DE | FR
«La vaccination devrait se faire où les jeunes se trouvent, à l'école ou l'uni»

Image: obturateur

«La vaccination devrait se faire là où les jeunes se trouvent, à l'école ou l'uni»

Les adolescents sont réticents à l’égard de la vaccination contre le Covid. L’OFSP ne voit pas la nécessité d’agir, malgré le variant Delta. Les jeunes politiciens, de leur côté, appellent à l’action.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
Vanessa Hann
Vanessa Hann



Le variant Delta du Covid a actuellement une cible facile: les enfants et les adolescents. Le taux de vaccination dans cette tranche d'âge est faible, avec un peu moins de 4% de protection totale jusqu'à présent. Parallèlement, le nouveau variant représente environ un tiers des infections. Pourtant, face à cette nouvelle situation, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'envisage pas de modifier sa stratégie et de créer des incitations ciblées à la vaccination, ont annoncé leurs représentants, lors de la conférence de presse ce mercredi 7 juillet.

Si on regarde à l’étranger, la situation est bien différente. Là-bas, des stratégies sont mises en place pour motiver les jeunes à se faire vacciner. En guise de récompense, l’État, les collectivités locales et les particuliers offrent de l’argent de poche ou même des Boosts-Tinder pour les jeunes adultes. La Suisse devrait-elle aussi inciter à ce niveau?

Groupe WhatsApp pour les questions sur la vaccination

Les sections «jeunes» des partis politiques sont plutôt critiques à l’égard des primes de vaccination. Pour Julia Küng, co-présidente des Jeunes Verts, ceux qui ont hésité ne seront pas convaincus. Cependant, elle demande que la campagne de vaccination devienne plus offensive.

«Les jeunes ont besoin d’une éducation et d’une information plus ciblées», déclare Julia Küng. Jusqu’à présent, dit-elle, les jeunes ont été laissés de côté, parce que ce sont les personnes âgées qui sont les plus vulnérables face au virus. «C'était juste, mais maintenant nous devons changer cette approche.»

Aux yeux de la co-présidente des Jeunes Verts, l’offre devrait avant tout être à bas seuil. «La vaccination doit se faire là où se trouvent les jeunes. Dans les écoles ou les universités, par exemple, et au mieux, on pourrait se faire vacciner sans rendez-vous.» Julia Küng suggère également de créer des groupes Telegram ou WhatsApp où les gens pourraient s’adresser à un spécialiste et poser rapidement et anonymement leurs questions sur la vaccination.

Les libéraux-radicaux sont plutôt en faveur des incitations indirectes

La jeune politicienne Gioia Porlezza se prononce également contre les récompenses de la vaccination comme dans d'autres pays. «Ce n’est pas le rôle de l’État », déclare la vice-présidente du parti zurichois des jeunes libéraux-radicaux. Elle est toutefois favorable à des mesures incitatives: «Je pense qu'il est bien que des entreprises privées telles que des restaurants ou des cinémas puissent exiger un certificat Covid à l’entrée. Cela représenterait déjà une forte incitation à se faire vacciner.»

Le fait que le variant Delta soit en augmentation n’est pas une raison pour augmenter le taux de vaccination, selon elle : « Si l'État devait imposer une vaccination, cela nous rendrait inutilement critiques. Le plus important est de protéger rapidement ceux qui le souhaitent.»

La conseillère nationale PDC Ruth Humbel émet une suggestion différente: «Il faudrait motiver davantage les groupes à la vaccination, par exemple par le biais des associations culturelles et sportives ou des organisations professionnelles.» La présidente de la Commission de la santé et des affaires sociales du Conseil national est également favorable aux offres de vaccination à bas seuil.

Aucune incitation à la vaccination n’est prévue

L'OFSP n’envisage pas de changer sa stratégie actuelle. Lors de la conférence de presse de mercredi, Virginie Masserey a déclaré: « Pour l'instant, la Confédération n'a pas prévu d'incitation à la vaccination. » Les cantons ne prévoient également rien dans ce sens, affirme Linda Nartey, vice-présidente de l'Association des médecins cantonaux.

Pour en savoir plus sur le sujet:

Compte tenu du variant Delta, Virginie Masserey indique que l’OFSP envisage d’autoriser l’accès à des événements tels que des concerts uniquement sur présentation du certificat. Toutefois, il ne s'agit pas d'une mesure incitative, mais plutôt d'une mesure prise en cas de surcharge imminente des hôpitaux, précise la directrice de la section de lutte contre les infections.

Elle défend l'approche du Conseil fédéral en soulignant que les enquêtes montrent que les jeunes sont tout à fait disposés à se faire vacciner. De plus, des vidéos d'informations sont mises à disposition sur le site web de l’OFSP, afin d’endiguer la désinformation. L'OFSP n'a pas encore évalué le taux de vaccination des jeunes attendu pour cet automne.

Le canton de Zoug contacte les clubs

Le canton de Zoug aimerait, quant à lui, augmenter le taux de vaccination par le biais des nombreux clubs, explique Aurel Köpfli, porte-parole cantonal pour les médias. «Les clubs peuvent réserver une fenêtre de vaccination à un certain créneau horaire au centre de vaccination. De cette façon, les membres d’un club peuvent se faire vacciner tous ensemble et rapidement.» Des discussions sont également en cours avec les autorités compétentes pour offrir des possibilités de vaccination dans les écoles.

«Les effets désirables du vaccin»

1 / 7
«Les effets désirables du vaccin»
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Le maire de New York offre des frites aux vaccinés

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les gens qui se remettent du Covid sont-ils immunisés à vie?

Jusqu'à présent, on ignorait combien de temps le corps continuait à produire des anticorps, après qu'une personne a été infectée par le Covid. De nouvelles études suggèrent que les gens infectés pourraient être protégés toute leur vie.

En cas d'infection par le coronavirus, le système immunitaire humain forme des anticorps afin d'empêcher les virus de pénétrer dans les cellules et donc d'empêcher une nouvelle infection. Pendant longtemps, on a craint que cette protection immunitaire ne s'affaiblisse à nouveau rapidement. En effet, les observations ont montré que le nombre d'anticorps chutait fortement dans les premiers mois suivant l'infection.

Une étude, publiée dans la revue Nature, donne de l'espoir. Des chercheurs de la …

Lire l’article
Link zum Artikel