DE | FR

Retour à la normale pas prévu avant mardi sur la ligne Lausanne-Genève

Image: sda
Paralysé depuis mardi soir, le trafic sur la ligne Lausanne-Genève reprendra partiellement à partir de vendredi, mais des limitations de capacité sont à prévoir pour plusieurs jours encore.
11.11.2021, 16:2511.11.2021, 16:39

Après trois jours de chaos, le trafic ferroviaire Lausanne–Genève devrait être rétabli vendredi, dès le début du service. Mais cela ne marquera pas la fin des perturbations, à en croire les CFF.

A la hauteur du trou ayant entraîné la panne, les trains devront circuler à vitesse réduite (20km/h). Ce qui implique que la capacité de la ligne sera limitée. Concrètement, quatre trains par heure et par sens pourront assurer la liaison entre Lausanne et Genève, au lieu de six en temps normal. Les trains qui font la liaison sans arrêt entre ces deux villes resteront donc supprimés.

Les régios circulent normalement

En trafic régional, la S3 circulera normalement et la S4 sera remplacée par des bus entre Morges et Allaman.

Selon les estimations actuelles, cette exploitation limitée de la ligne devrait durer au moins jusqu’au mardi 16 novembre. (asi)

Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire

1 / 12
Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur nos chers CFF

Prochain arrêt: le quiz! Quel usager des CFF es-tu?

Link zum Artikel

WC spéciaux, fenêtres condamnées, voici les wagons CFF pour supporters

Link zum Artikel

Dans les gares, les CFF suivent à la trace vos déplacements

Link zum Artikel

La Suisse romande, grande oubliée des futurs trains de nuit

Link zum Artikel
Pour ou contre l'expérimentation animale? Tout comprendre en 6 points
Le 13 février prochain, le peuple se prononce entre autres sur l'initiative «Oui à l'interdiction de l’expérimentation animale et humaine». Qualifiée de dangereuse par les opposants et de nécessaire par les initiants. On vous explique tout.

C'est un sujet qui revient régulièrement à la table des parlementaires: l'interdiction de l'expérimentation animale. Le peuple a déjà voté et rejeté par trois fois de telles initiatives. La première en 1985 (à 70%), puis en 1992 (à 56%) et en 1993 (à 72%). En Suisse, environ 550 000 animaux ont été utilisés pour des expériences durant l'année 2020. La majorité étant des souris, suivies par des oiseaux et des rats. La plupart des expériences sur des animaux sont effectuées par des hautes écoles et l'industrie.

L’article