DE | FR
Bild: getty images

Seuls ces deux vaccins semblent être efficaces contre Omicron

Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Sputnik V: quatre vaccins Covid qui diffèrent par leur mode d'action, mais aussi dans leur principe protecteur contre le variant Omicron, comme le démontrent de récentes données.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
21.12.2021, 12:2921.12.2021, 13:25
Melanie Rannow / t-online
Un article de
t-online

La propagation toujours plus rapide d'Omicron en Europe a des conséquences considérables sur l'efficacité des vaccins. Selon plusieurs études, la neutralisation vaccinale du variant diminue très fortement, notamment lorsqu'on compare son effet sur la précédente souche du virus, Delta. Aujourd'hui, les scientifiques sont formels: les vaccins n'offrent qu'une protection partielle contre Omicron. Mais de nouveaux éléments récemment identifiés se dessinent comme un nouvel espoir.

Objectif: comparer les vaccins

Une équipe de chercheurs internationaux a comparé l'effet des différents vaccins Corona contre le variant Omicron. Pour ce faire, ils ont analysé le nombre d'anticorps neutralisants encore présents après deux à quatre semaines chez 170 volontaires. Lesquels comprenaient des personnes guéries ou vaccinées deux fois avec Pfizer-Biontech, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson, Sputnik ou le vaccin chinois Sinopharm.

Même si ces anticorps peuvent fournir des informations éminentes sur la protection vaccinale existante, il reste important de souligner que l'étude n'a été publiée que dans une prépublication. Elle n'a donc pas encore été évaluée par des experts. Les résultats de l'étude sont, de fait, provisoires.

Deux vaccins semblent sortir du lot

Les résultats de l'étude :

  • Les personnes vaccinées à l'aide de Moderna et Pfizer ont montré une meilleure protection contre le variant Omicron.
  • Chez les volontaires auprès desquels a été administré le vaccin de Johnson & Johnson, seule une personne sur douze présentait encore des anticorps neutralisants quelques semaines après la vaccination. La situation était similaire chez les personnes vaccinées avec Astrazeneca.
  • Les personnes ayant reçu le vaccin russe Sputnik V n'avaient plus d'anticorps neutralisants contre le variant omicron deux à quatre semaines après la vaccination. Il en a été de même pour la majorité des personnes ayant reçu le vaccin chinois Sinopharm.

Le Docteur Eric Feigl-Ding, un épidémiologiste américain, a partagé ces résultats sur Twitter et a indiqué que Moderna semblait être le vaccin «le plus fort contre Omicron dans cette étude». Tout en rappelant que la chute [des anticorps dans le sang] demeurait, malgré cela, importante. «Pfizer est le second meilleur vaccin (...), Astrazeneca et Sinopharm obtiennent, quant à eux, de mauvais résultats. Johnson & Johnson et Sputnik, c'est zéro», a-t-il conclu.

Omicron et sa capacité de contourner les anticorps neutralisants

L'étude a également montré que les personnes guéries qui n'avaient pas été vaccinées ne présentaient pratiquement plus aucune immunité détectable contre Omicron. En revanche, une vaccination en plus d'une infection surmontée a eu un effet positif sur la protection vaccinale. Selon les chercheurs, l'effet des anticorps a diminué moins rapidement chez les personnes concernées. D'après leur conclusion, il s'avère que dans l'ensemble, Omicron peut plus facilement contourner les anticorps neutralisants par rapport aux variantes précédentes.

Ils ont tout de même reconnu que le petit nombre de sujets ne permettait pas de tirer des conclusions générales. Ces résultats ont toutefois confirmé les alertes des experts qui mettent en garde contre un relâchement des efforts de vaccination.

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Plus d'articles sur le variant Omicron

Une chasseuse de virus raconte la découverte du variant Omicron

Link zum Artikel

Le vaccin repousse-t-il aussi les variants? 5 questions sur les rappels

Link zum Artikel

La dose de rappel protège-t-elle longtemps? Et contre le variant Omicron?

Link zum Artikel

Confinement strict aux Pays-Bas: les mesures en vigueur à partir de ce dimanche

Link zum Artikel
Le corps d'un petit Belge porté disparu a été retrouvé aux Pays-Bas
Le corps du petit garçon âgé de quatre ans a été retrouvé dans la province de Zélande (sud des Pays-Bas), après l'arrestation d'un homme dans le pays, en lien avec l'affaire.

La police néerlandaise a découvert lundi soir le corps d'un enfant belge. Sa disparition il y a cinq jours, à la suite d'un probable enlèvement, avait déclenché une vaste opération de recherche dans les deux pays.

L’article