Suisse
Immobilier

Les loyers pourraient augmenter de 15% d'ici 2026

Les loyers pourraient augmenter de 15% d'ici 2026

Une initiative de l'Asloca vise
Keystone
Le directeur de l'Office fédéral du logement (OFL) s'attend à une éventuelle hausse de loyer de plus de 15 % d'ici 2026.
02.09.2023, 15:3102.09.2023, 18:12
Plus de «Suisse»

Une troisième augmentation du taux d'intérêt de référence est possible dans les un à deux ans à venir, dit-il samedi dans le Blick.

Avec la hausse du taux d'intérêt de référence de 25 points de base, les bailleurs peuvent augmenter le loyer de 3%. Mais «40% du renchérissement intervenu depuis la dernière adaptation du loyer peut s'y ajouter», précise Martin Tschirren. La prochaine hausse du taux d'intérêt devrait avoir lieu en décembre ou mars prochain, selon lui.

L'OFL a annoncé vendredi maintenir le taux d'intérêt de référence à 1,5%. Ce taux mis en place en 2008 a régulièrement baissé avant d'atteindre son niveau le plus bas: 1,25%. Une première augmentation a eu lieu en juin, le taux passant à 1,5%.

A la hausse du taux d'intérêt, s'ajoutent le recul des constructions malgré une demande élevée et la hausse des prix de l'énergie et des matériaux de construction, souligne Tschirren.

Le conseiller fédéral a en mai organisé une table ronde pour faire face à la pénurie de logements. Une première ébauche d'un plan d'action est en train d'être finalisée, selon le directeur de l'OFL, qui appelle les politiques à faire preuve de «courage». (chl/ats)

Voici la nouvelle maison des Bennifer (à 61 millions de $)
1 / 14
Voici la nouvelle maison des Bennifer (à 61 millions de $)
partager sur Facebookpartager sur X
Le nouveau Bombardier du Conseil fédéral
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Vetropack reporte les premiers licenciements
La fermeture de l'usine de St-Prex du géant de l'emballage Vetropack doit entraîner la suppression d'environ 180 postes. Les employés ont obtenu ce lundi un accord sur l'une de leurs revendications.

Les premiers licenciements sont reportés d'un mois chez Vetropack à St-Prex (VD), de la fin mai à la fin juin. La tension reste toutefois de mise et la grève se poursuit, même si les employés ont partiellement repris le travail.

L’article