DE | FR
Vidéo: watson
Vidéo

«Derrière mon succès sur TikTok, il y a une sorte de paranoïa»

18.07.2021, 08:1919.07.2021, 12:49
Suivez-moi

Son visage vous dit peut-être quelque chose, encore plus si vous êtes un inconditionnel de TikTok. Malwyn Burkhalter, plus connu sous le pseudo de «Naswyn», cartonne sur la plateforme préférée de la Gen Z. Un succès que le Biennois doit, entre challenges et play-backs bien ficelés, tout particulièrement à sa voix aux multiples timbres.

En un an et demi, le Suisse de 19 ans est parvenu à réunir plus de 4 millions d'abonnés. Une communauté colossale, miroir d'une activité qui n'est plus seulement un loisir, mais un métier. Avec ses bons et ses mauvais côtés, que le jeune homme a eu parfois du mal à gérer.

Dans ce nouvel épisode de notre série «TALK», c'est plein de rêves, de bienveillance et d'ambitions que Malwyn se confie sur son rapport à la notoriété et ses futurs projets.

Vidéo: watson

La jeunesse suisse est inspirante, d'autres TALK qui le prouvent👇

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Conseil fédéral dresse un rapport explosif sur la violence en tribunes
Le gouvernement demande que les supporters soient traités plus durement à l'avenir. Les critiques fusent et les villes sont empruntées.

Il n'a certes pas grand-chose à dire dans cette affaire, car les matchs de football relèvent de la responsabilité des cantons et des villes. Mais comme le Parlement lui a demandé de le faire, le Conseil fédéral s'est exprimé sur le thème de la violence des supporters. Et son rapport est très explosif.

L’article