DE | FR

Biden assume ses choix et loue le succès de la mission d'évacuation

President Joe Biden walks from the podium after speaking about the end of the war in Afghanistan from the State Dining Room of the White House, Tuesday, Aug. 31, 2021, in Washington. (AP Photo/Evan Vucci)
Joe Biden

Joe Biden s'est exprimé, lors d'un discours solennel à la Maison Blanche, sur la fin de la plus longue guerre des Etats-Unis. Image: sda

Son discours était très attendu. Quelques heures après le départ du dernier soldat américain d'Afghanistan, le président des Etats-Unis s'est adressé à la nation.



Joe Biden est catégorique. Alors que l'aventure américaine en Afghanistan vient de se terminer de manière humiliante, le président a affirmé lors d'un discours solennel depuis la Maison Blanche: «Aucun pays n'a jamais rien réalisé de comparable dans toute l'Histoire».

«L'extraordinaire succès de cette mission est dû au talent incroyable, à la bravoure et au courage altruiste de l'armée américaine, de nos diplomates et de nos professionnels du renseignement.»

Joe Biden, président des Etats-Unis

«Je vous donne ma parole, du fond de mon coeur. Je suis convaincu que c'est la bonne décision, une sage décision, et la meilleure décision pour l'Amérique», a déclaré le président américain. «Nous étions une nation en guerre depuis trop longtemps.»

«Le départ ou l'escalade»

On avait le choix entre «le départ ou l'escalade» militaire, après l'accord passé par Donald Trump avec les talibans, a-t-il encore estimé. «Nous n'avions plus qu'un choix simple. Soit suivre l'engagement pris par la précédente administration, et quitter l'Afghanistan, soit dire que nous ne partions pas et renvoyer des dizaines de milliers de soldats à la guerre.»

Bild

Le dernier soldat américain, peu avant de quitter Kaboul. Image: Twitter/Department of Defense

L'évacuation a été endeuillée, jeudi, par un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique au Khorasan (EI-K), qui a tué plus d'une centaine de personnes, dont 13 militaires américains, près de l'aéroport de Kaboul.

Mardi, Joe Biden a mis en garde le groupe djihadiste: «Nous n'en avons pas fini avec vous.» Et de promettre de mener «une stratégie dure, impitoyable, ciblée et précise, qui traque la terreur là où elle se trouve aujourd'hui, pas là où elle était il y a deux décennies».

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et d'autres articles sur l'Afghanistan

Attentat à Kaboul: un tour du monde des réactions

Link zum Artikel

En Afghanistan, les femmes journalistes sont (déjà) radiées

Link zum Artikel

Biden confirme le retrait d'Afghanistan au 31 août

Link zum Artikel

Airbnb va héberger 20 000 réfugiés afghans dans le monde entier

Link zum Artikel

Sous pression, le FBI rouvre de délicats dossiers sur le 11 septembre

À l'approche du 20e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre 2001, la police fédérale pourrait bien déclassifier certains documents sensibles.

Les autorités américaines se sont engagées lundi à passer en revue les documents de l'enquête sur les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, qui pourraient être déclassifiés. Certaines familles des victimes reprochent au président américain Joe Biden de ne pas tenir ses promesses.

Dans un document transmis lundi à des magistrats de New York, le FBI explique qu'il a «décidé de réexaminer» la prérogative qu'il a invoquée par le passé pour ne pas divulguer certains documents …

Lire l’article
Link zum Artikel