DE | FR

Meurtre, torture, vol: l'Ukraine recherche 10 criminels de guerre

Le procureur ukrainien a désigné pour la première fois des suspects pour les crimes de guerre russes commis près de Kiev. Ils auraient dépouillé, torturé et tué des civils à Boutcha.
29.04.2022, 18:59
L'Ukraine est à la recherche de possibles criminels de guerre.
L'Ukraine est à la recherche de possibles criminels de guerre.image: keystone
Un article de
t-online

La justice ukrainienne a ouvert une enquête contre dix soldats russes pour des crimes de guerre présumés à Boutcha. Les membres de la 64e brigade d'infanterie motorisée de l'armée russe sont accusés de «traitement cruel de civils», a déclaré le parquet général sur Telegram. Les atrocités commises à Boutcha et dans d'autres banlieues de Kiev avaient suscité l'horreur dans le monde entier début avril.

Les suspects sont quatre sous-officiers, trois caporaux, une recrue, un caporal et un sergent. Ils auraient pris en otage, torturé et tué des civils pendant les quatre semaines d'occupation de Boutcha, écrit la procureure générale ukrainienne Iryna Venediktova sur Facebook.

Tortures et exécutions sans raison apparentes

«Ils tuaient les gens en les affamant et en les assoiffant, les maintenaient à genoux avec les mains liées et les yeux bandés, se moquaient d'eux et les frappaient», peut-on lire dans l'article. Les victimes auraient surtout été des personnes qui avaient soi-disant des informations sur des positions russes ou ukrainiennes.

«Certains ont été torturés sans aucune raison»

👉 Suivre notre direct sur la guerre en Ukraine 👈

Les hommes auraient également menacé de mort leurs victimes et torturé des prisonniers par des simulacres d'exécution, en les faisant s'agenouiller puis en leur tirant dessus. «Et nous avons la preuve que les soldats volaient la population et dérobaient des objets personnels et des "trophées" comme des appareils ménagers»

Image: defense.gouv.fr

«La guerre est une absurdité»

Selon Venediktova, l'avis de recherche se base sur les enquêtes de la police et du parquet, mais aussi sur les descriptions des journalistes sur place. Après le départ des troupes russes du nord de l'Ukraine début avril, les enquêteurs ont découvert les corps de centaines de civils dans les villes libérées. Rien qu'à Boutcha, il y a eu au moins 410 victimes. De nombreux corps ont été retrouvés les mains liées et avec des blessures par balle à la tête.

La chaîne américaine CNN a publié mercredi des enregistrements vidéos qui montreraient pour la première fois des soldats et des véhicules militaires russes à Boutcha, près des corps de civils. Les vidéos, prises par un drone les 12 et 13 mars, auraient été localisées et leur authenticité vérifiée. Le matériel filmé serait «la première preuve provenant de Boutcha montrant des véhicules et des troupes russes opérant sur la route où les forces ukrainiennes ont trouvé les corps lors de la reprise de la ville le 1er avril», a écrit CNN.

Lors d'une visite à Boutcha jeudi, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé la Russie à coopérer avec la Cour pénale internationale de La Haye dans le cadre de l'enquête sur les crimes de guerre. «Je soutiens pleinement la Cour pénale et j'appelle la Fédération de Russie à accepter de coopérer», a-t-il déclaré. «La guerre est une absurdité au 21e siècle».

Adapté de l'allemand par sia

Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides

1 / 22
Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le lancement du missile russe Sarmat

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Incendies sur des bases russes en Crimée: le point sur la nuit
Alors que Vladimir Poutine reproche aux Etats-Unis de chercher à «déstabiliser» le monde, des bases militaires russes en Crimée sont frappées par des incendies.

Vladimir Poutine a reproché aux Etats-Unis de chercher à «déstabiliser» le monde, invoquant aussi la récente visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi:

L’article