Suisse
Statistiques

Les Suisses quittent le pays: voici leur destination

Toujours plus de Suisses quittent le pays et voici où ils vont

La population suisse à l'étranger a augmenté de 1,7% en 2023, d'après l'Office fédéral de la statistique, majoritairement en Europe.
28.03.2024, 11:4528.03.2024, 12:11
Plus de «Suisse»

La Suisse est une nation d'expatriés. Les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique montrent en effet que la communauté helvétique à l'étranger a augmenté de 1,7% en 2023 par rapport à l'année précédente. Près des deux tiers vivaient en Europe.

Parmi ceux qui résidaient en Europe, plus d'un quart étaient en France, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Au 31 décembre 2023, 813 400 Suisses étaient inscrits auprès d'une représentation à l'étranger. En 2022, la population des Suisses de l'étranger avait déjà augmenté de 1,5%.

C'est en Asie que la communauté des expatriés a le plus crû (3,1%), suivie par l'Europe (1,9%), l'Océanie (1,2%), l'Amérique du Nord (1%) et l'Amérique latine avec les Caraïbes (0,4%). Seule l'Afrique a connu une baisse de 0,2%.

L'OFS n'attribue que partiellement cette évolution aux mouvements migratoires. La différence entre les naissances et les décès ainsi que les naturalisations y ont contribué. Les trois quarts des Suisses de l'étranger ont plusieurs nationalités.

Quelle est la répartition par pays?

Quelque 520'700 Suisses de l'étranger, soit 64%, vivaient dans d'autres pays européens, dont 209'300 en France. Suivaient l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et l'Espagne. Par rapport à 2022, la communauté expatriée a augmenté dans ces cinq pays, la plus forte croissance parmi eux étant enregistrée en Espagne avec 2,7%.

Le Portugal compte relativement peu de ressortissants suisses (6900), mais leur nombre a augmenté de 13,9% par rapport à l'année précédente. C'est la plus forte hausse en Europe.

Environ 292 700 Suisses vivaient sur d'autres continents. Seize pourcents d'entre eux résidaient en Amérique du Nord, 7% en Amérique latine et dans les Caraïbes, 7% en Asie, 4% en Océanie et 1% en Afrique.

Un dixième de tous les Suisses de l'étranger résidait aux Etats-Unis, dont 58% étaient en âge de travailler. En Amérique latine, c'est en Argentine que l'on trouve le plus de Suisses.

En Asie, la plus grande diaspora helvétique vivait en Israël, qui compte 3% de tous les Suisses de l'étranger. Suivaient la Thaïlande et les Philippines. C'est en Israël que la proportion de ressortissants suisses de moins de 18 ans était la plus élevée, avec 46%, contre 21% au total.

En Océanie, la communauté expatriée se concentre en Australie. En Afrique, la majorité vit en Afrique du Sud, où la part des plus de 65 ans (32%) est nettement plus élevée que pour l'ensemble des Suisses vivant à l'étranger (23%).

La proportion de retraités était encore plus élevée en Thaïlande (41%) et au Portugal (34%). L'Espagne suit avec 32%. La Thaïlande a enregistré une croissance de 8,2 point de pourcentages dans cette catégorie d'âge, le Portugal de 15,6 points. Sur l'ensemble des ressortissants suisses vivant à l'étranger, le rapport hommes/femmes était de 86 pour 100.

Comme en 2022, le groupe des plus de 65 ans enregistre à nouveau la plus forte augmentation en pourcentage (3,9%), note l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE). Les statistiques suggèrent qu'une partie de cette augmentation est due au risque croissant de pauvreté chez les seniors.

C'est notamment le cas d'une enquête menée dans le cadre du projet de recherche «nccr – on the move»: interrogées sur les raisons de leur vie à l'étranger, les personnes concernées ont le plus souvent cité les prix suisses trop élevés ainsi que le souhait de pouvoir maintenir ou améliorer leur qualité de vie. (jah/ats)

Ce chien valaisan fait sensation sur les réseaux
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Cet ex-prédicateur biennois ne sera pas expulsé
L'ex-prédicateur Abu Ramadan, condamné en première instance pour escroquerie et discrimination raciale, contestait en justice son expulsion de la Suisse. Il a gagné.

L'ancien prédicateur biennois Abu Ramadan ne doit pas être expulsé de Suisse. La Cour suprême du canton de Berne a rendu ce jugement vendredi en deuxième instance.

L’article