ciel couvert10°
DE | FR
International
Chine

En Chine, deux anciens ministres ouïghours condamnés à mort

En Chine, deux anciens ministres ouïghours condamnés à mort

Three Muslim Uighur men rest outside a store where they sell portraits and memorabilia of late communist leader Chairman Mao Zedong, in Kashgar, in China's western Xinjiang province in this Sept. ...
Des Ouïghours devant un magasin, à Kashgar, dans la province chinoise du Xinjiang.Image: AP
Deux anciens hauts fonctionnaires ouïghours ont été condamnés à mort pour «séparatisme» dans la région autonome du Xinjiang.
07.04.2021, 05:5707.04.2021, 17:58
Plus de «International»

Ces condamnations ont été assorties d'un sursis de deux ans - en pratique cette peine est commuée en prison à perpétuité. Les deux responsables dirigeaient respectivement les administrations de la justice et de l'éducation dans la région qui fait l'objet de tensions entre les Ouïghours et la minorité han (Chinois de souche).

L'ancien ministre de la Justice du Xinjiang, Shirzat Bawudun, a été reconnu coupable d'avoir conspiré avec le Mouvement islamique du Turkestan oriental (Mito). Il est accusé d'avoir rencontré un membre de cette organisation, en 2003, alors qu'il travaillait à l'époque dans la police.

Apologies du séparatisme, du terrorisme et de l'extrémisme religieux

Le Mito est sur la liste des organisations terroristes de l'ONU, mais a été retiré de celle des Etats-Unis en novembre dernier. Washington disant douter que ce mouvement continue à exister. Le Turkestan oriental est généralement le nom donné au Xinjiang par les Ouïghours en exil prônant l'indépendance.

De son côté, l'ancien ministre régional de l'Éducation, Sattar Sawut, a été reconnu coupable d'avoir incorporé dans les manuels scolaires en langue ouïghoure des apologies du séparatisme, du terrorisme et de l'extrémisme religieux. Ces manuels ont été utilisés pendant 13 ans.

La Chine ne publie pas le nombre de condamnations à mort prononcées chaque année ni le chiffre des exécutions, mais Amnesty International affirme que le pays est le premier du monde pour le recours à la peine capitale, avec des milliers de condamnations et d'exécutions chaque année. (ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un soldat américain se met le feu devant l'ambassade israélienne
Un soldat américain a tenté de s'immoler par le feu devant l'ambassade d'Israël à Washington. «Je ne serai pas complice d'un génocide», aurait-il affirmé, avant de s'asperger de liquide et de se mettre le feu. Il a été hospitalisé.

Un militaire américain s'est grièvement blessé en tentant de s'immoler par le feu devant l'ambassade d'Israël à Washington dimanche, ont indiqué des responsables. Selon des médias locaux, il protestait contre la guerre à Gaza.

L’article