Suisse
Population

Voici où la population a le plus augmenté en Suisse

Voici les communes où la population a le plus augmenté depuis 2010

La population suisse a augmenté de 12% en dix ans, mais pas partout de la même manière: dans certaines communes, les habitants ont diminué. Et dans votre ville? Testez notre carte interactive.
28.08.2023, 06:1428.08.2023, 09:00
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Nous sommes toujours plus nombreux en Suisse. La population résidente permanente a continué à augmenter au cours de l'année dernière: fin 2022, notre pays comptait 8 815 385 habitants, selon les derniers chiffres définitifs, publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). C'est 0,9% de plus qu'en 2021.

La hausse démographique est encore plus marquée si l'on observe le moyen terme: entre 2010 et 2022, la population helvétique est passée de 7,8 à 8,8 millions de personnes, soit une augmentation de 12%.

Au cours de cette période, la population n'a pas augmenté partout de la même manière. Dans certains endroits, elle a même diminué: c'est notamment le cas dans 316 communes. Dans neuf autres, les effectifs n'ont pas changé. L'évolution démographique au niveau communal donne l'image suivante:

Comme le montre la carte, les communes dont la population a baissé se concentrent dans quatre zones relativement homogènes: le Jura et le nord du canton de Neuchâtel, le Haut-Valais, les Grisons, le Tessin et une partie de la Suisse centrale. Les communes ayant enregistré les diminutions les plus importantes sont les suivantes:

  1. Cerentino (TI), où la population a chuté de 40% en douze ans, passant de 60 à 36 habitants;
  2. Tujetsch (GR), qui a enregistré une baisse de 31,9% (de 1732 à 1180 personnes);
  3. Bellwald (VS), où le nombre d'habitants a baissé de 26,5% (de 460 à 338 personnes).

A l'autre bout du classement, on retrouve le village de Weiach (ZH), où la population a grimpé de 110,4% de 2010 à 2022, passant de 987 à 2077 habitants. Suivent les deux communes vaudoises de Roche et Bettens, où le nombre de résidents a augmenté de 93,8 et 91,7%.

Vaud se distingue

La tête et la fin du classement montrent deux choses. Premièrement, les évolutions les plus spectaculaires ont eu lieu dans de petits villages. Les grandes villes affichent le plus souvent des valeurs positives, mais moins mirobolantes: Genève a enregistré une hausse de 8,7%, Lausanne de 10,6%, Fribourg de 7,9%, Sion de 12,6% et Zurich de 14,7%. Font exceptions les villes neuchâteloises, où les habitants ont peu augmenté (+1,8% à Neuchâtel), voire diminué. C'est le cas à La Chaux-de-Fonds, qui a perdu 2,6% de ses résidents en 12 ans.

La deuxième chose qu'on apprend, c'est qu'une bonne partie des communes ayant enregistré les augmentations les plus importantes se trouvent dans le canton de Vaud. Sur les 20 premières localités, 14 sont vaudoises.

Pourtant, Vaud ne se situe qu'au troisième rang du classement cantonal, avec une hausse de 16,4%. Il est devancé par Fribourg (20,1%) et Thurgovie (16,6%).

Forte hausse des étrangers

Outre la commune de résidence, l'âge montre également d'importantes différences. Une tendance nette se profile: le vieillissement de la population est de plus en plus marqué. Les moins de 30 ans n'ont progressé que de 4,9% entre 2010 et 2022. A titre de comparaison, les 61-75 ans ont augmenté de 22%, les habitants de plus de 75 ans de 33%.

Les ressortissants étrangers ont aussi affiché une forte hausse: leur nombre est passé de 1,7 à 2,2 millions: il s'agit d'une augmentation de près de 30%. Sur la même période, les Suisses ont progressé de 6,8%.

Au-delà de ces différences, une chose est sûre: la hausse de la population n'est pas près de s'arrêter. Selon les spécialistes, la Suisse devrait atteindre la barre des 10 millions d'habitants d'ici une dizaine d'années.

Un pantalon de 70 mètres de long présenté à Beromünster (LU)
1 / 9
Un pantalon de 70 mètres de long présenté à Beromünster (LU)
Un pantalon de 70 mètres long et pesant 700 kg a été présenté dimanche à Beromünster (LU). L'habit conviendrait à une personne de 180 mètres de haut.
partager sur Facebookpartager sur X
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Le Conseil des Etats va statuer sur des zones sans loups
Récemment, une cinquantaine de loups ont été abattus dans le cadre des tirs préventifs de régulation des meutes dans les cantons du Valais, des Grisons, du Tessin et de St-Gall.

Les cantons devraient être autorisés à créer des zones «zéro loups». Le National a accepté mercredi par 95 voix contre 83 et 7 abstentions une motion du Centre en ce sens, contre l'avis du Conseil fédéral, de la gauche et du PVL. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

L’article