DE | FR

A Neuchâtel, une initiative pour booster la parité sur les listes électorales

Femmes politique vote

Image: Shutterstock

Le PS neuchâtelois a lancé une initiative populaire lundi. Celle-ci vise à obliger les partis à présenter des listes électorales où des quotas de femmes sont respectés.



Un pourcentage de femmes obligatoire sur les listes des élections au Parlement du canton. Puis, un jour, la parité. C'est ce que veut le parti socialiste neuchâtelois. Ce lundi, il a lancé une initiative populaire cantonale en ce sens, selon Arcinfo.

Soutenu par Solidarités, le texte parle d'une mesure contraignante qui se mettrait sur pied petit à petit et serait limitée dans le temps.

Pour les prochaines élections au Grand conseil, en 2025, les partis devraient proposer 40% de femmes. En 2029, 2033 et 2037, les noms féminins devraient occuper au moins 50% des places sur les listes.

«Au terme des quatre législatures concernées, un bilan de la situation permettra d’adapter la mesure si le but de parité n’est pas atteint», explique le PS.

Déjà un débat en 2020

D'ici au 12 août 2021, 4500 signatures devront être récoltées avant que le peuple neuchâtelois ne se prononce sur le texte.

Il y a moins d'un an, la question des quotas avait déjà fait débat dans le canton. Le Grand conseil avait refusé en juin 2020 d'introduire une loi fixant des minima de femmes sur les listes pour l'élection au Parlement.

Plus d'articles sur les femmes

La Suisse compte tout donner pour le droit des femmes

Link zum Artikel

Colère en Turquie après l'abandon d'un texte protégeant les femmes

Link zum Artikel

Les Australiennes en ont ras-le-bol des violences sexuelles

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes et en Suisse on en a marre

Link zum Artikel

Et voter parfois ça rend joyeux... comme ces pro-jurassien à Moutier fin mars

1 / 14
Les pro-Jurassiens en force à Moutier
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Letta a été élu chef des Démocrates italiens, mais aurait préféré une femme

Le nouveau secrétaire général du Parti démocrate, situé au centre-droit, a dit qu'il mettrait le paquet sur la parité entre femmes et hommes. Son parti est la deuxième force au sein de la coalition au pouvoir en Italie.

«Le seul fait que je sois ici, et non pas une femme, démontre qu'il existe un problème» de parité en Italie, a relevé Enrico Letta officiellement élu, dimanche, au poste de secrétaire général du Parti démocrate italien (PD, centre-gauche). Ce parti est membre de la coalition au pouvoir. L'ancien chef du gouvernement (d'avril 2013 à février 2014) a promis de faire de la parité un sujet «central».

Unique candidat, élu à la quasi-unanimité dimanche par son parti, Enrico Letta a également promis …

Lire l’article
Link zum Artikel