assez ensoleillé
DE | FR
Suisse
vieillesse

Voici les régions de Suisse où l'on vit le plus longtemps

Voici le seul pays d'Europe où on vit plus longtemps qu'en Suisse

La Suisse offre la deuxième meilleure espérance de vie d'Europe, d'après les données recueillies par Eurostat. Toutes les régions de notre pays sont bien placées dans le classement européen. Le point en graphiques.
24.01.2023, 06:2026.01.2023, 12:36
Suivez-moi

On vit longtemps en Suisse. Du moins, par rapport à la plupart des autres pays européens. C'est ce que montre une étude menée en 2022 par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Alors que dans l'UE l'espérance de vie moyenne se monte à 80,4 ans, hommes et femmes confondus, en Suisse ce chiffre grimpe à 83,1. Notre pays occupe en effet la deuxième place du classement européen, à égalité avec l'Islande. Voici le top 5:

  • Norvège, avec une espérance de vie de 83,3 ans
  • Suisse, 83,1 ans
  • Islande, 83,1 ans
  • Irlande, 82,6 ans
  • Espagne, 82,4 ans

A l'autre bout du classement, on retrouve les pays suivants:

  • Bulgarie, 73,6 ans
  • Roumanie, 74,2 ans
  • Macédoine du Nord, 74,4 ans
  • Serbie, 74,5 ans
  • Lituanie: 75,1 ans
The jass meeting "Jass-Treff", organised by Pro Senectute's cantonal section of Lucerne, pictured at the Restaurant Militaergarten in Lucerne, Switzerland, on November 11, 2018. Founded in 1 ...
La Suisse offre la deuxième meilleure espérance de vie d'Europe.Image: KEYSTONE

Il est intéressant de noter que les cinq pays en queue du classement étaient tous d'anciens Etats communistes. Une division clairement visible à l'échelle du continent, comme le montre la carte ci-dessous. Il ne s'agit pas d'une question géographique, puisque la Grèce, qui jouxte l'ancienne Yougoslavie et la Bulgarie, affiche des valeurs plus élevées.

On retombe sur le même schéma au niveau régional: les trois régions ayant l'espérance de vie la plus faible se trouvent en Bulgarie. Pour ce qui est du haut du classement, les choses changent: les trois régions où l'on vit le plus longtemps sont bordés par la Méditerranée. Il s'agit de la Corse (84 ans), des Iles Baléares (83,9) et de l'Empire (83,8), en Grèce.

La Région lémanique en queue du classement

Et la Suisse? Si l'espérance de vie générale est de 83,1 ans, elle monte à 85,1 ans pour les femmes et tombe à 81 pour les hommes. Cet écart entre les sexes se retrouve dans toutes les régions pour lesquelles des données sont disponibles, rappelle Eurostat.

Tout comme pour l'Europe, l'espérance de vie dans notre pays varie en fonction de la région. L'étude divise la Suisse en sept territoires macrorégionaux:

La Suisse centrale, région qui regroupe les cantons de Lucerne, Uri, Schwyz, Obwald, Nidwald et Zoug, se place première (83,7 ans), suivie par le canton de Zurich (82,6). La région lémanique (Genève, Vaud et Valais) est avant-dernière (82,8 ans) et se place en dessous de la moyenne nationale. Les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Jura et Berne sont compris dans la région Espace Mittelland, qui affiche, elle aussi, des valeurs plus faibles que la moyenne suisse (82,9 ans).

Les régions suisses sont bien placées au niveau européen. Dans le classement général, la Suisse centrale arrive en 7e position, Zurich en 9e et la Suisse du Nord-Ouest en 11e. Toutes sont comprises dans le top 50.

Si l'on ne regarde que l'espérance de vie des hommes, on retrouve cinq régions suisses dans le top 5, respectivement Zurich (2e), la Suisse centrale (3e) et la Suisse du Nord-Ouest (5e).

Une année particulière
Les chiffres de l'étude sont relatifs à 2020. Par rapport à 2019, note Eurtostat, l'espérance de vie à la naissance a connu une baisse de 0,9 an. En cause: l'augmentation rapide de la mortalité due à la pandémie de Covid-19.

Plus de cartes interactives!

Copin comme cochon: les vieux et la technologie

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La désinformation n'est pas assez combattue en Suisse»
Un expert dénonce un manque de rigueur sur ce sujet sensible, de la part de la Confédération, et cite les actions du gouvernement français en exemple.

Les effets de la désinformation ne sont pas assez pris au sérieux par les autorités suisses, estime le sociologue valaisan Laurent Cordonier:

L’article