DE | FR

Question jurassienne: la feuille de route a été signée

Le Gouvernement jurassien et le Conseil-exécutif bernois ont signé mercredi la feuille de route pour le transfert de Moutier. L'objectif est désormais de réaliser le transfert de la commune avant le 1er janvier 2026.
22.09.2021, 18:5623.09.2021, 14:04

La feuille de route pour le transfert de Moutier (BE) a été signée ce mercredi. Cette signature confirme la volonté des deux gouvernements de mettre un terme à la Question jurassienne. Le transfert de la ville est fixé au 1er janvier 2026.

Ce document doit encadrer les négociations en vue du changement d'appartenance cantonale de Moutier et du règlement de la «Question jurassienne». Le 28 mars, une majorité de la population prévôtoise a demandé le départ du canton de Berne pour rejoindre le canton du Jura.

«Aucune envie de faire traîner ce dossier»

L'objectif est de réaliser le transfert de la commune de Moutier au plus tard le 1er janvier 2026. Mais cette échéance est jugée trop éloignée par le Parlement jurassien et par les autorités prévôtoises qui estiment que le transfert doit être achevé en 2024 déjà. «On a aucune envie de faire traîner ce dossier», a souligné le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg.

«Nous sommes ici pour prendre acte de la fin de la Question jurassienne»
Pierre Alain Schnegg, conseiller d'Etat bernois

Pour la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot, la signature de la feuille de route lance le début de la phase du transfert de Moutier.

Plusieurs votations

Le transfert de Moutier se fera au terme d'un processus bien défini qui va nécessiter plusieurs votations. Les gouvernements bernois et jurassien négocient le concordat intercantonal fixant les modalités du transfert. Ils devront ensuite préparer le message à l'intention des deux législatifs.

Le concordat sera donc soumis pour approbation au Parlement jurassien et au Grand Conseil bernois. Le document passera en votation populaire dans les deux cantons. Une fois toutes ces étapes franchies, il appartiendra aux Chambres fédérales de se prononcer sur un arrêté validant cette modification territoriale.

L'arrêté fédéral est soumis au référendum facultatif, la population suisse ne sera donc pas automatiquement appelée aux urnes. Le Conseil fédéral devra enfin constater la validité de l'arrêté. Un seul refus au cours de cette procédure et le transfert échoue. (sda/ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Conseil fédéral ne veut pas du tirage au sort des juges fédéraux

Berne recommande de rejeter l'initiative qui prévoit la désignation par tirage au sort des juges fédéraux. Selon la Confédération, cette procédure n'est pas appropriée d'un point de vue démocratique.

Le 28 novembre 2021, la population votera sur l'initiative populaire «Désignation des juges fédéraux par tirage au sort». Le texte propose de remplacer la procédure actuelle d'élection démocratique par une procédure de tirage au sort.

Le Conseil fédéral et le Parlement se sont prononcé lundi 11 octobre en défaveur du texte.

Pour le Conseil fédéral et le Parlement, le tirage au sort n'est pas «une procédure appropriée» pour désigner les juges fédéraux. Aussi cette méthode basée sur …

Lire l’article
Link zum Artikel