DE | FR

Macron veut apaiser les fantômes du passé de la guerre d'Algérie

epa09036724 French President Emmanuel Macron delivers a press conference after a European Council summit held over video-conference, at the Elysee Palace in Paris, France, 25 February 2021. The 27 EU national leaders held virtual summit on COVID-19 coordination, security, and defense.  EPA/THOMAS COEX / POOL  MAXPPP OUT

Emmanuel Macron, président français. Image: sda

Le président français a reconnu que l’avocat nationaliste algérien Ali Boumendjel a été «torturé et assassiné» par l’armée française. Une reconnaissance historique.



Emmanuel Macron a reconnu, mardi, «au nom de la France», que l'avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel a été «torturé et assassiné» par l'armée française pendant la guerre d'Algérie en 1957, a annoncé l'Elysée. Un meurtre, qui à l'époque, a été maquillé en suicide.

Geste d'apaisement

Cette reconnaissance, qu'Emmanuel Macron a lui-même annoncé aux petits-enfants d'Ali Boumendjel, fait partie des gestes d'apaisement recommandés par l'historien Benjamin Stora. Ce dernier a écrit un rapport sur la colonisation et la guerre d'Algérie, afin de résoudre les tensions autour de la mémoire de ce conflit.

«Au coeur de la Bataille d'Alger, il fut arrêté par l'armée française, placé au secret, torturé, puis assassiné le 23 mars 1957», détaille l'Elysée dans un communiqué. En 2000, «Paul Aussaresses (ancien responsable des services de renseignement à Alger) avoua lui-même avoir ordonné à l'un de ses subordonnés de le tuer et de maquiller le crime en suicide».

«Avancer vers la réconciliation»

Ce geste «n'est pas un acte isolé», promet Emmanuel Macron. «Aucun crime, aucune atrocité commise par quiconque pendant la Guerre d'Algérie ne peut être excusé ni occulté».

«Ce travail sera prolongé et approfondi au cours des prochains mois, afin que nous puissions avancer vers l'apaisement et la réconciliation», conclut le communiqué, qui plaide pour «regarder l'Histoire en face, reconnaître la vérité des faits» pour «la réconciliation des mémoires». (ats)

Plus d'articles inter:

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Trop fortes, les joueuses trans font peur au rugby

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La France offre les protections hygiéniques aux étudiantes

La France a annoncé vouloir équiper toutes les résidences universitaires en protections hygiéniques gratuites, d'ici à la rentrée de septembre.

Le gouvernement vise 1500 distributeurs et la gratuité complète des protections hygiéniques pour toutes les étudiantes en France.

Un objectif «ambitieux», mais «réaliste», selon Frédérique Vidal, la ministre de l'enseignement supérieur. Elle ajoute que cette gratuité est une mesure «pérenne», dont le coût est estimé à environ quinze millions d'euros par an.

Cette offre s'accompagnera d'une campagne de communication et les protections hygiéniques seront «respectueuses de l'environnement», …

Lire l’article
Link zum Artikel