Divertissement
Jeux vidéo

Jeux vidéo: On a testé Nocturnal et on en veut plus

Jeux vidéo

On a testé Nocturnal et on en veut encore plus

L’univers des jeux indépendants regorge de ressources. Des projets par milliers qui se noient malheureusement trop souvent dans la quantité. Pourtant, dans cette panoplie d’expériences originales, on trouve des jeux qui sortent du lot, comme Nocturnal.
26.11.2023, 12:0226.11.2023, 17:30
Armin Hadzikadunic/jvmag
Plus de «Divertissement»

Aujourd’hui, je vous propose mon test de Nocturnal. Un side-scroller d’apparence classique, qui renferme un gameplay particulièrement bien orchestré, et une histoire poignante. Une petite pépite qui mérite que l’on vous en parle.

De la nuit jaillissent les flammes

Nocturnal, comme son nom l’indique, se déroule dans un univers triste et sombre. En tant que héros, ce sera à vous de rétablir la lumière par le feu. Une source d’énergie qui est le centre du gameplay. Ce sera via celle-ci que vous allez vous soigner, vous améliorer, ou simplement vous éclairer. Un élément de survie précieux qu’il va falloir apprendre à utiliser, puisque chaque flamme se consume dans un temps donné. Appelez ça, l’apprentissage par le feu.

On a testé Nocturnal
Image: jvmag

L’ambiance de Nocturnal est posée dès les premières secondes. La noirceur de la nuit est omniprésente, la pluie rend l’environnement encore plus froid, et on apprend que notre mission est de retrouver notre sœur qui semble ne plus être de ce monde. Histoire d’enfoncer le clou de la tristesse, notre épopée se déroule sur une île où toutes nos anciennes connaissances ont été anéanties.

Nocturnal
Image: jvmag

Derrière ses phases très sombres, le jeu propose énormément de passages qui feront parler vos sentiments. De la tristesse, à la frustration, le titre m’a aussi fait ressentir de la satisfaction et par moment, de la joie. Celle-ci est surtout apparue dans les moments en extérieur, ceux qui font place à un paysage moins désolé. La narration est le point clé du jeu, c’est une certitude.

Mélange des genres

Puzzle game, Souls-Like, RPG, ou encore action, Nocturnal est un savant mélange des genres où tout est parfaitement dosé. Jamais je n’ai eu l’impression de vivre deux fois le même moment. Bien évidemment, la courte durée de vie du titre y est certainement pour quelque chose.

La bande-annonce👇

Certains aspects du jeu sont très bien exécutés. Les combats, par exemple, demandent une certaine dextérité, sans pour autant sombrer dans le «difficile pour rien». Au même titre que la partie plateforme qui n’en fait pas trop, mais qui est pourtant omniprésente. Les énigmes sont bien construites, quoiqu’un peu simples pour certaines. Cerise sur le gâteau, l’exploration est récompensée avec quelques endroits bien cachés qui renferment de petits trésors.

nocturnal
Image: jvmag

Dernier genre, plutôt inattendu, le speedrun. Une fois le jeu terminé, vous allez pouvoir parcourir ce dernier à nouveau avec un aspect plus compétitif. Des options sont même disponibles, comme la mort définitive. Le but est bien sûr de parcourir chaque chapitre le plus vite possible. Une belle tournure pour augmenter la durée de vie du jeu.

Par la force du feu

Nocturnal propose un arbre des compétences bien pensé. Sans trop en faire, il offre exactement de quoi agrémenter l’expérience de jeu au fil du temps. Ce n’est pas tout, durant mon temps de jeu, j’ai véritablement ressenti la montée en puissance du personnage principal. Une sensation toujours grisante et qui est décuplée sur la dernière partie du jeu avec un mode où j’ai eu l’impression d’être invincible. Après énormément de combats compliqués, mes sueurs froides ont fini par payer.

Nocturnal
Image: jvmag

La brume s’est dissipée

Nocturnal m’aura marqué. Malgré sa très courte durée de trois petites heures, j’ai véritablement vécu une histoire forte en émotions. Avec un gameplay parfaitement maitrisé, un chemin de progression bien pensé et une bande-son qui a décuplé mes sensations, Nocturnal est un vrai coup de cœur. Facile d’accès, il peut parler à absolument tout le monde.

Derrière toutes ces qualités, il y a une force que je n’ai pas encore citée, la direction artistique. Le jeu est diablement beau, les animations du feu sont impressionnantes et le jeu de lumière m’a perpétuellement immergé dans les niveaux.

La brume s’est dissipée
Image: jvmag

Il n’y a pas grand-chose à redire sur Nocturnal. La seule ombre au tableau est finalement sa (trop) courte durée de vie. L’aventure se termine en trois heures, et si vous le speedrun ne vous concerne pas, vous ne risquez plus de retourner vous battre avec le feu.

Les + :

  • Direction artistique
  • Ambiance sonore
  • Narration poignante
  • Montée en puissance

Les -:

  • Trop court
Note générale: 8/10

Fan de jeux vidéos? Par ici:

Andrea Bocelli fait pleurer Roger Federer
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un célèbre assureur suisse s'empare de cet accident
Juste après avoir remporté l'Eurovision pour la Suisse, Nemo a brisé son trophée. Une assurance suisse s'empare désormais de l'affaire.

Le concept publicitaire de la Mobilière est bien connu des Helvètes. Les gourous du marketing en assurance ont rendu cultes leurs courts spots vidéo dans lesquels les clients décrivent des cas de sinistres particulièrement curieux. Vous savez... ces croquis enfantins et les dommages correspondants.

L’article