DE | FR
La manifestation «Worldwide Freedom Rally» à Trafalgar Square à Londres avait déjà eu lieu le 19 septembre 2020.

La manifestation «Rassemblement mondial pour la liberté» à Trafalgar Square à Londres avait déjà eu lieu le 19 septembre 2020. Image: shutterstock

A Londres, des antivax veulent «pendre les médecins comme à Nuremberg»

D'impressionnantes manifestations ont eu lieu ce week-end à Trafalgar Square pour protester contre les vaccins Covid. L'organisatrice et ex-infirmière Kate Shemirani a comparé le personnel de la santé à des nazis. Une enquête a été ouverte à son encontre.



La levée des mesures en Angleterre il y a une semaine n'a visiblement pas calmé les mœurs. C'est ce qu'on a pu voir samedi 24 juillet lors du «Worldwide Freedom Rally». L'occasion pour des milliers de personnes de se rassembler à Trafalgar Square, à Londres, afin de contester les confinements liés à la pandémie du coronavirus et la vaccination imposée par le passeport sanitaire bientôt obligatoire dans le pays.

Plusieurs intervenants ont assisté à l'événement, parmi lesquels figuraient les théoriciens du complot David Icke, Gillian McKeith et Piers Corbyn. Mais c'est un moment du rassemblement en particulier qui a créé la polémique. La fondatrice du Worldwide Freedom Rally, Kate Shemirani, a énoncé un discours choc qui comparait le personnel médical aux nazis condamnés lors des procès de Nuremberg. Elle a ainsi invité la foule à se lever contre les mesures de vaccination «pour leur propre sécurité».

«Au procès de Nuremberg, les travailleurs de la santé ont été jugés et pendus. Si vous êtes médecin ou infirmière, il est temps de descendre de ce bus et de rester avec nous, le peuple»

Kate Shemirani, organisatrice de «Worldwide Freedom Raily»

«Déformer la vérité»

Ce n'est pas la première fois que des propos de Kate Shemirani font scandale. D'après The Independant, la complotiste a été radiée par le Conseil des infirmières et des sages-femmes en mai 2021 après avoir diffusé de fausses informations à propos de la pandémie et des vaccins Covid. Le Business Insider rapporte qu'elle aurait, entre autres, publiquement déclaré que «personne n'attrape le virus» ou que les vaccins auraient été «précipités afin de tuer la population».

«Kate Shemirani a utilisé son statut d'infirmière comme un moyen de promouvoir sa propre version déformée de la vérité. Elle fait courir au public un risque important de préjudice pendant une pandémie»

Le Conseil des infirmières et des sages-femmes bbc

Enquête en cours

Suite à cette nouvelle déferlante, l'ancienne infirmière s'est pris un tollé sans précédent. Dans un tweet publié le soir de la manifestation, le major londonien Sadiq Khan a qualifié son discours «d'épouvantable» avant de rappeler que le personnel médical était «les héros de cette pandémie» et que «les Londoniens de toute la ville» rejetaient «formellement ce mouvement de haine». Un avis largement partagé sur la plateforme sociale.

En effet, de nombreux internautes se sont indignés face à ce discours que la plupart ont jugé «d'antisémite». Le 25 juillet, l'édition britannique du Times a indiqué que la police enquêtait sur les propos de la conspirationniste afin de statuer sur une possible infraction. Selon la BBC, aucune arrestation n'a été effectuée à ce jour.

La Grande-Bretagne n'est pas le seul pays à avoir dû faire face à ce type de débordement samedi. En France, certains n'ont pas hésité à afficher une étoile jaune lors des rassemblements contre le pass sanitaire.

Ca pourrait aussi vous intéresser:

Ca fait quoi de vivre sans plus aucune restrictions Covid? La réponse en Californie

Est-ce que le Covid long existe vraiment? On fait le point.

Vidéo: watson

Plus d'articles sur le Covid

Les Anglais pourront choisir de porter le masque ou non, malgré le variant Delta

Link zum Artikel

La Russie bat (encore) un nouveau record de contamination au Covid

Link zum Artikel

Le personnel de soins réticent au vaccin? Les EMS répondent

Link zum Artikel

Alain Berset comparé à un dictateur dans une manif' anti-mesures Covid

Link zum Artikel

«Je l'ai portée l'Etoile, moi»: la manif des anti-vax crée l'indignation

Lors des manifs en France contre le pass sanitaire samedi, certains réfractaires à la vaccination n'ont pas hésité à s'exhiber avec une Etoile jaune. Un comportement qui a profondément choqué.

«Non au pass nazitaire», «non à la dictature sanitaire», «la campagne vaccinale expérimentale à venir constitue un viol du code de Nuremberg». Pendant les manifs du 17 juillet, certains anti-vaccins sont allés jusqu'à exhiber une étoile jaune sur leurs vêtements, avec comme inscription «non vacciné».

Pour Joseph Szwarc, un rescapé de la Rafle du Vélodrome d'Hiver, ces références au nazisme sont insoutenables. Dimanche 18 juillet, il a appelé à ne «pas laisser passer cette vague …

Lire l’article
Link zum Artikel