DE | FR

La vente d'alcool à la Migros ne fait pas rêver les Suisses

Alors que les membres des coopératives peuvent voter jusqu'à début juin sur la vente d'alcool à la Migros, un sondage montre que cette décision laisse les Suisses sceptiques.
25.04.2022, 06:0001.05.2022, 14:11

Les Suisses semblent plutôt sceptiques à l'idée de vendre de l'alcool à la Migros. Selon un sondage de Tamedia publié lundi, ils sont 58% à être clairement ou plutôt contre, et 38% pour. La part d'indécis s'élève à 4%.

Les personnes âgées sont particulièrement opposées au changement: chez les plus de 65 ans, le «non» atteint 67%. Dans la tranche d'âge des 50 à 64 ans, une majorité de 61% y est opposée, une part qui se réduit à 55% pour les personnes de 35 à 49 ans. Pour les plus jeunes de 18 à 34 ans, les avis sont partagés: 48% sont pour et 45% sont contre.

Les quelque 2,3 millions de membres des dix coopératives régionales Migros peuvent voter jusqu'au 4 juin sur cette mesure. Selon le site internet du détaillant, ils recevront les documents début mai. A partir du 16 mai, il sera également possible de voter dans les magasins Migros.

Résultats en juin

Le dépouillement des votes aura lieu à partir du 7 juin et Migros indique que les résultats seront probablement publiés à la mi-juin. L'interdiction de la vente d'alcool à la Migros, en vigueur depuis plus de cent ans, ne sera levée que si une majorité des deux tiers se dégage en sa faveur.

Réalisé les 19 et 20 avril, le sondage a été effectué dans le cadre de la deuxième enquête d'opinion pour les votations fédérales du 15 mai. Au total, 9673 personnes ont participé à l'enquête en ligne. La marge d'erreur statistique est de +/-1.7 point de pourcentage. (ats)

Thèmes

Que valent les nouveaux Ice Tea de la Migros? On les a goûtés

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le diplomate russe Boris Bondarev est sous protection policière 24h/24
Le haut fonctionnaire a critiqué Poutine en démissionnant avec fracas lundi. Une prise de position qui l'oblige à être sous surveillance jour et nuit.

Boris Bondarev, un ex-diplomate russe de 41 ans, est sous la protection 24h/24 de policiers suisses, rapporte 24 heures. Les raisons? Il a quitté lundi, à Genève, le service de la mission de l’Organisation des Nations unies (ONU) de son pays en attaquant le président russe Vladimir Poutine et sa guerre en Ukraine à travers une lettre ouverte. Une protestation qui a eu un retentissement mondial.

L’article