DE | FR

Un char des opposants aux initiatives agricoles incendié

Le char en question.
Le char en question.Image: Twitter/NON aux initiatives phytos extrêmes
Des inconnus ont mis le feu à un char qui servait de support à la campagne contre les deux initiatives agricoles en votation le 13 juin, à Villars-le-Grand (VD).
10.05.2021, 11:5210.05.2021, 17:28

Le véhicule agricole a été incendié dans la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts sont estimés à plusieurs milliers de francs, annonce lundi Prométerre, qui s'engage contre les initiatives anti-pesticides. L'Association vaudoise de promotion des métiers de la terre a décidé de déposer une plainte pénale.

Pas la première fois

Dès le début de la campagne, l'association a déploré des déprédations sur le matériel de communication déployé par les professionnels de la terre engagés pour le «2x non».

Le 13 juin prochain, le peuple suisse doit se prononcer sur cinq objets, dont deux initiatives qui concernent directement la production agricole. L'un des deux textes s'intitule «Pour une eau potable propre», l'autre «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse». (ats)

Si le sujet vous intéresse:

Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée

1 / 15
Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée
source: sda / sastrawan ginting
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les infrastructures suisses ne sont pas encore prêtes à affronter un black-out
En cas de grave pénurie d'électricité, des coupures de courant pourraient être décidées en dernier recours. Une mesure qui aurait évidemment des conséquences sur les exploitants d'infrastructures dites «critiques», notamment les CFF, Migros ou Swisscon.

Sur le papier, voici le plan: en cas de manque d'électricité, les autorités appelleraient, tout d'abord, à économiser l'énergie. L'étape suivante consisterait à interdire certains appareils gourmands en énergie, comme les climatiseurs, les escaliers roulants ou les enseignes lumineuses. Et si cela ne suffit pas malgré tout, les grands consommateurs se verraient obligés d'économiser de l'énergie. Ultime solution: des coupures cycliques d'une durée de quatre heures.

L’article