DE | FR

13 sujets à ne surtout pas aborder ce Noël (à moins d'aimer les conflits)

C'est bien connu: lors des réunions de famille, il y a des sujets de conversation clivants qu'il vaut mieux éviter. Déjà parce que les prises de tête, c'est désagréable. Et ensuite, parce que les taches de sang sur la nappe de Mémé Gredite, ça fait mauvais genre.
23.12.2021, 05:4223.12.2021, 07:54
Suivez-moi

Nous avons tous en tête CE thème qui ne doit SURTOUT pas être posé sur la table au même moment que le plat principal, lors d'un repas de famille. Parce qu'on connait le beau-frère Virgile et ses positions politiques, qui flirtent dangereusement avec le fascisme, ou la tante Germaine et sa susceptibilité à fleur de peau.

Et si, malgré tout, vous avez peur de mettre les pieds dans le plat (façon de parler, hein), voici un petit récapitulatif des sujets à éviter soigneusement pour passer des Fêtes en toute quiétude et sans heurter personne.

Pour commencer, il y a les tabous absolument évidents.

Le vaccin (et le Covid)

Ouais, je me sentais obligée de le préciser. Mais vous aviez compris: piqué ou pas piqué, telle est la question à ne pas poser.

Le pronom «iel»

Un sujet problématique tout frais, tout neuf: l'entrée d'un pronom non genré dans Le Robert: «iel». En France, il a suscité toutes les passions. Bien que le débat suscite des questions très intéressantes, par pitié, abstenez-vous.

Le parti politique des convives

Comme je le disais plus haut, s'enquérir des opinions politiques n'est pas recommandé, en particulier si vous soupçonnez votre oncle d'avoir eu un penchant obscur pour les courants totalitaires dans une vie antérieure. Les votations, c'est également banni. On applique le même principe que la table des enfants: on les planque discrètement dans un coin pour rester tranquille.

La Chine et la Russie

On a tous quelqu'un dans notre parenté qui trouve que la manière dont Poutine et Xi Jinping gèrent leur pays est formidable et redoutablement efficace. Mais franchement, vous n'avez pas besoin de preuve pour connaître les authentiques ambitions dictatoriales qui se cachent derrière le sourire affable de votre belle-mère. Vous savez déjà qu'elle veut votre peau.

Le climat

Je ne sais pas vous, mais mes grands-parents apprécient très modérément de s'entendre dire que le réchauffement climatique, c'est aussi (un peu) de leur faute. Alors autant dire que Greta Thunberg, ils ne peuvent pas la blairer. Et quand vous avez de l'autre côté de la table des cousins aux convictions écologiques bien ancrées, autant dire que les débats peuvent devenir... houleux. Je vous déconseille également toute mention du mot «nucléaire», «éolienne» ou «prendre l'avion». Les vacances en Suisse par contre, vous pouvez tenter, il paraît que ça fédère.

Le loup

Un bon thème bien clivant comme on les aime: le loup. Entre les pro-loups, les pro-armes, les pro-bergers, les pro-chiens, les pro-marmottes, on ne sait jamais qui prendra la défense de qui. Tout débat sur la chasse est également exclu, que cela ne plaise à votre grand-père, grand amateur, ou à votre cousin membre d'une association de défense des droits des animaux.

Le véganisme

Puisqu'on parle de chasse, et donc de bidoche dans l'assiette: surtout, évitez de parler des vegan. En 2021, beaucoup de personnes considèrent encore que bannir les produits d'origine animale de sa consommation relève de la pathologie. N'en déplaise à Marc, votre beau-frère végétalien depuis 6 ans, obligé d'apporter son propre tupperware au moment de la fondue chinoise, parce que votre famille refuse de changer de menu.

D'ailleurs, si vous voulez un bon tips, outre véganisme, excluez tous les mots par -isme: féminisme, racisme, wokisme, communisme... c'est la porte ouverte à tout un tas de problèmes.

GIF animéJouer au GIF

Et puis, il y a des les tabous plus subtils, à manier avec précaution.

La bouffe servie (et le foie gras)

Sachez tout d'abord qu'aucune critique sur la nourriture n'est tolérée, à moins de vouloir provoquer une guerre mondiale. Peu importe que votre grand-mère ait cramé le gratin dauphinois ou que vos intestins délicats ne supportent le lactose dans la bûche-crème-au-beurre-moka de votre cousine. On mange et on se tait, histoire de ménager les nerfs (fragiles) de toutes les personnes qui ont contribué à l'élaboration du menu. Et on n'oublie pas de dire merci.

Quant au foie gras, c'est un sujet à ne pas aborder si vous avez de la famille suisse-allemande. Pour info, il existe un profond et infranchissable Röstigraben concernant cet aliment incontournable des Fêtes. Si les Romands sont fans, il est jugé comme salement immoral par nos collègues suisses alémaniques. Notez qu'il est même difficile d'en trouver dans les commerces outre-Sarine.

La vie de couple (ou pas) des convives

Que vous fassiez ou non partie des éternels célibataires de la table, évitez de rappeler ce statut infamant à votre cousine. Petit clin d'oeil à ma grand-mère adorée qui, l'année passée, s'interrogeait encore sur mon statut de vieille fille en ces termes: «Mais pourtant, t'es pas si moche!»

De même, n'abordez pas les problèmes de couple. Ni comment avance le divorce de votre oncle. Le partage des biens, c'est encore plus dur à avaler que du pudding de Noël anglais.

GIF animéJouer au GIF

En fonction des personnes à table, je vous laisse également déterminer si le sexe est proscrit. Personne n'a envie de savoir si vos parents ont des tendances BDSM. Personne.

Votre nouveau tatouage

Mais oui, évidemment que c'est très beau, votre symbole «infinity» fraîchement tatoué sur le poignet droit. Mais il est inutile de le mettre sous le nez de votre grande-tante, sauf envie de la faire hyper-ventiler. Seule exception à la règle: si elle laisse derrière un héritage conséquent. Dans ce cas, vous avez le droit.

La raquette à neige

Il s'avère que ce sport est réellement clivant au sein la population suisse. Il y a les convaincus, et les autres. Ceux qui trouvent que transpirer comme un boeuf dans une pente ardue paumée au milieu des montagnes, c'est super. (Mais soyons honnêtes: la raquette, c'est nul.)

La coriandre

La coriandre est un sujet extrêmement clivant. Essayez pour voir (en principe, vous ne risquez de ne blesser personne, c'est donc un tabou autorisé). Vous verrez tout de suite se dessiner deux clans:

  • Les bobos qui en raffolent et qui ajoutent à tout-va sur leurs currys (faut dire que cette petite touche de vert, quand même, c'est tellement joli).
  • Les anti-coriandre convaincus, persuadés que ce condiment a le goût de savon (et ils sont prêts à le prouver avec de pseudos-preuves scientifiques).
GIF animéJouer au GIF

Le ou la Nutella?

Le Nutella (oui désolée, je fais partie de ces gens-là), c'est une religion (ah d'ailleurs, puisqu'on en parle: la religion fait également partie des sujets rigoureusement interdits). Mais c'est un débat aussi vieux et usé que le monde, qui ressort à chaque apéro et qui déchaîne les passions. Bon, remarquez: c'est un débat gentil. Donc en cas de blanc dans la conversation, vous pouvez l'utiliser pour éviter de piquer du nez dès l'entrée.

Voilà, vous êtes paré!

Alors certes, ça nous vous laisse un large domaine de sujets à disposition. D'ailleurs, si malgré tout, vous êtes amateur de conflits à table, sachez que Le Monde a créé un générateur de thèmes de controverse, Vociférator. Joyeux Noël, et puisse le sort vous être favorable!

Et vous, c'est quoi LE sujet tabou chez vous?

Sinon, à table, vous pouvez toujours tenter le test du rouge et du blanc. Chez watson, on a échoué lamentablement.

Plus d'articles sur Noël

On a frôlé deux fois la catastrophe au marché de Noël de Genève

Link zum Artikel

Coop et Migros, supprimez vos pubs de Noël, vous me rendez bipolaire

Link zum Artikel

Quel stand gnangnan du marché de Noël es-tu?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
(Encore) le Covid en 2022: Faut-il vraiment choisir un camp?
Alors que la pandémie se prolonge, l'année 2022 s'annonce un peu comme les deux précédentes, mais en pire. Enfin, cela dépend de nous.

Plus que quelques jours avant que nos boîtes mail se remettent à chauffer (véritables mètre étalon de l'activité au 21e siècle, avec les stories Instagram).

L’article