DE | FR

Réfugiés: environ 14 000 personnes ont fait une demande en ligne

Le secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a dû faire face à une grosse vague de demandes depuis l'arrivée des réfugiés ukrainiens en Suisse. Et pour cause, environ 14 000 personnes se sont inscrites, alors que seulement 1000 demandes par jour ne peuvent être traitées.
05.04.2022, 06:1105.04.2022, 07:22
Des réfugiés ukrainiens font la queue et attendent d'être enregistrés devant le centre fédéral d'asile de Zürich, le dimanche 13 mars 2022 à Zürich.
Des réfugiés ukrainiens font la queue et attendent d'être enregistrés devant le centre fédéral d'asile de Zürich, le dimanche 13 mars 2022 à Zürich.Image: KEYSTONE

«En règle générale, il ne faut compter que quelques jours pour que le statut S soit accordé. Pour les personnes qui se trouvent en Suisse depuis un certain temps, cela peut durer jusqu’à deux semaines, voire un peu plus suivant les situations spécifiques. A l’heure actuelle, la majorité des personnes est toutefois enregistrée dans un délai plus court», a déclaré lundi à Keystone-ATS, Anne Césard, porte-parole du secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

A Boudry (NE), par exemple, le centre a augmenté sa capacité d'hébergement de 460 à 700 places, même si les réfugiés y restent au maximum quelques jours.

«Notre priorité est toujours de fournir un hébergement aux personnes qui affluent en Suisse», a ajouté la porte-parole, expliquant que toujours plus de personnes arrivent en Suisse, sans bénéficier de solution d’hébergement.

Près de 3000 permis en Suisse romande

Plus de 24 000 personnes se sont enregistrées dans les six centres fédéraux d’asile depuis le début de la guerre en Ukraine. Depuis le 12 mars, le SEM a accordé le statut S à plus de 1700 personnes, dont près de 3000 en Suisse romande.

Depuis l'introduction de la demande en ligne le 16 mars, le SEM a reçu plus de 18 500 courriels et plus de 1000 demandes par voie postale. Tous les e-mails ne contiennent pas forcément un formulaire, ce qui explique pourquoi les demandes d'inscription en ligne se montent à 14 000.

Les annonces d'inscription en ligne «continuent également d’affluer chaque jour. Par ailleurs, certaines demandes ne sont pas remplies correctement ou il y a des doublons, ce qui complique le processus», a précisé la porte-parole.

Dès que les personnes sont enregistrées et attribuées à un canton, c’est ce dernier qui est compétent et qui reçoit, pour cette prise en charge, un forfait global (1500 francs environ par mois et par personne) de la Confédération. Parmi les réfugiés ukrainiens qui se sont enregistrés dans les centres, environ la moitié est hébergée dans des structures privées. (ats/sia)

Les réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Alors que les Chinois sont confinés, des chiens robots patrouillent dans les rues

Plus d'articles sur le président Volodymyr Zelensky

«Zelensky fait de sa communication un show au service de sa cause»

Link zum Artikel

A Berne, Zelensky remercie la Suisse, mais attaque Nestlé et en demande plus

Link zum Artikel

L’héroïque Zelensky, ce président ukrainien qui joue sa peau face aux Russes

Link zum Artikel

Le discours émotionnel de Zelensky devant le Parlement allemand

Link zum Artikel

Pour aider l'Ukraine, des Suisses lancent la vodka Zelensky

Link zum Artikel

Président de l'Ukraine: qui est cet humoriste qui veut «tuer des Russes»?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des records de chaleur attendus pour cet été
Vous pensiez que le mois de mai rimait avec été? Faux! Une hausse des températures et de nouveaux records de chaleur seraient encore à prévoir.

L'été en Suisse sera plus chaud que la normale, avertit le chef de SRF Meteo, Thomas Bucheli. De nouveaux records de chaleur sont «très probables», déclare-t-il dimanche dans la SonntagsZeitung. «Ce serait étonnant que cela aille dans une autre direction».

L’article