Suisse
Viola Amherd

F-35: Le Conseil fédéral admet ses faiblesses

Le Conseil fédéral admet ses faiblesses dans le dossier des F-35

A la suite des analyses de la Commission de gestion du Conseil des Etats concernant la politique d'armement de la Suisse et impliquant notamment son achat du F-35, le Conseil fédéral a reconnu les critiques relevées. Lundi, il a proposé des solutions.
31.05.2022, 10:1431.05.2022, 11:23
Plus de «Suisse»

L'acquisition du F-35 a-t-elle été une erreur? En tout cas, le Conseil fédéral a admis, lundi, des faiblesses dans sa politique d'armement. Dans son communiqué, il a approuvé la plupart des recommandations présentées par la Commission de gestion du Conseil des Etats (CdG-E). Lesquelles avaient été publiées dans son rapport du 25 janvier 2022 et identifiaient, comme l'a rapporté Blick, les problèmes suivants:

  • Des lacunes dans certaines acquisitions du secteur de l’armement, comme l’achat prévu de l’avion de combat F-35.
  • Le manque de contrôle des contreparties.
  • Le manque de transparence en matière d'affaires compensatoires.

Changements d'ici fin 2022

«Le Conseil fédéral approuve la majorité des recommandations de la CdG-E», a-t-il indiqué dans son communiqué. Il a, dans la foulée, signalé vouloir inscrire dans la loi les bases des affaires compensatoires. Car pour l'heure, aucune norme juridique ne définit les conditions, le contrôle et les limites de ces accords, rappelle Blick.

Viola Amherd, Bundesraetin VBS, spricht waehrend der Delegiertenversammlung der Mitte-Partei am Samstag, den 7. Mai 2022, in der Lintharena in Naefels GL. (KEYSTONE/Christian Merz)
La ministre de la défense, Viola Amherd, le 7 mai 2022 au Parlement suisse.Image: sda

Le Conseil fédéral a nommé le Département de la défense (DDPS) pour s'en charger. Le secteur géré par la conseillère fédérale Viola Amherd a jusqu'à fin 2022 pour s'en occuper.

Le Conseil fédéral a décidé de considérablement accélérer le processus d’achat de l’avion de combat F-35A, le 17 mai dernier. Cela, conformément au souhait de la ministre de la Défense Viola Amherd. Le coût de tels avions de combat qui s'élève à plus de six milliards de francs a notamment conduit à la grogne de la gauche qui a lancé un référendum. Ce dernier a recueilli plus de 100 000 signatures. (mndl)

Le crash d'un F-35 en mer de Chine
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le Bois de Ballens (VD) occupé par des activistes
Des dizaines d’activistes «pour la protection du vivant» ont débuté samedi l’occupation du Bois de Ballens dans le canton de Vaud. Ils exigent du Conseil d'Etat un décret pour protéger le site ainsi que l’adoption d’un moratoire sur l’ouverture de nouvelles carrières.

«Depuis des années, les géants Holcim et Orlatti se disputent ce bois du Pied du Jura vaudois», écrit le mouvement Grondements des terres samedi dans un communiqué. L'occupation vise à dénoncer les «vélléités extractivistes et écocidaires» des grands cimentiers sur ce site.

L’article