décède sur l'A9 entre Chexbres et Lausanne
Une femme de 76 ans est décédée lors d'un accident sur l'autoroute A9 vendredi. Quatre blessés ont été conduits au Chuv.

Une personne a perdu la vie et quatre autres ont été blessées vendredi en fin de journée sur l'A9 entre Chexbres et Lausanne-Vennes. Une collision dans le tunnel de Chauderon est à l'origine de l'accident.

L’article