DE | FR

Voici le dernier soldat américain à quitter le sol afghan, 7 points sur la situation

Après 20 ans de guerre, les Américains ont quitté l'Afghanistan laissant le pays a des talibans en liesse. Par ici pour le résumé de ces derniers instants-clés en huit points.



C'est une façon inhabituelle d'annoncer la fin de la plus longue guerre des Etats-Unis. Le commandant en chef des forces armées américaines, le président Joe Biden, ne l'a pas fait lui-même lundi, mais a envoyé l'un de ses principaux généraux. Retour sur les faits 👇.

Une annonce historique

Lors d'une discussion vidéo laconique avec des journalistes au Pentagone, lundi après-midi (cette nuit en Suisse), le général Kenneth McKenzie, le commandant américain en charge de la région, a prononcé cette phrase capitale:

«Je suis ici pour annoncer l'achèvement de notre retrait d'Afghanistan»

Après presque 20 ans, cela marque la fin de la campagne militaire des Etats-Unis et de leurs alliés dans ce pays. La fin aussi de la mission d'évacuation militaire des deux dernières semaines.

L'Afghanistan se dirige à nouveau vers un avenir incertain. On ne sait pas ce qu'il adviendra de ceux qui n'ont pas pu obtenir un siège dans l'un des avions d'évacuation militaire.

Que s'est-il passé?

Lundi, à minuit moins une heure de Kaboul, le dernier avion militaire américain C-17 a décollé de l'aéroport de la capitale Kaboul, selon McKenzie. Pour des raisons de sécurité, les Américains avaient jusqu'alors gardé le silence sur la manière dont se déroulerait exactement le délicat retrait de leurs tout derniers soldats. La situation sécuritaire a été précaire jusqu'à la fin: peu avant le retrait, la branche afghane de la milice terroriste de l'Etat islamique (EI ou Daech) avait tiré des roquettes sur l'aéroport de Kaboul.

In this image made through a night vision scope and provided by U.S. Central Command, Maj. Gen. Chris Donahue, commander of the U.S. Army 82nd Airborne Division, XVIII Airborne Corps, boards a C-17 cargo plane at the Hamid Karzai International Airport in Kabul, Afghanistan, Monday, Aug. 30, 2021, as the final American service member to depart Afghanistan. (U.S. Central Command via AP)

Image: sda

Ce n'est qu'après que le dernier avion militaire américain eut quitté l'espace aérien afghan que le Pentagone a publié une photo du «dernier soldat américain» quittant le pays. La photo – prise avec un équipement de vision nocturne – montre le major général Chris Donahue montant à bord du dernier C-17 👆.

Les Américains ont-ils évacué ceux qu'ils voulaient?

Kenneth McKenzie a souligné qu'il n'y avait plus un seul soldat américain en Afghanistan. Mais il a admis qu'il n'avait pas été possible de faire sortir par avion toutes les personnes à mettre en sécurité.

Il a expliqué qu'il y aurait eu la possibilité d'évacuer davantage de citoyens américains jusqu'au dernier moment. Mais certains ne se seraient pas rendus à l'aéroport.

Qui les Américains ont-ils laissé sur place?

Selon les estimations du département d'Etat américain, il y a encore entre 100 et 200 Américains en Afghanistan qui souhaitent quitter le pays. Joe Biden avait promis à tous les citoyens américains prêts à partir de les faire sortir d'Afghanistan.

Après la conclusion du retrait des troupes, le président et son secrétaire d'Etat, Antony Blinken, ont assuré que le gouvernement américain continuerait à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour faire sortir du pays les Américains restés sur place, mais aussi les autres étrangers ainsi que les Afghans ayant besoin de protection, mais par des moyens diplomatiques plutôt que militaires. Cependant, la manière exacte dont cela doit être fait n'est pas claire.

Combien de personnes ont-elles été évacuées?

Après la prise du pouvoir par les talibans, mi-août, les Etats-Unis et leurs partenaires internationaux ont commencé leur mission d'évacuation militaire. McKenzie a indiqué que pendant cette période, l'armée américaine avait évacué plus de 79 000 civils, dont environ 6000 Américains. Ensemble, les Etats-Unis et leurs alliés ont fait sortir plus de 123 000 personnes du pays. Cependant, il y a encore des dizaines de milliers de personnes en Afghanistan qui tentent de fuir les talibans et la plupart d'entre elles Afghans.

Que vont faire les Américains maintenant?

Antony Blinken (en image ci-dessous 👇) a souligné:

«La mission militaire est terminée. Une nouvelle mission diplomatique a commencé»

Toutefois, celle-ci devra être gérée à distance: avec le retrait des troupes américaines, les Etats-Unis ont également renoncé à leur présence diplomatique en Afghanistan.

Secretary of State Antony Blinken speaks about Afghanistan, at the State Department in Washington, Monday, Aug. 30, 2021. (Jonathan Ernst/Pool via AP)

Image: sda

A bord du dernier avion militaire se trouvait Ross Wilson, l'ancien ambassadeur américain en Afghanistan. Blinken a déclaré que les Etats-Unis avaient désormais transféré leurs activités diplomatiques à Doha, capitale du Qatar.

Quelle est la position de Joe Biden?

Dans un premier temps, le président américain n'a fait qu'une déclaration écrite dans laquelle il a à nouveau défendu sa décision controversée de retirer ses troupes. Ce n'est que pour ce mardi que Joe Biden (ici en image 👇) a annoncé un discours à la nation.

epa09437244 US President Joe Biden partcipates in a virtual briefing on Hurricane Ida, with mayors and governors of cities and states affected by the storm, in the South Court Auditorium of the Eisenhower Executive Officer Building (EEOB) on the White House complex, in Washington, DC, USA, 30 August 2021.  EPA/MICHAEL REYNOLDS

Image: sda

Le fait que le commandant en chef n'annonce pas lui-même un moment aussi historique – la fin d'un déploiement très douloureux pour les Etats-Unis qui s'est étalé sur les mandats de quatre présidents – est significatif. Biden a fait l'objet de vives critiques face à ce retrait chaotique. La débâcle en Afghanistan est la plus grande crise de politique étrangère de sa présidence jusqu'à présent.

Pour rappel, le démocrate avait annoncé en avril que tous les soldats américains seraient retirés sans condition d'Afghanistan au plus tard le 11 septembre – date du 20e anniversaire des attentats de 2001. A la suite de l'annonce de Joe Biden, l'Otan a annoncé qu'elle mettait fin à l'ensemble de la mission internationale en Afghanistan. En juillet, Biden a finalement avancé la date du retrait complet au 31 août.

Quel est le sentiment des talibans?

Les talibans ont réagi avec jubilation au départ des Américains. Le porte-parole des talibans, Sabiullah Mujahid, a écrit sur Twitter que le pays avait désormais acquis une indépendance totale.

epa09437751 A view of the aerial firing by the Taliban as US withdraws its last soldiers from Kabul, Afghanistan, 31 August 2021. The United States on 30 August, said that it had ended its military mission in Afghanistan after 20 years of war with the departure from Kabul of the last US aircraft carrying American troops. The commander of the US Central Command, Gen. Frank McKenzie, made the announcement at a tele-press conference at the Pentagon.  EPA/STRINGER

Feux d'artifice à Kaboul après le départ du dernier soldat américain. Image: sda

Anas Hakkani a tweeté : «Nous faisons à nouveau l'histoire. L'occupation de l'Afghanistan pendant 20 ans par les Etats-Unis et l'Otan a pris fin ce soir. Dieu est grand.» (jah avec ats)

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et d'autres articles sur l'Afghanistan

Attentat à Kaboul: un tour du monde des réactions

Link zum Artikel

En Afghanistan, les femmes journalistes sont (déjà) radiées

Link zum Artikel

Biden confirme le retrait d'Afghanistan au 31 août

Link zum Artikel

Airbnb va héberger 20 000 réfugiés afghans dans le monde entier

Link zum Artikel

Les comptes Facebook afghans invisibles aux yeux des talibans

Le géant de la tech met en place un nouveau dispositif sur sa plateforme pour les Afghans. Ils pourront fermer «en un seul clic» leur compte pour se protéger des talibans.

Après avoir banni les talibans de toutes ses applications, il a dévoilé, jeudi, des mesures pour protéger les utilisateurs vulnérables en Afghanistan, où le groupe fondamentaliste islamiste a pris le pouvoir.

C'est chose faite. Suivant les recommandations de défenseurs des droits humains, de journalistes et d'ONG, le réseau social a mis en place une fonctionnalité qui permet à un utilisateur de «verrouiller son compte en un seul clic».

Les personnes qui ne sont pas dans les contacts de …

Lire l’article
Link zum Artikel