DE | FR

Les Etats-Unis testent un missile hypersonique dans le plus grand secret

Les essais de missiles sont généralement des événements majeurs. Lesquels, lorsqu'ils sont réussis, permettent souvent aux Etats de s'en vanter allègrement. Ce qui n'a cependant pas été le cas aux Etats-Unis au cours de la mi-mars. Malgré le test réussi d'un nouveau type de missile, le gouvernement est resté silencieux.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
15.04.2022, 16:3316.04.2022, 13:00
Lara Knuchel
Lara Knuchel
Suivez-moi

Un test militaire d'une arme révolutionnaire s'est révélé concluant, et personne ne l'a remarqué. Mi-mars, les Etats-Unis ont mis à l'essai un missile dit hypersonique sur la côte ouest du pays. C'est ce qu'a rapporté mardi la chaîne américaine CNN, qui s'est appuyé sur les déclarations d'un fonctionnaire de la défense bien informé.

Mais qu'est-ce qu'un missile hypersonique?

Un missile hypersonique se déplace à des vitesses hypersoniques pendant une longue période de temps. Cela signifie qu'il peut atteindre une vitesse dite «Mach 5», soit cinq fois plus rapide que celle du son. Mais ce fait n'est pas inédit. Les missiles intercontinentaux modernes, qui ont à nouveau été testés récemment par la Corée du Nord, sont déjà parvenus à atteindre une vitesse supérieure à «Mach 20».

Pour les spécialistes en missile, le terme «hypersonique» est souvent «trompeur». La différence réside, toutefois, dans le fait que les missiles intercontinentaux se déplacent dans des zones bien plus élevées, le plus souvent dans l'espace. Ils suivent une trajectoire prévisible qui les rend difficilement manœuvrables lors de leur rentrée dans l'atmosphère terrestre. Un missile de défense peut être lancé à temps contre ce type d'arme.

En revanche, le missile hypersonique est beaucoup plus difficile à lancer. La raison est que sa trajectoire peut encore être modifiée en cours de route. Cette combinaison de vitesse hypersonique et de manœuvrabilité rend la défense de ce type d'arme beaucoup plus difficile que celle de tous les missiles connus jusqu'à présent. Principalement parce que la détection par le radar intervient généralement trop tard. Un tel missile est donc considéré comme plus menaçant que les armes utilisées jusqu'à présent.

Un analyste militaire américain a classé le test de missile hypersonique:

Vidéo: YouTube/CNN

Un rapport de la Conférence de Munich sur la sécurité déclarait il y a trois ans:

«Les missiles hypersoniques avec une combinaison sans précédent de vitesse et de maniabilité pourraient contourner pratiquement n'importe quel système de défense antimissile actuel et réduire considérablement le temps d'avertissement pour une cible visée.»

La Russie et la Chine étaient déjà sur le front

Les puissances nucléaires russe, chinoise et américaine travaillent au développement d'armes hypersoniques. La Chine et la Russie en particulier sont considérées comme des leaders dans la course à ces nouvelles armes. La Chine a déjà annoncé, l'an dernier, le test d'un tel missile. Fin mars, la Russie a fait sensation en annonçant avoir attaqué l'Ukraine avec le missile Kinchal, long d'environ huit mètres. C'était la première fois qu'un pays utilisait une arme hypersonique dans le cadre d'un conflit armé.

L'utilisation de la fusée russe «Kinzhal»:

Vidéo: YouTube/CNN

Kinzhal n'était «pas une révolution»

Toutefois, l'impact de cette utilisation est controversé. Après l'utilisation du missile russe Kinshal, plusieurs experts ont voulu rassurer en affirmant qu'il était avant tout de nature propagandiste. CNN a ainsi rapporté que le missile n'était qu'une version aéroportée d'un missile à courte portée déjà existant. «Il s'agit, en d'autres termes, d'une variation d'une technologie établie et non d'une révolution dans la technologie des armes hypersoniques», a déclaré le média américain.

Le missile Kinzhal n'est pas un «challenger», a déclaré un expert de l'armée allemande. La propulsion de Kinzhal n'est apparemment pas «une technologie de pointe absolue». Les Etats-Unis ont, toutefois, pu tester avec succès un missile doté d'une telle technologie.

Comment s'est déroulé le test hypersonique américain

Le «concept d'arme hypersonique à respiration aérienne» (HAWC) a été lancé à partir d'un bombardier B-52 au large de la côte ouest, a déclaré le responsable à CNN. Un moteur conventionnel a d'abord amené le missile à grande vitesse, après lequel le moteur «à respiration aérienne», «Scramjet», s'est enflammé et a propulsé le missile à des vitesses hypersoniques supérieures à Mach 5. Le HAWC est donc un concept d'arme qui accélère à des vitesses hypersoniques grâce à l'utilisation de l'oxygène de l'air.

La fusée a été larguée d'un de ces «B-52H Stratofortress».
La fusée a été larguée d'un de ces «B-52H Stratofortress».image: keystone

Le fonctionnaire américain n'a toutefois donné que peu de détails sur l'essai de missile, se contentant de mentionner que le missile avait parcouru plus de 19 kilomètres de hauteur et près de 500 kilomètres de distance. Cela signifie qu'elle a voyagé pendant moins de cinq minutes.

Eviter une provocation de la Russie

Le test est intervenu peu de temps avant la visite de Biden en Europe à la mi-mars. Dans la situation actuelle, les Etats-Unis sont très prudents face aux actions ou déclarations qui pourraient exacerber les tensions entre Washington et Moscou. Les Etats-Unis sont également restés discrets sur les armements qu'ils envoient à l'Ukraine.

Ce n'est que dans le dernier programme d'assistance à la sécurité de 300 millions de dollars que le ministère de la Défense a répertorié des systèmes et des armes spécifiques. Les Etats-Unis se sont également opposés à la livraison d'avions de chasse. On craint que le Kremlin puisse interpréter une telle décision comme une entrée des Etats-Unis et de l'Otan dans le conflit.

Mardi, la Maison-Blanche a annoncé à Washington que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie allaient coopérer à l'avenir dans le développement de missiles hypersoniques. Les trois pays veulent à la fois accélérer le développement d'armes hypersoniques et travailler sur la défense contre de telles armes. De manière générale, il s'agirait d'approfondir la collaboration dans le domaine des innovations en matière de défense. Tout comme les missiles balistiques, les missiles hypersoniques peuvent potentiellement porter des armes nucléaires.

(Traduit de l'allemand par mndl)

Dimitri Peskov, porte-parole de la Russie invité sur LCI avec Rochebin

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce qui se cache derrière la mort mystérieuse des oligarques russes
De nombreux riches russes proches du pouvoir sont morts dans des circonstances étranges ces derniers temps. Faut-il y voir la main de Poutine? Décryptage.

Insuffisance cardiaque, suicide ou chaman? C'est à peu près la liste des causes de décès des riches Russes depuis le début de l'année. Mais souvent, la raison officielle est simplement «inexpliquée».

L’article