Divertissement
Cinéma

Notre avis sur «The Marvels», le 33e film du MCU

Kamala Khan, Carole Denvers et Monica Rambeau, le premier team-up entièrement féminin de Marvel.
Kamala Khan, Carole Denvers et Monica Rambeau, le premier team-up entièrement féminin de Marvel.

«The Marvels» est un flop qui méritait mieux

Vous êtes habitués, voilà maintenant plus de 15 ans que les superhéros de Marvel ponctuent deux à trois fois par année les sorties cinéma. C'est donc en tant que 33e film du MCU que sort The Marvels, ce mercredi 8 novembre.
08.11.2023, 18:4914.11.2023, 16:18
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Beaucoup de choses ont changé depuis Iron Man (2008), le premier film qui a lancé l'univers étendu, le fameux Marvel Cinematic Universe (MCU). Aujourd'hui, après avoir réalisé l'un des films les plus rentables de toute l'histoire avec Avengers Endgame et ses deux milliards de recettes, les Avengers originaux ne sont plus, et de nouveaux personnages ont été introduits dans des films et séries. Cependant, lorsque l'ont perd ses têtes d'affiche et que l'on multiplie les projets, notamment en introduisant des personnages via des séries, la popularité auprès du grand public en prend un coup.

Tout n'est à pas jeter non plus…

La multiplicité des contenus et les résultats décevants des dernières productions Marvel sont d'ailleurs à l'origine d'un remaniement du studio et d'une cellule de crise afin de redresser la barre sur les projets à venir, quitte à lever le pied, comme le raconte un article très complet publié par le magazine américain Variety.

Kamala Khan, Carole Denvers et Monica Rambeau, le premier team-up entièrement féminin de Marvel.
Captain Marvel (Brie Larson), bien qu'elle soit accompagnée, reste le rôle principal du film.Image: Marvel Studios

Ce 33e film du MCU introduit les Marvels, la première véritable équipe féminine de superhéros. Ainsi, Carole Denvers (Brie Larson) qui avait été introduite dans le film Captain Marvel en 2019 est accompagnée de Kamala Khan (Iman Vellani) et Monica Rambeau (Teyonah Parris). Deux nouvelles comparses inconnues du grand public, à moins de faire partie des aficionados qui ont pris la peine de regarder les séries Miss Marvel et Wandavision sur Disney +. De plus, le film sort quelques semaines après la diffusion de Secret Invasion, série mettant en scène Nick Fury (Samuel L. Jackson) narrant la rébellion des Skrulls cachés sur Terre depuis plusieurs décennies et toujours en quête d’une nouvelle planète.

Un prérequis presque nécessaire pour comprendre l'intrigue de The Marvels, sans quoi vous risquerez d'être un peu largué, tant ce film est une continuité de la grande saga mise en place par le studio. Car si les personnages introduits dans les séries citées plus haut ont déjà bénéficié de leur «origin story», le film d'une durée d'1h45 a des allures de conclusion pour cette équipe fraîchement formée. L'opus ouvre également la voie aux grandes ambitions de Marvel et des films Avengers à venir.

La bande-annonce 👇

Vidéo: watson

Dans The Marvels, le trio des «Merveilleuses» doit faire face à une nouvelle menace personnifiée par Dar-Benn. Un antagoniste aux motivations légitimes puisque celle-ci est bien déterminée à se venger de Carol Denvers, tristement nommée l’Annihilatrice suite à la lente destruction de la planète Hala dont elle est responsable.

Plus mineur, tu meurs

Trois ans après Captain Marvel et son franc succès pour un film qui mettait en avant la première superhéroïne de cet univers, ce blockbuster arrive dans un contexte compliqué pour Marvel Studios. Entre les retombées de la pandémie, les grèves à Hollywood et les calendriers beaucoup trop serrés faisant vivre un enfer aux compagnies d'effets spéciaux, le film a vu sa date de sortie changer quatre fois. De plus, il a eu droit à près d'un mois de tournage additionnel afin de répondre à la cohérence de ce grand-univers Marvel en constante évolution. Il était donc évident au vu des coulisses que The Marvels n'aurait jamais pu révolutionner le genre.

Le Supremor Dar-Benn (Zawe Ashton), où l'antagoniste le plus anecdotique qui soit.
Le Supremor Dar-Benn (Zawe Ashton), où l'antagoniste le plus anecdotique qui soit.Image: Marvel Studios

Néanmoins, le fait d'être dans une certaine continuité permet au film de se libérer de toute introduction de personnages. Ainsi, il ne souffre d'aucun temps mort et s'avère dynamique et fun dans sa mise en scène. Liées malgré elles par leurs pouvoirs, les héroïnes échangent de place si elles utilisent leur attribut en même temps. Une idée simpliste qui rend les scènes d'actions particulièrement plaisantes et comiques, sortant de cette sempiternelle sensation de déjà-vu.

C'est le minimum pour un film de superhéros. Le film s'avère léger et sans trop de prétention, contrairement à la lourdeur qu'Ant-Man: Quantumania (2023) et Thor: Love & Thunder (2022) avaient pu imposer à leurs spectateurs.

Evidemment, avec son scénario minime écrit à la truelle, son méchant anecdotique et ses personnages secondaires intégrés aux forceps, The Marvel n'a rien d'un grand film, c'est même plutôt l'inverse. On est bien loin des très bons Gardiens de la Galaxie vol.3 et de Spider-Man: Across the Spider-verse que l'on a pu voir cette année.

De plus, malgré son budget de 275 millions de dollars, le film a des allures de téléfilm venu clore la fin d'une série. Un manque d'ambition cruel, certes, mais presque préférable à la surenchère. The Marvels représente d'une certaine manière exactement ce à quoi ressemble un comic-book dans son format le plus basique.

Une aventure fun et colorée, issue d'un arc en cours, et tenant sur une cinquantaine de pages sans temps mort. Si le film tient de l'anecdote, il a au moins le mérite d'être efficace, d'être drôle (si vous aimez les chats et les comédies musicales) et de donner de la représentation aux filles qui ont enfin le droit à un team-up féminin, même si elles méritaient bien mieux que ça. The Marvels n'est rien d'autre qu'une attraction: courte, mais fun.

Le meilleur (ou le pire) est à venir

Dans The Marvels, Captain Marvel doit raviver un soleil mourant pour sauver le peuple Kree de l'extinction, une métaphore qui sied à merveille à Marvel tant le studio va devoir se remettre en question pour garder son public, qui a bien évolué en 15 ans. Car si les superhéros ont toujours la cote, comme en témoignent les succès de séries comme The Boys, le MCU s'essouffle véritablement.

Ainsi, Marvel a annoncé en début de semaine le lancement d'un nouveau label, nommé Spotlight. Inspiré par une collection de comics de 1971, il aura pour ambition de présenter des superhéros non liés à la trame principale du MCU et de proposer du contenu pour un public plus averti, comme la série Echo à venir en janvier où les films Deadpool 3 et Blade qui seront interdits aux moins de 17 ans aux Etats-Unis.

Goose, un alien sous forme de chat qui avale tout ce qui lui passe sous la patte est le ressort comique du film.
Goose, un alien sous forme de chat qui avale tout ce qui lui passe sous la patte est le ressort comique du film. MArvel Studio

De plus, la firme compte bien abuser de la notion du multivers introduit dans Spider-Man: No Way Home, dans lequel apparaissaient les versions incarnées par Tobey Maguire et Andrew Garfield. De plus, depuis le rachat par Disney de la 20th Century Fox, Marvel détient désormais les droits des X-Men, un vivier de personnages déjà exploité, mais non lié au MCU.

Ainsi, le concept du multivers rend canon toutes les adaptations de comics Marvel au cinéma. The Marvels est d'ailleurs un pas vers cette direction avec sa séquence post-générique qui risque de concrétiser le rêve de nombreux amoureux de cet univers. Certaines rumeurs reportées par le magazine Variety parlent même de voir le Spider-Man de Tobey Maguire et le Wolverine de Hugh Jackman être les têtes pensantes du prochain Avengers: Secret Wars attendu dans nos salles en 2027.

«The Marvels» est disponible sur les écrans romands depuis le 8 novembre 2023.

Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
1 / 30
Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
source: jérémy pomeroy
partager sur Facebookpartager sur X
Une IA imagine si Harry Potter avait été Japonais
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hailey Bieber a de drôles d'envies depuis qu'elle est enceinte
La future maman a partagé sur Instagram une photo de son envie du moment en nourriture. Et c'est loin d'être appétissant.

Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, Hailey et Justin Bieber attendent leur premier enfant. Et comme toutes les femmes enceintes pour la première fois, la mannequin nous bombarde de photos de son baby bump parce que c'est trop cute, bien que prévisible à souhait. Mais outre les mille et un selfies de la star, Hailey Bieber nous a également partagé son met favori sur Instagram. Et tenez-vous bien, c'est chelou.

L’article