Suisse
Nucléaire

La proposition du PLR sur le nucléaire crée des remous dans le parti

Image
shutterstock/Keystone

Nucléaire: le PLR est pris dans des remous internes

Le PLR propose de lever l'interdiction de construire de nouvelles centrales nucléaires. Des remous se créent au sein du parti autour de cette proposition.
29.01.2022, 11:0530.01.2022, 09:41
Plus de «Suisse»

Si la proposition du PLR de lever l'interdiction de construire de nouvelles centrales nucléaires en Suisse crée des remous dans les rangs du parti, tel n'était pas le but, assure son président, Thierry Burkart.

L'objectif est d'«assurer la sécurité de l'approvisionnement électrique», mais les avis divergent sur la manière de faire. «J'aurais évidemment préféré que cette discussion ait eu lieu au moment où les décisions ont été prises», ajoute Thierry Burkart dans un entretien diffusé samedi par les journaux du groupe de presse Tamedia. Les délégués du parti doivent se prononcer sur cette résolution le 12 février.

Un mauvais signal pour les énergies renouvelables?

La présidente des Femmes PLR, la conseillère nationale saint-galloise Susanne Vincenz-Stauffacher, avait dénoncé dans la presse dominicale «un signal erroné et trompeur». Selon elle:

«Cela torpille les efforts de développement des énergies renouvelables»

Pour des sources d'énergies diverses

Thierry Burkart soutient le développement des énergies renouvelables. Il ajoute cependant que:

«Nous devons garder à l'esprit des mesures alternatives au cas où les capacités ne seraient pas suffisantes»

Le président du parti rejette l'idée de rendre le solaire obligatoire pour tous les propriétaires de bâtiment. Il plaide en revanche pour une rationalisation des procédures d'opposition, de consultation et de recours.

Selon lui, cela permettrait d'installer rapidement davantage des panneaux solaires, de mieux utiliser les surfaces libres. Le but est une libéralisation complète du marché de l'électricité. (sas/ats)

Il neige actuellement dans le désert du Sahara
1 / 8
Il neige actuellement dans le désert du Sahara
Aïn Sefra, la région aux portes du Sahara, se situe à environ 1000 mètres d'altitude et est entourée par les montagnes de l'Atlas.
source: karim bouchetata
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les occupants n'ont pas respecté l'ultimatum d'Uni Fribourg
Une cinquantaine de membres d'un collectif d'étudiants pro-palestiniens n'ont pas respecté l'ultimatum fixé par la direction de l'Université de Fribourg ce mercredi à 15h, mais l'institution a pu fermer son site pour la nuit.

L'ultimatum d'évacuation fixé mercredi par le rectorat de l'Université de Fribourg (Unifr) n'a pas été respecté par les manifestants pro-palestiniens du bâtiment sis sur le plateau de Pérolles. Ces derniers étaient enjoints de quitter le site qu'ils occupent la journée depuis lundi à 15h00.

L’article