Suisse
Intempéries

Six centrales hydroélectriques d'Axpo touchées par les inondations

Six centrales hydroélectriques d'Axpo touchées par les inondations

Les intempéries qui ont traversé la Suisse ces derniers jours ont endommagé des installations hydroélectriques de la société argovienne Axpo.
24.06.2024, 07:1424.06.2024, 07:56
Plus de «Suisse»

Six centrales hydroélectriques de l'énergéticien Axpo ont été touchées par les inondations dans le Misox aux Grisons. Les installations ont été contrôlées et sont sûres, a assuré le groupe argovien.

Les installations électriques ont été contrôlées et arrêtées, les centrales et leurs lacs de barrages se trouvant dans un état «sûr» et «opérationnel», a souligné le groupe lundi dans un communiqué. Leur mise en service sera décidée à une date ultérieure.

Les centrales d'Officine Idroelettriche di Mesolcina (OIM), de Calancasca, d'Elettricità Industriale (Elin), d'Idro Arvigo et de Tecnicama ont été touchées par les récentes intempéries. Celles d'OIM et de Calancasca ont subi des dégâts «mineurs», mais sont prêtes à redémarrer. Les installations d'Elin ont par contre «subi des dégâts» et ne pourront reprendre du service qu'après des réparations.

Des orages et de très fortes précipitations ont provoqué vendredi soir des crues et des éboulements dans le val Mesolcina, dans le canton des Grisons. Le village de Sorte a été particulièrement touché, avec plusieurs maisons et véhicules emportés. Le corps d'une des personnes portées disparues a été retrouvé dimanche, a annoncé la police, tandis que les opérations se poursuivent pour retrouver deux autres personnes. (sda/ats/awp)

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le prix des hôtels est un critière important»
La SSR a révélé les noms de deux villes encore en course pour l'organisation du prochain Concours Eurovision de la chanson (ESC). Cela se jouera entre Bâle et Genève. Réaction de Jean-Marc Richard, commentateur romand du concours depuis 32 ans.

«Les quatre villes qui étaient en lice avaient proposé de très bonnes candidatures, mais j'applaudis le choix des finalistes», explique Jean-Marc Richard au bout du fil. Le journaliste de la RTS qui fait partie de la délégation suisse qui choisira la chanson de 2025 tient à préciser qu'il «n'est pas dans le secret des dieux» et qu'il n'a pas participé à la sélection des villes, il accepte toutefois de nous donner ses impressions sur les finalistes.

L’article