DE | FR

Les activistes du climat occupent la Paradeplatz, la police intervient

L'évacuation des militants à la Paradeplatz (Zurich) a commencé vers 08h30, deux heures après le début de l'action.
L'évacuation des militants à la Paradeplatz (Zurich) a commencé vers 08h30, deux heures après le début de l'action.Image: sda
Quelque 200 militants du climat ont occupé lundi matin la Paradeplatz à Zurich, pour dénoncer les investissements des banques. Après sept heures d'occupation, la police les a tous évacués.
02.08.2021, 07:1403.08.2021, 18:17
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Les militants du climat deviennent sérieux: ce lundi matin, quelque 200 personnes se sont rassemblées sur la Paradeplatz de Zurich. Leur objectif: Bloquer l'accès à diverses banques et compagnies d'assurance. Les participants dénoncent leurs investissements massifs dans le pétrole, le gaz et le charbon.

Vers six heures du matin, les activistes ont bloqué les entrées principales de Credit Suisse et UBS.

Vers 09h40, la police a commencé à évacuer un par un les militants qui s'étaient enchaînés devant l'entrée de l'UBS. Les activistes n'ont pas opposé de résistance. Vers 10 heures, l'entrée du bâtiment était dégagée. Quatre activistes étaient toujours enchaînés à des barils devant le bâtiment de Credit Suisse avant d'être, eux aussi, évacués. Environ 70 militants ont été placés en détention.

Image: twitter

«Les conséquences de leur inaction»

«Credit Suisse et UBS ont jusqu'à présent fait tout sauf réagir de manière adéquate à la crise climatique», déclare dans un communiqué Frida Kohlmann, porte-parole de Debout Pour Le Changement. L'action de ce lundi veut donc «attirer l'attention sur les conséquences de leur inaction».

«Par notre action, nous exigeons des institutions financières suisses qu'elles adoptent un comportement socialement et climatiquement compatible et qu'elles mettent en œuvre nos demandes»
Frida Kohlmann, porte-parole de Debout Pour Le Changement
Image: sda

L'action se déroule dans le cadre de la semaine d'action «Rise up for Change». Elle est organisée par le mouvement de la grève du climat, Extinction Rebellion, l'association Climate Justice et le collectif romand Break free.

Les institutions financières, surtout les deux grandes banques et la Banque nationale suisse (BNS), ont investi des milliards dans des entreprises qui extraient ou brûlent du pétrole, du charbon et du gaz. Dans le même temps, des gens ailleurs meurent à cause de la crise climatique, dénoncent les activistes.

Les actions se poursuivent

Les activistes climatiques ont annoncé pour ce lundi soir, une manifestation de solidarité à 18h30 sur l'Helvetiaplatz à Zurich. Une grande manifestation pour le climat aura aussi lieu le 6 août à Berne. Cette fois-ci, la Banque nationale suisse sera dans le viseur.

Le blocage du siège du Crédit Suisse à Zurich, 2019

1 / 10
Le blocage du siège du Crédit Suisse à Zurich, 2019
source: collective climate justice switzerland
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Pourquoi la Suisse tape-t-elle sur la Russie, mais pas sur la Chine?
Depuis plus d'un an, Berne se demande si la Suisse doit, à l'avenir, reprendre les sanctions dites thématiques de l'Union européenne. Et celles-ci visent notamment l'attitude de la Chine envers les Ouïghours. Le Conseil fédéral est sceptique, tente de gagner du temps et espère que le Parlement lui apportera son soutien.

Le Conseil fédéral et les sanctions, c'est une histoire compliquée. Son point culminant a été la conférence de presse tenue le jour de l'attaque russe sur l'Ukraine. Après une brève déclaration, le président de la Confédération Ignazio Cassis a quitté la salle sans répondre aux questions. Il a laissé derrière lui des experts de l'administration complètement dépassés. Ce que le Conseil fédéral a décidé exactement en matière de sanctions n'a pas été précisé.

L’article