Suisse
Vaud

Yverdon: Carine*, la femme qui «obsédait» le preneur d'otages

Carine*, la femme qui «obsédait» le preneur d'otages d'Yverdon

De récentes révélations du Pôle Enquête RTS permettent de mieux saisir les liens entre le requérant d'asile et la femme qu'il demandait à voir durant sa prise d'otage dans un train reliant Baulmes à Yverdon-les-Bains (VD).
20.02.2024, 15:0120.02.2024, 18:16
Plus de «Suisse»

Le 8 février dernier, le requérant d'asile kurde iranien Qader B. prenait en otage 13 personnes dans un train à Essert-sous-Champvent (VD). Une prise d'otage lors de laquelle il insiste pour parler à une femme «qui l'obsède depuis environ un an et demi», révèle le Pôle Enquête de la RTS.

Si les journalistes n'ont pas réussi à obtenir le témoignage de celle qu'ils ont surnommée Carine* (actuellement en arrêt de travail), ils ont néanmoins pu parler à plusieurs sources proches du dossier, ce qui leur a permis d'éclaircir les liens entre les deux personnes.

Un comportement «envahissant»

Selon les révélations de la RTS, Qader B. et Carine se sont rencontrés peu après l'arrivée en Suisse du requérant d'asile en août 2022. Ce dernier est placé dans la structure d'hébergement temporaire située dans la caserne des Rochats (VD) où travaille Carine. L'homme la drague, mais elle refuse ses avances. En fin d'année, il sera attribué au canton de Genève. C'est à ce moment que son comportement devient «envahissant», explique la RTS. Qader B. se rend notamment à maintes reprises sur le lieu de travail de Carine.

Au vu de cette situation, Carine est déplacée quelques semaines au Centre fédéral d'asile de Boudry à Neuchâtel, puis décide de porter plainte contre Qader B. Sa plainte est refusée, car entre autres, «aucun article du Code pénal ne dénonce le harcèlement dont elle a été victime», précise la RTS.

Carine décide donc de confronter Qader B. devant la caserne des Rochats accompagnée notamment de collègues. Il pleure beaucoup, puis disparaît en septembre 2023. Carine n'aura plus de nouvelles jusqu'au 8 février 2024.

«Tout est fini»

Ce jour-là, elle reçoit un coup de téléphone et pense qu'il s'agit d'un canular. Au bout du fil, un otage qui lui passe ensuite l'assaillant. Ce dernier lui ordonne de venir rapidement sous peine de s’en prendre aux personnes qu’il retient.

Carine appelle la police, qui vient la chercher et l'emmène sur les lieux de la prise d'otage. Un agent lui dit que «tout est fini», mais ne lui précise pas que Qader B. est décédé. Elle apprendra plus tard la nouvelle, qui lui fera l'effet d'un choc. (ag)

Des jets de combats suisse atterrissent sur l'autoroute
1 / 8
Des jets de combats suisse atterrissent sur l'autoroute
Du 4 - 6 juin 2024, les Forces aériennes suisses testeront leur dispositif de défense sur l’autoroute A1 dans le canton de Vaud. L’objectif de l’armée est de tester sa capacité à décentraliser ses moyens de défense aérienne. Du coup, on a ressorti les images d'archives...
source: keystone / str
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le PS et l'UDC ont un bel avenir en commun
Un électorat social, de droite et de gauche, est né le 3 mars lors de la votation sur la 13e rente AVS. Un monstre? Au contraire, une opportunité dont le PS et l'UDC sauront jouer à leur convenance? Les objets d'entente ne manquent pas.

La votation sur la 13ᵉ rente AVS constitue un précédent: le 3 mars, l’électorat UDC a voté avec la gauche. Les responsables du parti national-conservateur en étaient blêmes. La base a torpillé les mots d’ordre émis un mois plus tôt par l’assemblée des délégués, qui recommandait massivement le rejet de la 13ᵉ rente et approuvait l’initiative des Jeunes PLR pour un relèvement de l'âge de la retraite à 66 ans, balayée par le peuple à près de 75%. Etait-il possible d’être plus déconnecté?

L’article