Economie
Argent

Les prix de l'électricité vont (encore) grimper en Suisse

Nouvelle hausse des prix de l'électricité attendue pour 2024 en Suisse
Un ménage type devrait payer 30 centimes par kw/h pour son électricité en 2023.Image: Shutterstock

Mauvaise nouvelle, les prix de l'électricité vont (encore) grimper

Douze pour cent d'augmentation, c'est la hausse que prévoit l'Association des entreprises électriques suisses pour nos dépenses énergétiques en 2024.
20.06.2023, 11:2301.07.2023, 17:36
Plus de «Economie»

Les prix de l'électricité devraient une nouvelle fois augmenter l'an prochain. La hausse devrait être de l'ordre de 12%, a estimé mardi l’Association des entreprises électriques suisses (AES).

Il s'agit d'une valeur médiane, représentant un supplément de quasi trois centimes par kilowattheure (kWh). La faîtière a réalisé cette première estimation en menant l'enquête auprès de ses 135 membres, dont font partie les principales entreprises d'approvisionnement. Les chiffres définitifs seront connus fin août, précise l'AES.

Un ménage type composé de quatre personnes devrait payer 30 centimes par kilowattheure pour son électricité, en valeur médiane, contre 27,2 centimes par kilowattheure cette année.

Cette hausse est due principalement à la crise énergétique persistante, qui tire les prix de l'électricité sur le marché de gros vers le haut. Ce en raison des prix plus élevés des combustibles et du CO₂, de niveau de remplissage historiquement bas dans les réservoirs de gaz, ainsi que de défaillances et de délestages de centrales, a ajouté l'AES.

Evolution incertaine en raison de la guerre

Ces tensions sur le marché de l'énergie sont aggravées d'une part par la guerre en Ukraine et d'autre part par la sécheresse que connaît l'Europe. Les prix ont ainsi atteint des niveaux records en août de l'an dernier.

Même si la situation s'est quelque peu détendue, l'AES constate que les prix du marché restent à un niveau exceptionnellement haut par rapport à la situation antérieure à 2021. L'évolution à court et moyen terme reste incertaine, d'autant que la crise énergétique européenne n'est pas terminée. (hun/ats)

Copin comme cochon: le chauffage à 19 degrés
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
Le Conseil fédéral met son nez dans les énormes réserves d'argent des EPF
L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich dispose d'énormes réserves financières, mais elle refuse de se serrer la ceinture. Les caprices des hautes écoles énervent le Conseil fédéral.

Ce sont des reproches surprenants à l'adresse de la plus prestigieuse des hautes écoles de Suisse. Selon plusieurs sources de l'Administration fédérale, les réserves financières de l'EPFZ sont bien meilleures qu'elle ne le dit elle-même. Concrètement, il s'agit des réserves accumulées par les EPF – c'est-à-dire Zurich, Lausanne et quatre instituts de recherche, l'Empa, l'Eawag, le PSI et le WSL.

L’article