Suisse
Jura

Le bétail sauvé d'une étable en feu dans le Jura

Le bétail sauvé d'une étable en feu dans le Jura

La police cantonale jurassienne est à la recherche d'un homme qui a commis un brigandage dans une station-service à Delémont (photo prétexte)
Une cinquantaine de pompiers et la police sont intervenues à Damphreux (JU).Keystone
Une enquête a été ouverte, suite à l'incendie d'une étable remplie de bétail à Damphreux, une commune jurassienne. Les animaux ont pu être sauvés.
16.05.2024, 22:57
Plus de «Suisse»

Un bâtiment agricole abritant du bétail et du fourrage a été la proie des flammes jeudi en début de soirée à Damphreux, dans le canton du Jura. Avant même l'arrivée des pompiers, les voisins et les gens du lieu sont parvenus à évacuer le bétail. Aucune bête n'a péri, a indiqué la police cantonale.

Plusieurs personnes et intervenants ont été examinés par les ambulanciers, mais aucun blessé n'est à déplorer. Les pompiers, une cinquantaine d'hommes au total dont le Centre de renfort de Porrentruy, se sont rendus maîtres du sinistre, mais, à cause du fourrage, plusieurs heures de surveillance sont encore nécessaires.

Les causes du sinistre et le montant des dégâts sont pour l'heure inconnus. Une enquête a été ouverte, a précisé la police dans un communiqué. (sda/ats)

Tout ce que l'on sait sur le prochain Assassin's Creed
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Esclavage à Genève: les Hinduja risquent jusqu'à cinq ans de prison
A Genève, le procureur a requis des peines de prison de quatre à cinq ans et demi contre quatre membres de la richissime famille indienne jugée pour traite d'êtres humains. Le verdict sera prononcé vendredi.

Le Ministère public a prononcé un réquisitoire sévère lundi au procès des quatre membres de la famille Hinduja accusés de traite d'êtres humains et d'usure par métier à Genève. Il a demandé des peines de prison allant de quatre ans et demi à cinq ans et demi. La défense a plaidé l'acquittement.

L’article