beau temps-6°
DE | FR
2
International
Absurdie

Notre-Dame de Paris pourrait avoir un intérieur complètement réaménagé

Absurdie Notre-Dame-de-Paris
«Ce que l’incendie a épargné, le diocèse veut le détruire.»Image: Shutterstock / Montage watson
Absurdie

Notre-Dame de Paris réaménagée en micmac contemporain multiculturel

Notre-Dame de Paris fiche le camp. Son intérieur, fermé aux touristes depuis l'incendie de 2019, pourrait être réaménagé en Disneyland contemporain et multiculturel. C'est du moins ce que prévoit le plan... du diocèse de Paris.
10.12.2021, 18:1513.12.2021, 07:02
Jonas Follonier
Suivez-moi

C'est à pisser de rire ou de pleurs. Le plan de réaménagement de la cathédrale Notre-Dame de Paris dévoilé par le 13 heures de France 2, ce jeudi 9 décembre, prédit un intérieur pour le moins «pas très catholique», selon l'expression consacrée. Art contemporain, phrases en langues étrangères... on croit cauchemarder:

«[Le plan] prévoit une évolution du parcours emprunté par les touristes, avec sur les côtés des œuvres d'art contemporaines, commandées pour l'occasion, et aux murs des projections de phrases de l'Evangile, traduites en anglais, chinois ou arabe»

Modernité et inclusivité semblent les maîtres-mots de ce projet. On connaît la chanson. Quelle efficacité que d'attirer le plus de monde possible, sucer leur fric, faire plaisir à leurs «cultures»... Mais le respect du passé, des œuvres de Viollet-le-Duc à l'honneur dans ce monument historique et du fait qu'il s'agisse avant tout d'une église ayant pour vocation d'accueillir des chrétiens? On s'en moque?

Heureusement, une centaine de personnalités, dont des spécialistes de l'art et des bâtisses religieuses, ont signé une tribune collective dans Le Figaro, intitulée «Ce que l’incendie a épargné, le diocèse veut le détruire». Les auteurs regrettent l'élimination d'une grande partie de l'œuvre de Viollet-le-Duc et l'introduction trop massive d'art contemporain. Le tout «au nom d'une liturgie qui est une liturgie inventée», selon Didier Rykner, historien de l'art et cosignataire de la tribune, interrogé par France 2. Lui aussi interrogé, Pierre-André Hélène, historien de l'art spécialiste de Paris, résume la chose:

«Le diocèse semble vouloir aller vers un Christland destiné aux touristes»

Ce qui est encore plus abracadabrant là-dedans, ce n'est pas tant cette disneylandisation que le fait qu'elle soit portée... par le diocèse de Paris lui-même. Nous concocter ce qui nous apparaît aujourd'hui comme un poisson d'avril au moment de l'année où nous n'avons qu'une envie, manger des huîtres et du saumon fumé, quitte à se rapprocher du Christ: il fallait le faire de la part de l'Eglise...

Le pire, c'est que les experts du patrimoine auxquels le diocèse vient de présenter le plan pour validation pourraient bel et bien valider ces idées d'hurluberlu. Après tout, si même le Clergé se convertit à la néo-américanisation de notre rapport au monde, Dieu sait ce qu'il en est des historiens de l'art... La réponse en 2024, quand Notre-Dame devrait rouvrir. Autant déjà vous dire que moi, l'anticlérical de culture chrétienne, je commence presque à devenir catho tradi.

Des idées de cadeaux de Noël chers et inutiles

1 / 21
Des idées de cadeaux de Noël chers et inutiles
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

À New York, Le sapin de Fox News a pris feu

Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Zelensky a une bonne raison de se lancer dans une tournée européenne
C'est son deuxième voyage à l'étranger depuis le début de la guerre: le président ukrainien est attendu au sommet européen de jeudi. Mais ce mercredi, il fait une visite surprise au Royaume-Uni. Après bientôt un an de guerre, il a une bonne raison de le faire.

Après sa visite surprise à la Maison Blanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé, mercredi, au Royaume-Uni. Une visite surprise. C'est la première fois qu'il quitte le territoire ukrainien depuis son voyage de quelques heures à Washington, le 21 décembre.

L’article