larges éclaircies
DE | FR
Suisse
International

La cyberattaque aux Etats-Unis n'a pour l'instant pas touché la Suisse

La cyberattaque aux Etats-Unis n'a pour l'instant pas touché la Suisse

cyber attaque Suisse monde Etats-Unis piratage technologie informatique cyberdéfense
Image: Shutterstock
Suite au piratage informatique de 1000 sociétés américaines ce week-end, le Centre national pour la cybersécurité (CNCS) n'a pas encore reçu d'alertes d'entreprises touchées en Suisse.
05.07.2021, 10:3705.07.2021, 10:43
Plus de «Suisse»

Les autorités chargées en Suisse de la cybersécurité sont en contact avec le prestataire de services informatiques américain Kaseya. Celui-ci a été touché durant le week-end par une attaque de grande envergure avec un logiciel de chantage. On ignore pour l'heure si des entreprises suisses figurent parmi les victimes.

«Le Centre national pour la cybersécurité (CNCS) n'a pas encore reçu d'annonces d'entreprises touchées en Suisse. Il est tout à fait possible qu'une éventuelle attaque n'ait pas encore été remarquée et qu'elle soit signalée lundi seulement, à la reprise du travail.»
Déclaration du Département fédéral des finances (DFF).

Un fournisseur de services informatiques en cause

Les pirates informatiques ont utilisé des failles chez le fournisseur américain pour hacker ses clients avec un programme qui crypte les données et demande une rançon.

Les clients de Kaseya, à leur tour, sont souvent eux-mêmes des fournisseurs de services pour d'autres entreprises, créant une sorte d'effet domino.

Des conséquences du piratage jusqu'en Suède

Les conséquences ont été ressenties jusqu'en Suède, où la chaîne de supermarchés Coop a dû fermer samedi la quasi-totalité de ses magasins. L'ampleur des dégâts n'était pas encore connue. Selon l'entreprise spécialisée dans la sécurité informatique Huntress Labs, «plus de 1000 entreprises» ont été affectées par ce «rançongiciel.»

En cas d'incidents impliquant des chevaux de Troie de cryptage, le NCSC conseille, entre autres, de déconnecter immédiatement les systèmes infectés du réseau et de n'éteindre en aucun cas les appareils infectés avant que le logiciel malveillant n'ait été analysé par la police, le NCSC ou d'autres spécialistes. (ats)

World of Watson: L'avion en version honnête
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'initiative pour le droit de vote à 16 ans encore rejetée
La gauche, le PVL et une partie du Centre ont soutenu l'initiative. Sans succès.

La Suisse ne doit pas introduire le droit de vote à 16 ans. Le sujet divise le Parlement depuis plusieurs années. Le National a décidé mercredi, par 106 voix contre 84, de classer une initiative parlementaire en ce sens.

L’article