DE | FR

Le parti écolo s'est-il mis la France à dos? 4 raisons qui le laissent penser

Le parti Europe écologie les Verts a encore trouvé le moyen d’énerver une bonne partie de la France, mercredi, pour une histoire de Yacht Club. C’est loin d’être la première fois que les idées du groupe suscitent la controverse. Petit florilège.
16.04.2021, 11:3716.04.2021, 16:08
Suivez-moi

La pollution sous-estimée des sports de voile... ⛵

Mercredi, lors d’une séance du conseil municipal de Vincennes, un membre du parti Europe écologie les Verts (EELV) s’est abstenu de voter en faveur d’une subvention destinée au Yacht Club de la ville, affirmant: «Nous ne subventionnons pas les sports qui émettent des polluants.»

Sauf qu’il s’agissait d’un club de voile, comme le lui a rappelé la maire de la ville, qui a d’ailleurs précisé, ce matin, dans L’Heure des pros de CNews, qu’on parlait ici d’une subvention de 1000 euros, sur les 136 000 qui devaient être alloués.

Vertement (c’est le cas de le dire) critiqué pour sa méconnaissance du sujet, le conseiller municipal s’est d’abord excusé pour son ignorance sur Twitter, avant d'en rajouter une couche, un peu plus tard, en déclarant:

De quoi relancer efficacement la polémique, qui ne cesse d’enfler depuis sur Twitter, où l'on dénonce l'extrémisme et la tyrannie des écologistes à tour de tweets.

Robert Ménard, le maire de Bézier, sympathisant du Rassemblement national, s'est fendu d'une petite pique:

Florian Philippot, ex bras-droit de Marine Le Pen, n'est pas en reste:

Les rêves des enfants ✈

Début avril, la maire EELV de Poitiers s’est attirée les foudres de... plus ou moins tout le pays, à cause de propos polémiques sur l’aviation, lors d’un conseil municipal de la ville.

Justifiant la suppression progressive des subventions allouées aux aéroclubs de la ville, l’édile a déclaré: «C'est triste, mais l'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfants aujourd'hui.» Ni une, ni deux, ces propos ont valu à son auteure une levée de boucliers et de copieuses insultes, d’un bout à l’autre du Net (et pas que).

L’arbre mort 🎄

En fin d’année dernière, c’est le maire écolo de Bordeaux qui a provoqué un tollé, en supprimant l’arbre de Noël, pour le remplacer par un spectacle vivant sur les places de la ville. Pour justifier sa décision, l’élu avait déclaré: «Nous ne mettrons pas des arbres morts sur la place de la mairie, notamment sur la place Bey-Berland. Je garde le souvenir de cet arbre mort qu'on faisait venir tous les ans. Ce n'est pas du tout notre conception de la végétalisation.» Le maire avait également annoncé, dans la foulée, la création d’une charte des droits des arbres, d’ici à fin 2020.

Le Tour de France 🚴

Un peu avant, c’est le maire de Lyon qui avait mis le feu aux poudres en s’en prenant au Tour de France, qu’il juge «machiste et polluant» et qu’il aimerait bien voir supprimé.

A chaque fois, ces prises de position, inattendues et considérées comme trop extrêmes, déclenchent non seulement l’ire des internautes, des autres partis et de la majorité des Français en général, mais également d’autres politiciens écolos qui regrettent que des polémiques inutiles viennent voler la vedette aux actions nécessaires du parti, en faveur de la protection du climat. «Chers amis, attention aux mauvais symboles et aux maladresses de communication, avait écrit Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot. Cette polémique sur le sapin écrase les (bonnes) annonces de rentrée du maire de Bordeaux hier. Les anti-écolos n’attendent que cela... »

Et sinon, rien à voir, mais en Inde on fait la fête...

1 / 16
La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid
source: sda / idrees mohammed
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

D'autres sujets de lutte climatique

Ô glacier, dis-moi si tu es rentable et tu seras choyé

Link zum Artikel

Ça vous dirait d'être payés en billets (vraiment) verts?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

Les jeunes feront la grève, mais assis en petits paquets

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie n'envoie plus de gaz en Finlande, quid de la Suisse?
Moscou met à mal la Finlande. La raison? Le pays nordique a refusé de payer le fournisseur russe Gazprom en roubles. Et pire encore, il a osé demander son adhésion à l'Otan. La Suisse risque-t-elle la même sentence?

Gazprom a «complètement arrêté ses livraisons de gaz» à la Finlande, dévoile le géant russe dans un communiqué. L'échéance du 20 mai est arrivée et le pays nordique n'avait toujours pas payé en roubles (monnaie russe), si bien que la sanction est tombée.

L’article