DE | FR

Le Parc national suisse est parmi les mieux protégés au monde

Image: KEYSTONE
Le Parc national a été inclus dans un classement international qui recense les réserves naturelles les mieux protégées au monde. C'est la première fois que la Suisse y figure.
21.04.2021, 09:21

Grâce au Parc national, la Suisse fait désormais partie de la «Liste verte» de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), un classement qui rassemble les aires naturelles les mieux protégées au monde.

Etablie depuis 2014, la liste rassemble 59 aires protégées de 16 pays. Pour faire partie du classement, elles doivent respecter ces critères:

  • Une planification qui met en avant les éléments naturels clés à protéger et prend en compte les menaces qui pèsent sur eux sur le long terme.
  • Une gouvernance qui se doit d'être transparente et d'impliquer les populations et les acteurs locaux.
  • Une gestion efficace, notamment au niveau du personnel et du budget qui doivent être suffisants.
  • Les résultats concernant la conservation de la nature et les impacts sociaux.
Le Parc national suisse
Le parc national suisse a été l'un des premiers créés en Europe, en 1914. Il est situé en Engadine, dans le canton des Grisons. Le parc couvre 170 km2 de forêts, de prairies subalpines et alpines, ainsi que de roches et d’éboulis. Des espèces menacées à l’échelle nationale comme l’aigle royal et le gypaète barbu se reproduisent à l’intérieur de ses frontières.
Image: Datawrapper

Le directeur général de l'UICN, Bruno Oberle, salue le rôle de ces zones «dans l'arrêt des pertes dramatiques de biodiversité» et pour atteindre la protection de 30% de la surface mondiale d'ici 2030. (ats/asi)

Le Château de Chillon, en images

1 / 10
Le Château de Chillon, en images
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette UDC veut limiter le statut S, mais que disent cantons et communes?
D'ici l'automne, la Confédération s'attend à accueillir 120 000 réfugiés ukrainiens. Actuellement, il y a encore environ 60 000 places libres. L'UDC met en garde contre les coûts à venir. Et voici ce qu'en pensent les cantons et les communes.

La conseillère nationale UDC argovienne, Martina Bircher, suggère de restreindre le statut de protection S. Selon elle, il faudrait réfléchir à ne l'accorder qu'aux Ukrainiens originaires de régions où se déroulent des combats. Actuellement, l'essentiel des affrontements s'est déplacé vers l'Est. Bircher ne remet pas en cause l'aide aux réfugiés, mais les conséquences financières «énormes» pour la Suisse, que ce soit pour la Confédération, les cantons ou les communes.

L’article