DE | FR
Vidéo: watson

VIDÉO «Je ne trouve pas d'apprentissage en cuisine depuis un an»

Ils ont la vingtaine. Ils sont le futur. Pourtant, le Covid a coupé leur envol. La galère des jeunes en temps de pandémie, ces Romands nous la racontent en vidéo, sans tabou. Deuxième épisode.
29.03.2021, 19:2430.03.2021, 15:31
Suivez-moi
Suivez-moi

Ils ont la vie devant eux, mais le coronavirus a mis leurs rêves sur pause, leurs cours sur Zoom et vidé leur porte-monnaie. Pas tous. Mais ils sont nombreux les désenchantés, les fatigués, les «saoulés». Et les spécialistes s’inquiètent. En novembre 2020, 29% des Suisses de 14 à 24 ans souffraient de symptômes dépressifs majeurs selon la Swiss Corona Stress Study. Près d’un sur trois. Imaginez.

Pour les entendre et surtout les écouter, nous leur avons tendu notre micro. Dans cette série de vidéos, des Romands vous racontent «leur» pandémie, leurs peurs, leurs galères, leurs solutions, leurs coups de gueule et leurs rayons de soleil. Deuxième épisode avec Laslo Moreno, 15 ans, en recherche d'apprentissage de cuisinier.

Vidéo: watson

Pour revoir le premier épisode avec Océane de Fribourg:

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variants d'Omicron: «les cas pourraient à nouveau augmenter», selon Tanja Stadler
Alors que le nombre global de cas diminue, on voit déjà les variants d'Omicron s'imposer notamment en Allemagne et au Portugal. L'évolution pourrait néanmoins être différente en Suisse.

Pour l'heure, on recense environ 1700 nouvelles infections de Covid confirmées. C'est quinze fois moins que lors du deuxième pic d'Omicron à la mi-mars. Le nombre de patients hospitalisés testés positifs a également été divisé par dix. La baisse des cas n'est donc pas seulement due au peu de tests effectués.

L’article