DE | FR

Alain Berset: «La hausse des coûts de la santé est inquiétante»

Alors que le débat se focalise sur les primes maladie, il faudrait parler des coûts et de comment les limiter, estime le ministre de la Santé. Si rien n'est fait, le système risque de s'effondrer.
13.05.2022, 06:3414.05.2022, 12:34

Le niveau élevé des primes d'assurance maladie est l'une des principales préoccupations de la population suisse. Si aucune réforme judicieuse n'est entreprise, les coûts continueront d'augmenter jusqu'à ce que le système s'effondre et que les politiques prennent des mesures radicales. C'est ce qu'affirme le ministre de la Santé Alain Berset dans la NZZ.

Image: sda

Le Conseil fédéral veut au contraire créer de la transparence. Les médecins, les hôpitaux, les caisses maladie, les cantons et la Confédération devraient se mettre d'accord et annoncer publiquement à l'avance la croissance des coûts à laquelle ils s'attendent. S'il s'avérait qu'elle soit plus élevée, ils devraient s'expliquer.

La prise de conscience des coûts sera renforcée si le secteur sait qu'il doit justifier la croissance des dépenses. Cela permettrait d'orienter le débat dans la bonne direction.

«Il faut discuter des coûts»

Aujourd'hui, on se dispute sans fin sur les primes. Or, celles-ci ne sont que le reflet des coûts. Il est grand temps de parler davantage des coûts. «Pour cela, nous devrions enfin définir quelle croissance nous considérons comme nécessaire et supportable à long terme», poursuit Alain Berset.

Des pronostics indiquent qu'une hausse massive des primes d'assurance maladie de 5 à 10 pour cent menace l'année prochaine. Berset ne se risque pas à faire de pronostic. Mais «la tendance est malheureusement correcte. Après deux ans de pandémie, on observe une hausse inquiétante des coûts qui se répercutera sur les primes», a-t-il ajouté. (ats)

Thèmes

Levée des mesures par un Berset d'un autre genre

Plus d'articles sur la santé, le sport et le bien-être

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Votations: la santé fait un tabac, mais la clope n'est pas un cervelas

Link zum Artikel

Un vélo, comme la santé, ça s'entretient!

Link zum Artikel

Voilà pourquoi le ski de fond est le meilleur sport d'hiver

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
L'Oberland bernois autorise le tir d'un lynx
Le félin aurait tué plus de 15 animaux de rente ces 12 derniers mois, et ce malgré des mesures de protection mises en place. Les gardes-chasse ont jusqu'au 19 juillet pour abattre l'animal.

Le canton de Berne a autorisé le tir d'un lynx dans l'Oberland bernois. Le type de blessures, des images photographiées et un émetteur permettent d'attribuer ces dégâts au lynx, a indiqué lundi le canton de Berne.

L’article