DE | FR

En direct:

Renouer le dialogue avec les jeunes + surcoût de 160 millions de francs pour les EMS



Les chiffres du coronavirus Consulter tous les chiffres
Valeur Re
Taux de positivité
moyen sur 7 jours
Décès avec
le Covid-19
Moyenne sur 7 jours Hospitalisations quotidiennes
Moyenne sur 7 jours Infections quotidiennes
Moyenne sur 7 jours Décès quotidiens
Distribution des cas selon l’âge 0–29 30–59 60–99
Valeur Re Facteur d'incertitude

Liveticker: La situation sur le front du Covid

Envoyez-nous votre contribution
16:49
Lancement de la campagne de vaccination en Libye
La Libye a indiqué avoir lancé samedi sa campagne de vaccination contre le Covid-19, en commençant par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah, alors que les cas augmentent dans ce pays fragilisé par les conflits.

L'annonce a été faite par le président du Centre national de lutte contre les maladies (CDC) Badreddine al-Najjar lors d'une conférence de presse.
16:45
Les cantons doivent renouer le dialogue avec les jeunes
Les cantons doivent renouer le dialogue avec les jeunes, estime le président de la Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP). Ils ont leur mot à dire dans la crise du Covid.

«On n'a jusqu'à présent pas parlé avec les jeunes», a reconnu Fredy Fässler, conseiller d'Etat saint-gallois (PS) en charge de la police, dans une interview à l'émission «Samstagrundschau» de la radio SRF. Il est d'avis qu'ils devraient être à l'avenir davantage impliqués dans la recherche de solutions.
14:51
A Uri, la police encercle les corona-sceptiques
A Altdorf, une commune située dans le canton d'Uri, un appel à manifester a été lancé sur les réseaux sociaux malgré l'interdiction de la police. Sur le qui-vive, les forces de l'ordre ont été déployées en masse. Selon les information de Blick.ch, la police a usé de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc pour disperses les manifestants. Ce qui, pour l'heure, ne semble pas avoir porté ses fruits.



Le rassemblement est organisé par le mouvement «AktionBündnis Urkantone» (groupe d'action des cantons de Suisse primitive). Pour rappel, il y a quelques jours, la police cantonale uranaise avait appelé sa population à s'abstenir de tout rassemblement samedi à Altdorf. Un appel qui n'a pas été respecté par tous.
12:46
Plus de 110 personnes verbalisées dans un restaurant clandestin
Plus de 110 personnes ont été verbalisées dans un restaurant clandestin à Paris dans la nuit de vendredi à samedi. L'organisateur et le gérant ont été interpellés pour avoir violé les restrictions liées au coronavirus , a indiqué la préfecture de police de Paris.

Les policiers «requis pour un tapage nocturne émanant d'un restaurant ont mis un terme à un rassemblement de plus de 110 personnes», explique la préfecture dans un tweet. Les convives ont été «verbalisés pour non-respect des mesures sanitaires», ajoute-t-elle, précisant que «l'organisateur et le gérant» ont été «interpellés».

Pour en savoir plus
12:14
Roche à court d'autotests depuis vendredi après-midi
Roche n'est plus en mesure de fournir des autotests aux pharmacies depuis vendredi après-midi. La forte demande pour dépister le coronavirus a créé une pénurie passagère. Les livraisons pourront reprendre dès le début de la semaine prochaine.

La pharma pourra alors fournir plusieurs centaines de milliers de tests à faire soi-même par jour, a-t-elle indiqué samedi à Keystone-ATS. La demande de la population pourra être entièrement couverte au cours de la semaine, selon elle.

Pour en savoir plus
10:51
Lonza va créer 1200 emplois à Viège
Lonza va engager 1200 personnes à Viège, dans le Haut-Valais; 650 ont déjà été recrutées, a indiqué le directeur du site valaisan Renzo Cicillini dans une interview au Walliser Bote parue samedi.

L'entreprise active dans la chimie et la pharma trouve son personnel sur le marché du travail suisse, mais prospecte aussi à l'étranger. «Nous ciblons surtout des pays comme l'Allemagne, le Nord de l'Italie, la France et la Grande-Bretagne», indique-t-il.

Lonza Viège a démarré en novembre dernier la production d'un principe actif pour le vaccin anti-Covid Moderna. Depuis, trois lignes de production ont été mises en service.
8:30
Première vague: surcoût de 160 millions de francs pour les EMS
Les EMS ont dû débourser environ 160 millions de francs de coûts supplémentaires pour faire face à la première vague de coronavirus, selon leur faîtière Curaviva Suisse. Celle-ci attend des cantons qu'ils assument leurs responsabilités en matière de financement.

Le montant inclut également le manque à gagner, précise Daniel Höchli, directeur de Curaviva, dans une interview accordée au Tages-Anzeiger parue samedi. «Et pour la deuxième vague, nous sommes en train de faire les comptes», ajoute-t-il.
8:02
Le régulateur américain statue sur le vaccin de Johnson & Johnson
Un lien de causalité entre la formation de caillots sanguins et l'injection du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson n'a pas été établi à ce stade, a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA). Cette dernière a dit enquêter sur des cas aux Etats-Unis.

«La FDA est au courant d'informations aux Etats-Unis sur des événements thrombo-emboliques graves, parfois associés à une thrombopénie (bas niveaux de plaquettes dans le sang), qui se sont produits chez quelques individus après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Janssen», écrit le régulateur dans un communiqué à l'AFP. Il cite le nom de la filiale européenne de Johnson & Johnson.
7:58
Pas de nouvelles violence à Saint-Gall cette nuit
Malgré des appels à la violence, il n'y a pas eu de nouvelles émeutes ni même de dégâts matériels à Saint-Gall vendredi soir. La police a toutefois expulsé de la ville 90 personnes, certaines venues depuis Berne ou Lucerne assister ou prendre part à d'éventuels troubles.

Selon la police, 40 personnes, dont une douzaine de mineures, ont été emmenées afin de procéder à des éclaircissements concernant de potentielles infractions pénales. Lors des contrôles, un pistolet d'alarme, du matériel de déguisement et des stupéfiants ont été saisis.

Pour en savoir plus
21:08
L'Allemagne va durcir la législation nationale anti-Covid
Le gouvernement allemand va adopter la semaine prochaine un projet visant à durcir la législation sanitaire de lutte contre le Covid-19. Il veut ainsi pouvoir imposer des restrictions à l'ensemble du pays.

Cette réforme permettra de passer outre, si nécessaire, les résistances régionales ou locales dans ce pays au système fédéral qui donne d'importantes prérogatives en matière sanitaire au Länder.

«L'Allemagne continue à être sous l'emprise de la pandémie, le nombre d'infections continue de grimper, tout comme celui des patients en soins intensifs, le pays se trouve au beau milieu de la troisième vague», a indiqué l'une des porte-parole de la chancellerie Ulrike Demmer.

«De ce fait, le gouvernement fédéral et les Länder ont convenu de modifier la loi sur la protection contre les infections et de réglementer sur une base fédérale uniforme les restrictions à prendre», a-t-elle expliqué.
17:57
Effets indésirables des vaccins: un cas sur 1000 en Suisse
En Suisse, les autorités sanitaires ont comptabilisé 1174 cas d'effets indésirables survenus après l'administration d'un vaccin contre le Covid-19, sur un total d'environ 1,6 million de doses administrées. Cela correspond à un cas sur 1000.

Les femmes ont été touchées dans plus de deux tiers des cas. Un tiers a été classé comme grave. Les cas signalés concernaient à parts presque égales les vaccins de Pfizer/Biontech et de Moderna.
16:50
Vaccin AstraZeneca: enquête sur des problèmes de vaisseaux sanguins
L'Agence européenne des médicaments enquête sur d'éventuels liens entre le vaccin anti-Covid AstraZeneca et des cas de problèmes de vaisseaux sanguins. Elle avait admis cette semaine qu'il existait des effets secondaires rares sous forme de caillots sanguins.

L'EMA a indiqué vendredi étudier cinq cas d'un syndrome de fuites capillaires, qui est «caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute dans la pression sanguine».
15:19
L'EMA enquête sur un lien entre le vaccin de Johnson&Johnson et des cas de thrombose
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué vendredi avoir lancé une étude sur des liens possibles entre le vaccin anti-Covid de Johnson&Johnson et des caillots sanguins. Cela après que quatre cas ont été rapportés, dont un mortel.

L'EMA a indiqué que sa commission pour la sûreté avait lancé une étude destinée à «évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques» concernant des personnes ayant reçu le vaccin.

Trois de ces cas ont été signalés aux Etats-Unis après autorisation du vaccin, et un l'avait été dans un pays non précisé lors d'une phase de tests, selon la même source. L'Union européenne a autorisé ce vaccin, mais n'a pas commencé à l'utiliser.
13:53
Au Royaume-Uni, soutien aux «passeports vaccinaux» pour des stades pleins
Les dirigeants sportifs britanniques accepteront l'introduction de «passeports vaccinaux» s'ils permettent le retour du public dans des stades à pleine capacité. Les enceintes sont actuellement vides à cause de l'épidémie de coronavirus. La Grande-Bretagne prévoit de délivrer des pièces d'identité indiquant si les personnes sont vaccinées, si elles ont des anticorps ou si le test du coronavirus est négatif. Cela même si ces mesures sont contestées au sein même du Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson.
13:49
Touristes vaccinés en Suisse, contrôles renforcés dans deux cantons
Des étrangers non domiciliés en Suisse ont pu se faire vacciner contre le Covid-19 en Valais et dans les Grisons. Les deux cantons ont renforcé leurs contrôles. «Moins de dix ressortissants étrangers ont pu se faire vacciner en Valais avant que des contrôles systématiques ne soient effectués», a confirmé vendredi le département valaisan de la santé. Il s'agissait de touristes en vacances dans des stations de ski.
13:40
Infections malgré les vaccinations dans un home dans les Grisons
Quatre personnes âgées qui ont été vaccinées contre le Covid-19 ont à nouveau été infectées par le coronavirus dans un home près de Coire. Elles ont été placées en isolement. Elles ne présentent que des symptômes légers de la maladie.
13:37
La Suisse compte 2519 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures
La Suisse compte vendredi 2519 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 12 décès supplémentaires et 134 malades ont été hospitalisés.
Durant les dernières 24 heures, les résultats de 39 031 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 6,45%.
12:24
Greta Thunberg pas à la COP26 à cause des accès inégaux aux vaccins
L'icône de la lutte contre le rechauffement Greta Thunberg ne compte pas se rendre à la COP26 de Glasgow en novembre, pour protester contre les inégalités d'accès aux vaccins entre pays riches et pauvres. Cela «si la situation continue comme aujourd'hui».



«Du fait de la distribution extrêmement inéquitable des vaccins, je ne me rendrai pas à la conférence de la COP26 si la situation continue comme aujourd'hui», a dit vendredi la militante suédoise.
12:08
France: pour les moins de 55 ans, un autre vaccin après AstraZeneca
Les déboires continuent pour le vaccin d'AstraZeneca. En France, les moins de 55 ans vaccinés une première fois avec lui se verront proposer un vaccin différent pour la 2e dose. Hong Kong a pour sa part suspendu sa commande du produit.

La Haute autorité de santé (HAS) française a officialisé vendredi matin la nouvelle règle, jugée «totalement logique» par le ministre de la Santé Olivier Véran pour les plus de 500'000 personnes concernées, dont il fait lui-même partie.
12:06
La police uranaise appelle à ne pas manifester samedi à Altdorf
La police cantonale uranaise appelle la population à s'abstenir de tout rassemblement samedi à Altdorf. La manifestation contre les mesures anti-pandémiques a été interdite. La justice uranaise se prononcera ultérieurement sur le recours contre cette décision du gouvernement.



Des appels à manifester circulent malgré l'interdiction prononcée par l'exécutif uranais. La police cantonale a indiqué vendredi qu'elle sera prête à intervenir en cas de rassemblement.
11:59
Tests à large échelle dans les entreprises du canton de Vaud
Le canton de Vaud se tourne vers ses entreprises pour renforcer le dépistage du Covid-19. Dès lundi, les sociétés ayant leur siège social ou une succursale dans le canton peuvent s'inscrire sur une plateforme pour tester régulièrement leurs collaborateurs.

Les employés ne peuvent pas être contraints, mais les entreprises qui participent à l'opération doivent pouvoir tester environ 80% de leurs collaborateurs présents sur site, indique vendredi l'Etat de Vaud dans un communiqué. Les tests doivent par ailleurs être répétés une fois par semaine pendant au moins un mois.
8:42
Les Etats-Unis ont vaccinés près de 20% de leur population
Jeudi, un peu moins de 20% de la population américaine était entièrement vaccinée, rapporte le Washington Post, ce qui donne à quelque 66 millions de personnes une solide protection contre une maladie qui a déjà tué plus de 500 000 Américains.
A titre de comparaison, La Suisse compte 604 312 habitants entièrement vaccinés sur 8,5 millions d'habitants (environ 7% de la population). (jah)
7:11
Nouvelles restrictions à quelque 100 jours des JO de Tokyo
Les autorités japonaises s'apprêtaient vendredi à renforcer les mesures contre le coronavirus à Tokyo. Cette décision intervient moins de trois semaines après la levée de l'état d'urgence dans la capitale et à un peu plus de 100 jours des Jeux olympiques.
7:05
Les Pays-Bas limitent le vaccin AstraZeneca aux plus de 60 ans
Les Pays-Bas ont annoncé jeudi limiter les injections du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus aux personnes âgées de 60 ans et plus. Le pays avait suspendu son utilisation pour les plus jeunes la semaine dernière.
02:30
Au Chili, plus de jeunes que de personnes âgées admis en soins intensifs
Les patients de moins de 39 ans admis en soins intensifs au Chili sont désormais plus nombreux que ceux de plus de 70 ans.

La vaccination de masse, que le Chili a entamée le 3 février et qui a permis d'administrer au moins une dose de vaccin à 7,2 millions de personnes, ainsi que l'apparition de nouveaux variants expliqueraient ce changement.

La progression de la vaccination n'empêche pas une nouvelle hausse des infections, qui a conduit les autorités à imposer un confinement strict dans la quasi-totalité du pays et à fermer les frontières à partir de lundi.
22:41
En Islande, les voyageurs vaccinés devront se faire tester
L'Islande, qui laisse entrer depuis début avril sans autre forme de contrôle tous les voyageurs présentant un certificat de vaccination contre le Covid-19, a annoncé jeudi qu'ils devront désormais se faire tester à leur arrivée.

A compter de ce soir, minuit, «un test sera requis pour les individus avec un certificat de vaccination ou un certificat d'infection antérieure en raison de preuves qu'(ils) peuvent être porteurs du virus», a motivé le ministère de la Santé dans un communiqué. La nouvelle mesure a cours au moins jusqu'au 1er mai.
20:24
La manifestation prévue samedi à Uri est définitivement annulée
L'importante manifestation prévue samedi à Altdorf (UR) contre les mesures anti-pandémiques est définitivement annulée, ont annoncé les organisateurs du «Aktionsbündnis Urkantone» (groupe d'action des cantons de Suisse primitive). La justice uranaise se prononcera ultérieurement sur leur plainte déposée contre l'interdiction de manifester.



La Cour suprême du canton d'Uri n'aura pas le temps de se prononcer avant le rassemblement, admet le groupe d'action dans un communiqué jeudi. Le tribunal a rejeté la mesure superprovisoire demandée par les organisateurs.
19:48
Souffler pour se faire dépister? Expérimentation en cours à Lyon
Détecter le Covid-19 en «soufflant dans le ballon», à la manière d'un éthylotest ? Au Palais des Sports de Lyon, une vaste expérimentation est en cours, ouvrant des perspectives pour le retour à la «vraie vie» d'après l'épidémie.

«Souffler, c'est beaucoup mieux que d'avoir un goupillon dans le nez!», s'amuse, le regard rivé sur la jauge de l'appareil, Jennifer Gaffin, 22 ans, se prêtant au jeu après être venue passer un test PCR.

A Alexandre, 10 ans, Candice Cart, assistante ingénieure, explique qu'il faut «prendre une grande inspiration». «Et après tu vas expirer de façon continue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'air dans tes poumons».
17:41
Record de contaminations en Inde
Le pays, qui abrite le plus grand fabricant de vaccins au monde (SII), a décidé de privilégier l'immunisation de sa propre population, alors qu'il connaît un record de contaminations.

Plus de 126'000 nouvelles infections ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures. Or seules 87 millions de doses ont été administrées jusqu'ici pour une population de 1,3 milliard d'habitants et selon les médias locaux, plusieurs Etats sont confrontés à une pénurie de sérum, comme le Maharashtra où se trouve la mégapole Bombay.
17:40
La Poste: essai pilote de tests de masse dans deux cantons
La Poste lance un essai pilote de tests de masse pour lutter contre la pandémie de coronavirus sur deux de ses sites dans les cantons de Zurich et de Thurgovie. L'opération doit débuter dans deux semaines environ.

Les tests de masse seront effectués au centre de tri du courrier de Zurich-Mülligen et au centre de tri de colis de Frauenfeld. Ces deux sites sont très importants pour les services postaux de base, a indiqué jeudi La Poste.
16:27
Il faut s'attendre en Suisse à une hausse des cas
Si le nombre de cas de coronavirus est stable depuis une semaine en Suisse, cette tendance pourrait se renverser. En effet, selon l'OFSP, en raison des jours fériés, il est probable que la population ait changé son comportement en matière de test. Un nombre particulièrement élevé de déclarations tardives est donc à prévoir.
14:48
Le canton de Berne abaisse le seuil pour l'aide aux entreprises
Dans le canton de Berne, les petites entreprises peuvent désormais aussi demander l'aide pour les cas de rigueur. La limite minimale du chiffre d'affaires a été abaissée de 100 000 à 50 000 francs.

Par cette mesure, le Conseil-exécutif met en œuvre des motions ayant valeur de directive adoptées par le Grand Conseil, précise-t-il jeudi. Il a, par ailleurs, approuvé un crédit-cadre de 219 millions de francs afin de mobiliser au total un milliard de francs pour des aides aux cas de rigueur. Une première tranche de 114 millions de francs a déjà été débloquée.

Les critères et les exigences applicables aux petites entreprises ne changent pas. Le montant maximal de l’aide pour cas de rigueur a cependant été relevé de 750 000 francs à un million de francs pour les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à cinq millions de francs.
13:44
AstraZeneca: Australie et Philippines ne vaccinent plus les jeunes
L'Australie, qui peine à faire décoller ses vaccinations anti-Covid, a annoncé jeudi avoir décidé à son tour de cesser d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca chez les plus jeunes, fixant le seuil à 50 ans. Les Philippines arrêtent de l'employer pour les moins de 60 ans.
13:41
La Suisse compte 2449 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures
La Suisse compte jeudi 2449 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 20 décès supplémentaires et 156 malades ont été hospitalisés. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 40'059 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 6,11%.
8:19
Tunis renforce ses mesures pour limiter la contamination
Les autorités tunisiennes ont annoncé mercredi soir le renforcement des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19. L'épidémie connaît une nette augmentation dans ce pays depuis la semaine dernière, entraînant une situation «dangereuse».

Du 9 au 30 avril, les rassemblements privés et publics sont interdits et les gouverneurs sont appelés à décréter un couvre-feu nocturne du 19h à 5h locales. Un couvre-feu était déjà en vigueur du 22h à 5h locales.

Le taux d'occupation des lits de réanimation a atteint 80% et risque d'augmenter, a ajouté lors de cette conférence de presse le ministre de la Santé Faouzi Mehdi jugeant, lui aussi, la situation actuelle «dangereuse».

Au 6 avril la Tunisie, qui a moins de douze millions d'habitants, avait enregistré 264 994 cas confirmés dont 9087 décès depuis mars 2020, selon le ministère de la Santé. (ats)
03:52
Record de décès au Pérou, à 4 jours des élections
Le Pérou a enregistré 314 décès liés au Covid-19 en 24 heures, le chiffre le plus élevé depuis le début de l'épidémie, à quatre jours des élections. Les Péruviens doivent voter dimanche pour élire un nouveau président et un nouveau parlement. Le gouvernement intérimaire du président Francisco Sagasti a exclu de reporter le scrutin bien que le Pérou soit confronté à une seconde vague de la maladie.
02:30
L'Argentine décrète un couvre-feu
Un couvre-feu nocturne entrera en vigueur vendredi pour trois semaines en Argentine, pour la première fois dans le pays, frappé par une augmentation exponentielle des contaminations avec un nouveau record d'infections quotidien mercredi 7 avril, a annoncé le président Alberto Fernandez.

L'Argentine a enregistré mercredi un second record consécutif de nouveaux cas, avec 22 039 unités lors des dernières 24 heures, après 20 870 la veille. Le total s'élève à plus de 2,45 millions. Au cours de la même période de 24 heures, le pays a déploré 199 nouveaux décès, qui portent le bilan total à 56 832 morts.
00:44
L'Espagne réserve le vaccin AstraZeneca aux plus de 60 ans
L'Espagne a annoncé mercredi réserver le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca aux plus de 60 ans. Cette décision intervient à la suite de rapports confirmant un lien avec de rares cas de caillots sanguins.

L'Espagne avait élargi le 30 mars les populations cibles de ce vaccin au-delà de la tranche des 55-65 ans mais seulement pour les travailleurs essentiels: personnel sanitaire, forces de l'ordre ou enseignants. Auparavant, le 22 mars, l'Espagne avait élevé de 55 à 65 ans l'âge maximum pour l'administration du vaccin d'AstraZeneca.
19:17
La Bavière veut commander des doses du vaccin russe
La Bavière a négocié un contrat préliminaire en vue de recevoir prochainement 2,5 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19. Le Land allemand va toutefois passer à l'acte seulement quand l'Agence européenne du médicament aura approuvé le médicament russe.

Outre la possibilité d'importer le vaccin directement de Russie, une ligne de production doit également être mise en place par la société R-Pharm Germany à Illertissen, une commune de Bavière. La société R-Pharm Germany est une filiale du groupe russe de fabrication de médicaments R-Pharm.
17:46
L'OFSP se lance dans la vidéo, mais il se trompe de drapeau
Mercredi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a mis à jour la liste des pays pour lesquels l’entrée en Suisse est soumise à une quarantaine.

Pour illustrer ses décisions, l’OFSP a préparé une petite vidéo explicative, qu'il a partagée sur Twitter. Problème: à la place de la bannière des Émirats arabes unis, il a malencontreusement choisi le drapeau saoudien. L'OFSP a remarqué l'erreur et s'en est excusé, mais le mal est fait.

16:45
Plus besoin de quarantaine au retour d'Israël

La Turquie figure désormais sur la liste des pays pour lesquels l'entrée en Suisse est soumise à une quarantaine. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a actualisé mercredi sa liste des pays à risque. Champion de la vaccination, Israël n'y figure plus.

La nouvelle liste entrera en vigueur le 14 avril, a précisé mercredi l'OFSP. Outre Israël, la Jamaïque, l'Albanie et les Emirats arabes unis en sont retirés. En revanche, l'Arménie, la Croatie et la Lituanie y font leur apparition.
16:38
Comment expliquer ces «très rares» cas de caillots sanguins?
Bien que l'Agence européenne des médicaments (EMA) n'a pas pu identifier de facteur de risque spécifique concernant le vaccin Astrazeneca, elle estime que les cas rares de caillots sanguins pourrait être une réponse immunitaire, conduisant à une condition similaire à celle observée parfois chez les patients traités à l'héparine (thrombocytopénie induite par l'héparine, HIT).

L'EMA a demandé de nouvelles études et des modifications aux études en cours afin de fournir davantage d'informations.
16:19
En cas d'apparition d'effets secondaires

L'Agence européenne du médicament (EMA) a également précisé, mercredi, que la plupart des cas rapportés sont jusqu'ici survenus chez des femmes de moins de 60 ans dans les deux semaines suivant la vaccination. Sur la base des données actuellement disponibles, les facteurs de risque spécifiques n'ont pas été confirmés.

Les personnes qui ont reçu le vaccin doivent consulter immédiatement un médecin si elles présentent des symptômes de cette combinaison de caillots sanguins et de plaquettes sanguines basses.

Selon l'EMA, les bénéfices globaux du vaccin dans la prévention du Covid-19 l'emportent toujours sur les risques d'effets secondaires.
15:56
L'EMA confirme l'existence d'un «lien possible» entre le vaccin Astrazeneca et les thromboses
C'est officiel: l'Agence européenne du médicament (EMA) a confirmé l'existence d'un «lien possible» entre le vaccin Astrazeneca et la formation de de «très rares cas de caillots sanguins». Ce phénomène avait été observé après l'administration du sérum et avait poussé plusieurs pays européens à suspendre sa distribution.

Mardi, un membre de l'équipe avait affirmé de son côté que l'existence d'un tel lien était indiscutable. Le 18 mars, l'EMA avait annoncé que les bénéfices de ce vaccin continuaient de l’emporter sur les risques, et que son utilisation restait sûre.
15:04
L'âge moyen des patients Covid-19 baisse
Les effets de la vaccination sur les chiffres des infections n'ont pas encore pu être observés statistiquement, mais l'âge moyen des patients Covid-19 depuis le début de l'année a baissé.

Les autorités sont particulièrement préoccupées par les cas qui touchent les 50 à 70 ans, qui n'ont pas encore été vaccinés. Il est d'autant plus important d'éviter de surcharger le système de santé, a indiqué Patrick Mathys, responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le nombre de cas n'a pas augmenté autant que la valeur de reproduction aurait pu le laisser penser, mais l'OFSP observe une légère tendance à la hausse des hospitalisations et des décès. Aux soins intensifs, un bon cinquième des lits est occupé par des patients Covid, selon Mathys. En nette hausse par rapport aux cinq derniers jours.
14:52
Fin de la conférence de presse
La conférence de presse des experts de la Confédération s’arrête ici.

watson continue de couvrir en direct toutes les informations suisses et internationales sur le coronavirus sur cette même page.

Prenez soin de vous !
14:50
3 des 4 critères demeurent négatifs
Question sur les futures décisions du Conseil fédéral basées en partie sur quatre critères, dont trois sont dans le rouge. Faut-il oublier l’idée de nouveaux assouplissements?

Patrick Mathys: «Je ne peux pas anticiper sur ce que décidera le Conseil fédéral. Mais c’est vrai que 3 critères sur 4 sont négatifs. Mais le Conseil prend en compte d’autres facteurs.»

Martin Ackermann: «Il est essentiel de freiner la propagation et de garder les chiffres bas.»
14:45
Certificat: "nous visons début juillet"
Question: Que savons-nous du variant brésilien?

Martin Ackermann: «Ce variant (P1) a été trouvé en Suisse mais à une fréquence de moins de 1%. Nous avons des indications que, quand quelqu’un a été touché par les "anciens" variants, il est plus vulnérable à ce variant. Mais la vaccination semble être efficace.»

Question: quand aurons-nous le certificat pour voyager, notamment?

Patrick Mathys: «Nous visons à début juillet.»
14:39
Peut-on demander plus que 5 autotests par mois?
Patrick Mathys: «Les autotests sont en quantité limitée. Cela va prendre un certain temps avant que tout le monde demande ses 5 tests par mois. Mais ça ne fait pas de sens d’en demander plus non plus… Ils sont très demandés et, s’il vous plaît, limitez-vous à 5 par mois.»
14:34
"L’immunité collective reste la condition pour le retour à la vie normale"
Question: Nous avons oublié le concept d’immunité collective. Qu’en est-il?

Patrick Mathys: L’immunité collective reste la condition pour le retour à la vie normale. On l’atteint soit par l’immunité, soit par la vaccination.

Donc, on y arrivera jamais?

«Avec les variants, la situation n’est pas simple.»

Martin Ackermann: «Une proportion de la population est immunisée. C’est important de le dire et nous commençons à s’approcher de cette fameuse immunité collective. »
14:29
"Le problème est le personnel spécialisé en soins intensifs"
Question d’un journaliste sur la surcharge des hôpitaux:

Patrick Mathys: «Pour le moment, aucune région ne se distingue. Ce qu’on peut dire, c’est que le niveau de prise en charge dans les soins intensifs est très élevé, notamment en raison du rattrapage d’opérations diverses repoussées.»

Question: S’il y a une 3e vague, qu’elle est la disponibilité dans les hôpitaux en termes de personnel et de lits?

«Le problème n’est pas là. Le problème est le manque personnel spécialisé en soins intensifs. S’il y a une hausse des besoins, nous nous heurterions à cette pénurie.»
14:25
"La ligne d’arrivée est proche"
Martin Ackermann: «Nous avons de bonnes raisons de faire preuve de plus de persévérance. Si les chiffres n’augmentent pas, on est bon. S’ils diminuent, c’est encore mieux. La ligne d’arrivée est proche. D’un point de vue scientifique, ça vaut la peine de faire un dernier effort encore trois mois.»
14:23
La Task Force justifie le maintien des mesures
Martin Ackermann, président de la Task force Covid de la Confédération, prend la parole.

Si on regarde les données des autres pays, la situation se détend quand 50% d’une catégorie d’age et vacciné. Dès lors, il faut attendre trois mois en Suisse avant de voir un effet de la vaccination.

Que se passe-t-il dans ces 3 mois?

1) «Le maintien des mesures permet de limiter les formes graves du Covid. Donc moins de décès, moins de dégâts psychiques et personnel soignant moins chargé. »

2) «Avec les mesures, on suit mieux les contacts et la campagne vaccinale peut aller plus vite pour atteindre notre objectif. »

3) «Moins de cas, c’est moins de risques économiques, c’est moins d’écoles fermées, etc. »

Du point de vue des experts de la Confédération, un endiguement de l’épidémie en vaut la peine.« Il faut réfléchir à ce que nous faisons si les chiffres augmentent comme c’est le cas à l’étranger. Pour l’heure, nous attendons deux semaines pour mieux saisir la dynamique actuelle de l’épidémie.»

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Tous les chiffres du coronavirus en Suisse

L’ensemble des données utilisées pour la réalisation de ces graphiques est mis à disposition par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Elles accusent toujours un retard de quelques jours par rapport à l'évolution réelle de la pandémie.

Le chiffre le plus connu au niveau fédéral est le nombre de nouvelles infections, soit le nombre de nouveaux cas signalés à l'OFSP. Ces données ne correspondent pas aux infections du jour, sachant qu’elles intègrent souvent des informations des …

Lire l’article
Link zum Artikel