DE | FR

A Neuchâtel, la manif contre les mesures Covid a réuni plus de 4000 personnes

epa09219667 People demonstrate during the 'Stiller Protest' association march to protest against anti-COVID-19 measures, in Neuchatel, Switzerland, May 22, 2021. As Switzerland is gradually loosening restrictions in place to limit the spread of COVID-19, the protestors judge the current measures as too strict and the removal of restrictions too slow. EPA/VALENTIN FLAURAUD

Image: EPA KEYSTONE

Le rassemblement contre les mesures Covid s'est déroulé dans une ambiance bon enfant sous le soleil neuchâtelois. C’était la première fois que les «Stiller Protest» manifestaient en Suisse romande.



Une manifestation d'opposants aux mesures anti-Covid-19 a réuni entre 4000 et 5000 participants samedi à Neuchâtel. Le rassemblement était organisé par l'association Stiller Protest (Protestation silencieuse). Il s'agissait de sa première incursion romande.

Beaucoup de Suisses alémaniques

La réunion s'est déroulée sans incident. Les manifestants, qui venaient principalement de Suisse alémanique, ont afflué à compter de la mi-journée dans la zone des Jeunes-Rives, au bord du lac de Neuchâtel, sur le site qui accueille en temps normal Festi'neuch.

epa09219924 People demonstrate during the 'Stiller Protest' association march to protest against anti-COVID measures, in Neuchatel, Switzerland, 22 May 2021. As Switzerland is gradually loosening restrictions in place to limit the spread of COVID-19, the protesters judge the current measures as too strict and the removal of restrictions too slow. EPA/VALENTIN FLAURAUD

Image: EPA KEYSTONE

Les participants sont partis en cortège à 14h00 aux abords du centre-ville, en marchant sur l'avenue du Premier-Mars, puis en revenant au point de départ via le quai Léopold-Robert.

Hommes et femmes en blanc s'activaient au son de slogans, amplifiés en français et en allemand, sur les dangers de la privation de liberté.

Drapeaux, discours et calicots

Des drapeaux suisses et cantonaux, ainsi que des calicots, surtout rédigés dans la langue de Goethe, appelant notamment à voter non à la loi Covid-19, ont donné à l'assemblée une variation colorée. Le tout en silence, comme le veut la philosophie du mouvement Stiller Protest. De retour aux Jeunes-Rives, une petite heure plus tard, c'était l'heure des discours.

Plusieurs intervenants se sont alors succédé sur la scène. Le message s'est essentiellement référé au fait qu'avec la pandémie de Covid-19 le peuple s'était vu confisquer ses droits, et au fait que les gens se soient montrés trop peu critiques envers les mesures de protection sanitaire de l'Etat.

Et la police? Leur présence était plutôt discrète. Des agents étant présents pour régler les flux de circulation automobile, déviés en raison de la manifestation. Selon un journaliste de Keystone-ATS, seule une poignée des personnes arborait le masque pendant la manif.

D'où viennent les «Stiller Protest»?

Une famille de l'Oberland zurichois est à l’origine du mouvement. Selon des informations parues dans les médias, elle rassemble plus de 5000 membres sur son groupe Telegram. Ces derniers mois, elle a déjà organisé plusieurs manifestations outre-Sarine, encore dans le contexte du semi-confinement. Interdites à l'époque, elles ont réuni à chaque fois plusieurs milliers de personnes, à Rapperswil-Jona, Altdorf, Liestal, Coire et Wohlen (AG) notamment.

La manif contre les mesures Covid du 22 mai

1 / 9
Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel
source: keystone / valentin flauraud
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les astuces d'internet pour s'endormir vite

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Humeur

Voilà tout juste un an que «les prochaines semaines seront décisives»

Le 16 mars 2020, la Suisse entrait en «situation extraordinaire». Un cataclysme. Et le début d’un interminable combat contre le Covid-19. Voici une carte de voeux un peu particulière pour un anniversaire un peu (trop) particulier.

Qu'il compte sur la task force. Sur l'immunité collective. Sur la quarantaine, le semi-confinement, le bon sens, les cantons, les vaccins. Et sur ses doigts pour le nombre de cas. Un an que grâce à un effort collectif, nous pourrons sortir de cette crise. Un an qu’Alain Berset comprend nos angoisses et nos frustrations. Un an que les conférences pressent. Un an que les chiffres sont mauvais. Que les chiffres sont encourageants. Qu’on va vers le mieux, mais que le pire est à venir. Que …

Lire l’article
Link zum Artikel