assez ensoleillé10°
DE | FR
Suisse
Lausanne

Les rues de Lausanne seront limitées à 30 km/h de nuit dès lundi

Image
keystone/shutterstock

Depuis lundi, il faut rouler à 30 km/h à Lausanne

La guerre contre le bruit urbain nocturne franchit une nouvelle étape avec la généralisation des zones 30 km/h à Lausanne. La suite, les radars?
13.09.2021, 07:0914.09.2021, 06:05
Plus de «Suisse»

Lausanne devient la première ville de Suisse à généraliser le 30 km/h la nuit. Le lundi 13 septembre, elle a abaissé la vitesse dans 120 rues et les équiper de panneaux de signalisation. Objectif: lutter contre les nuisances sonores.

«Après plusieurs étapes et non des moindres, nous allons commencer lundi à poser les premiers panneaux dans toute la ville»
Florence Germond, municipale lausannoise de la mobilité

Pour la municipale, il s'agit d'un «très grand pas» en faveur d'une meilleure santé de la population: 33 000 habitants verront leur qualité de vie augmenter et leur sommeil s'améliorer, a-t-elle noté.

En bref, en image et en chiffres:

  • La vitesse est abaissée à 30 km/h entre 22h00 et 06h00 du matin sur près de 60 kilomètres.
  • Une quinzaine de rues resteront à 50 km/h, notamment les axes pénétrants de la ville (route de Romanel, de Berne...), ainsi que les bords du lac.
Image
lausanne.ch
  • 610, le nombre de panneaux de signalisation qui vont être installés.
  • 295 000 francs, le coût de la mise en oeuvre du projet.
  • Deux à trois, le nombre de décibels en moins que permet les zones 30 km/h, avec une réduction par deux du bruit ressenti.
  • 50, le nombre de carrefours dont les feux clignoteront dès 22h ou minuit.

Et puis, quelle sera la prochaine étape? A Berne en début d’année, le Conseil national a prié l’Exécutif fédéral d’aller de l’avant avec les radars de bruit. Avec pour objectif de permettre aux polices cantonales de flasher ceux qui en généreraient trop. C’est exactement la même chose que pour la vitesse, mais pour le boucan. (ats/wat)

Dans ce bunker nazi, le bruit ne doit pas être un problème…

1 / 13
Dormir dans un vieux bunker nazi? C'est possible sur Airbnb
source: airbnb
partager sur Facebookpartager sur X

Le chien Rhubarbe ne devra pas rouler trop vite!

Vidéo: watson

Elles, elles prennent le train pour aller bouffer du gras…

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La droite se bat pour réhabiliter un outil «qui ne sert qu'aux riches»
Les fondations utilisées pour transmettre des biens aux descendants sont interdites en Suisse depuis plus de cent ans. Une majorité de droite au Parlement souhaite qu'elles soient à nouveau autorisées.

Ces fondations nommées «fidéicommis familial» existent depuis le 17e siècle. A l'époque, elles permettaient à la noblesse ou aux super-riches de protéger leur patrimoine. Le «fidéicommis familial» donnait la possibilité aux familles de lier leurs biens et leurs terres à leur nom et de décider ainsi elles-mêmes qui pouvait hériter de quoi et de combien – déshéritant de facto les héritiers indésirables.

L’article