Divertissement
People

Voici le cocktail qui a achevé Justin Timberlake

Voici le Vesper, le cocktail à l'origine des tourments de Justin Timberlake et de son arrestation mardi.
Le Vesper serait à l'origine des tourments de Justin Timberlake et de son arrestation mardi.image/watson
People

Voici le cocktail qui a achevé Justin Timberlake

Le Daily Beast a réussi à mettre la main sur la boisson à l'origine des tourments de Justin Timberlake avec la justice mardi soir. Ce choix mixologique nous permet de mieux comprendre le pourquoi du comment.
20.06.2024, 15:13
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Vous faites partie de ces puristes qu'un vulgaire Spritz ou un Hugo roudoudou - ces trucs de fragile qui ne tapent qu'à condition de s'en enfiler quatre sous un soleil de plomb - n'émoustillent pas plus que ça. Peut-être faites-vous plutôt partie du club des amateurs Negroni ou d'un Manhattan et de leur honnêteté brutale, composés uniquement et strictement d'alcool.

Dans ce cas, félicitations: vous partagez un point commun avec Justin Timberlake. Grâce au Daily Beast, qui a réussi à mettre le grappin sur des sources présentes ce mardi soir au très select American Hotel de Sag Harbor, dans les Hamptons, nous savons désormais quel cocktail circulait dans le sang de la star, lors de son arrestation très médiatisée. Autant vous dire que ce n'était pas «pour les âmes sensibles». Le coupable? Un Vesper.

Homemade Alcoholic Vesper Martini with a Lemon Twist
Une petite dinguerie présentée dans ces fameux verres très affriolants pour les barman et les amateurs de cocktails costauds.Image: iStockphoto

Pour la petite histoire, ce cocktail a été mis au point par nul autre que le créateur de James Bond, l'auteur britannique Ian Fleming, pour son célèbre agent 007. Il doit son nom au sulfureux agent double Vesper Lynd.

Sa composition? Une dose de Lillet Blanc, une dose de gin Tanqueray et une dose de vodka, le tout secoué avec de la glace pillée. Bref, ça envoie du lourd. «L’équivalent du double de n’importe quel autre cocktail», note le blogueur de cocktails Moody Mixologist. La recette originale peut contenir «4 ounces d'alcool» - soit 1,2 dl d'alcool pur. Bonjour les dégâts.

Si vous êtes aussi adepte de ces petites bombes sur pied, vous connaissez donc les ravages que ces cocktails très concentrés sont susceptibles de provoquer - en moins de temps qu'il ne faut pour les déguster. Dans le cas de Timberlake, nous ignorons précisément le nombre de Vesper qu'il s'est enfilé au cours de la soirée. Toutefois, si l'intéressé a déclaré aux policiers qu'il n'avait pris qu'un «martini», permettez-nous d'émettre un doute. La preuve: Justin Timberlake aurait refusé à trois reprises de se soumettre à un alcootest, avant d'échouer finalement lamentablement aux tests de sobriété effectués sur le terrain.

Sans oublier que la plainte pénale le décrit comme «ivre». «Son haleine sentait fortement l'alcool et il avait les yeux vitreux et injectés de sang». Un rapport accablant qui concorde avec celui de quelques témoins au New York Post. Selon des observateurs, au bar, le chanteur avait l'air «bourré» - au point de subtiliser la boisson d'un autre client, une fois ce dernier aux toilettes. A son retour, quel ne fut pas son désarroi de découvrir que Justin était en train de siffler son verre.

«Justin, c'est mon verre!»
Un témoin de la scène, auprès du New York Post.

Cela dit, le propriétaire de l'hôtel affirme que Justin Timberlake reste le bienvenu. Ted Conklin a insisté auprès de TMZ sur le fait qu'il n'avait «pas été servi à l'excès» dans l'établissement et que le chanteur était un «invité formidable» et un «gars sympa». Mouais, les patrons du Loxton disent exactement la même chose au sujet de l'auteure de ces lignes, une fois qu'elle s'être enfilé son troisième Breakfast Martini. Cela s'appelle avoir l'esprit commercial.

Sacré Vesper. Pas besoin de vous seriner donc avec toutes les recommandations sur les dangers de l'abus d'alcool sur la santé. L'état de notre ami Timberlake parle de lui-même.

Des milkshakes absurdement lourds made in USA, hell yeah!
1 / 16
Des milkshakes absurdement lourds made in USA, hell yeah!
source: sodajerkco.com / sodajerkco.com
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Le fondateur d'Oakley vend son bunker à un prix fou
Vous avez plusieurs millions de dollars à investir, non pas dans de la pierre, mais dans du béton armé? Le fondateur de la célèbre marque de lunettes Oakley vend sa maison à Beverly Hills. On vous fait visiter.

Vous voulez vivre dans une baraque comme un super vilain de film d'action? La demeure de James Jannard, fondateur de la marque de lunettes de sport Oakley, met en vente sa forteresse de béton qui rappelle le bunker du méchant dans Golden Eye. Les premiers degrés diront que c'est du brutalisme. Ce qui est brutal en tout cas, c'est le prix: 68 millions de dollars.

L’article