Blogs
Watts On

On a testé la voiture électrique la moins chère du marché

Dacia Spring
La Spring est la première Dacia 100% électrique.Image: Dacia
Watts On

On a testé la voiture électrique la moins chère du marché et on a adoré

Parangon du bon sens automobile, Dacia a lancé depuis le printemps 2021 sa Spring, puce des villes électrique. A nouveau une recette qui fait mouche pour le constructeur roumain puisque la Spring figure parmi les bestsellers électriques européens.
26.12.2023, 09:3126.12.2023, 13:01
Jerome Marchon
Jerome Marchon
Suivez-moi
Plus de «Blogs»

Ils sont plus 110 000 dans le monde à avoir craqué pour elle. Elle s’arroge la première place du podium des ventes des citadines électriques en Europe, devant la Fiat 500e, et pointe même à la seconde place toutes catégories confondues en France, derrière la Tesla Model Y. Elle réussit aussi le pari de conquérir 93% des primo-accédants à l’automobile. Elle, c’est la Dacia Spring, puce de 3,75 m et 1045 kg, mue par un moteur électrique au choix de 45 ch ou 65 ch et vendue dès 19 990 francs au catalogue, voire actuellement 5000.- francs de moins grâce à une offre en cours.

Dacia Spring
La Dacia Spring est la voiture 100% électrique la plus abordable du marché.Image: Dacia

C’est ni plus ni moins que la voiture électrique la moins chère du marché. En Suisse, il s’en est écoulé 400 unités depuis le début de l’année, loin devant la Fiat Panda, la Renault Twingo ou la Smart ForTwo.

Recette imparable

Fidèle à ses préceptes, Dacia nous propose avec sa Spring une auto pétrie d’astuces et de bon sens qui conviendra à merveille pour les trajets urbains ou péri-urbains. Sa taille lui permet de se glisser dans n’importe quel trou de souris, son rayon de braquage rikiki permet d’exécuter les manœuvres en un temps éclair et son amortissement très souple absorbe les saignées et autres plaques d’égouts en ville avec le flegme d’une… Rolls-Royce.

Dacia Spring
Taillée pour la ville.Image: Dacia

Il conviendra en revanche de faire quelques concessions sur les réglages sommaires du poste de conduite, une isolation phonique basique, une qualité globale des matériaux et de l’assemblage approximative.

Dacia Spring
La Spring va à l'essentiel et rien ne manque.Image: Dacia

Malgré tout, la finition «Extreme» de notre modèle d’essai, disponible uniquement avec la motorisation de 65 ch à 20 790.- francs, embarque un système d’infodivertissement avec navigation, DAB+ et connexion téléphone, en plus des éléments de sécurité usuels (airbags, ABS, freinage d’urgence, limiteur de vitesses, allumage automatique des feux, etc.). Encore une fois, pour le prix, que demander de plus ?

Facile, homogène et ludique

Dans une puce d’à peine une tonne, le système de propulsion électrique doit se résumer au strict minimum… On se retrouve avec une batterie de 26,8 kWh autorisant jusqu’à 230 km d’autonomie mixte (WLTP) ou 305 km en urbain (WLTP City). En usage quotidien, il conviendra de tabler plutôt sur 180 kilomètres. Largement suffisants pour une utilisation très locale de l’auto et les fameux 30 kilomètres quotidiens du conducteur moyen de la statistique. Avec une puissance de charge «rapide» jusqu’à 30 kW, la batterie passe de 0 à 80% en 1 heure.

Dacia Spring
30 kW de puissance de charge maxi, nécessitant environ 1 heure pour passer de 0 à 80% de capacité de batterie.Image: Dacia

Qui dit petite batterie, dit forcément performances modestes. C’est vrai, 45 ch ça fait peu, mais 65 ch offrent un peu plus de polyvalence. Les longs trajets ne sont donc pas la tasse de thé de la Spring, ni même l’autoroute où notre puce plafonne péniblement à 120 km/h et siffle l’entier de sa batterie en à peine plus de 140 km.

Dacia Spring
Avec ses accélérations canon, la Dacia Spring affiche aussi un visage ludique.Image: Dacia

Pour ne rien gâcher, malgré la rusticité de l’engin, on se marre franchement comme une baleine au volant. Les démarrages au feu rouge laissent tout le monde sur place, les trains roulants et les pneumatiques pas toujours très rigoureux apportent aussi leur charme, nous rappelant certaines autos du passé. J’adore!

A propos de l'auteur:

Image
Image: zvg
Jérôme Marchon est...
... un fan passionné de voitures depuis son plus jeune âge. Sa carrière professionnelle a pourtant commencé dans la finance. En parallèle de celle-ci, il contribue à créer un blog sur l'automobile, avant de fonder sa propre page, avant de prendre le poste de rédacteur en chef de la «Revue automobile». Depuis 2018, il travaille en tant qu'indépendant et écrit pour différents médias automobiles et généraux (print et web), en Suisse comme à l'étranger. Jérôme Marchon travaille également comme traducteur et conseiller en contenu rédactionnel pour des événements automobiles et des constructeurs automobiles.
Cette voiture fait un saut de 35 mètres
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Simple mais efficace: on a testé la Peugeot e-308
Dans son offensive électrique, Peugeot adapte sa 308 à une propulsion 100% zéro émission, la e-308. Le modèle étend donc son empreinte en proposant les propulsions essence, hybride, plug-in hybride et électrique. Stratégie payante?

L’approche de l’électrification au sein du groupe Stellantis adopte différentes stratégies. D’un côté nous avons la plateforme dédiée «e-CMP» qui a essaimé sur toutes les marques du groupe et dont nous en avons testé ici même les Fiat 600e, Jeep Avenger et Peugeot e-2008. De l’autre, la toute nouvelle plateforme STLA Medium sera inaugurée par le nouveau modèle Peugeot e-3008.

L’article