DE | FR

La Suisse a reçu plus de 1300 demandes d'asile en juin

Image: KEYSTONE
Le Secrétariat d'Etat aux migrations annonce que le nombre de demandes d'asile se situe à nouveau au même niveau qu'avant la pandémie.
16.07.2021, 10:5716.07.2021, 17:26

La Suisse a enregistré 1370 demandes d'asile au cours du mois de juin. Cela représente une hausse de 764 cas par rapport à l'année précédente. En 2020, les mesures de confinement prises en Europe contre le coronavirus avaient ralenti la migration, explique le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

Le même nombre qu'avant la pandémie

Sur les 1370 demandes déposées en juin, 926 étaient des demandes primaires, soit des demandes déposées indépendamment d'autres requérants, qui ont déjà cherché protection en Suisse.

Les demandes restantes sont déposées suite à une naissance ou dans le cadre du regroupement familial, précise le SEM. Le nombre de demandes se situe à nouveau au niveau qu'il avait avant la pandémie.

Les principaux pays de provenance des demandes d'asile sont les suivants:

  • L’Afghanistan (274 demandes, soit 16 de plus qu’en mai)
  • L'Erythrée (140 demandes, +50)
  • La Turquie (206, +83)
  • La Syrie (89, +9)
  • L’Algérie (87, +51)

233 non-entrées en matière

Le SEM a traité 1209 demandes d’asile. Parmi elles, 233 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 167 sur la base de l’accord de Dublin), 392 à l’octroi de l’asile et 306 à l’admission provisoire en première instance.

Le nombre de cas en suspens en première instance s’élève à 2936, soit 216 de plus qu'en mai. (ats)

Les Suisses en ont ras-le-bol de la pluie

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Femmes et hommes votent différemment en Suisse... et pas que sur l'AVS
Selon un sondage, 71% des votants veulent approuver la réforme de l'AVS, contre seulement 36% des votantes. Un fossé entre les sexes qui sera historique s'il persiste jusqu'à la votation.

Les femmes sont plus touchées par la réforme de l'AVS que les hommes, car l'âge de leur retraite passerait à 65 ans. Alors que seulement 36% des femmes ont l’intention d’approuver le projet, la proportion de «oui» a atteint 71% chez les hommes.

L’article