DE | FR

Affaire Floyd, retour sur le procès de Derek Chauvin en cinq points

Image: Shutterstock
Alors que le dernier jour de ce procès, jugé historique, s'est achevé lundi et que le jury s'apprête à donner son verdict, voici le résumé, en cinq points.
20.04.2021, 08:2320.04.2021, 18:56

Après trois semaines d'audiences, l'ultime journée d'un procès hors norme a eu lieu ce lundi. Les jurés vont devoir délibérer et donner leur verdict dans l'affaire qui pourrait condamner Derek Chauvin, un policier blanc, pour avoir provoqué la mort de George Floyd, un homme noir. La ville américaine de Minneapolis est sous tension. Voici le résumé de ce procès, en cinq points:

La sélection du jury

Le système judiciaire américain n'est pas le plus simple et la sélection du jury est particulièrement sensible. L'objectif est l'impartialité de chacun des membres du jury, choisis parmi la population américaine. Or, vu le niveau médiatique de cette affaire, une centaine de jurés ont été écartés avant que le procureur et la défense se mettent d'accord sur la composition de ce jury. Au final, ce sont douze jurés, dont quatre personnes noires et deux personnes métisses, qui ont été retenus.

Biden a déjà choisi son issue
Le président américain Joe Biden a estimé mardi que les preuves dans le procès sur la responsabilité d'un policier blanc dans la mort de George Floyd étaient «accablantes».

«Je prie pour que le verdict soit le bon. A mon avis, c'est accablant. Je ne dirais pas cela si le jury ne s'était pas retiré pour délibérer», a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale. «J'ai appris à connaître la famille de George (...). C'est une famille bien», a-t-il ajouté, évoquant «l'angoisse» de l'attente de la décision du jury pour cette dernière. Un peu plus tôt, la Maison blanche avait indiqué que M. Biden a parlé lundi avec la famille de George Floyd «pour prendre de ses nouvelles et lui assurer qu'il priait pour elle».

Retour sur le procès, en vidéo:

Les temps forts des audiences

Des témoignages glaçants, surtout de la part de l'accusation. Le jury a pu entendre des personnes ayant assisté au moment pendant lequel le cou de George Floyd s'est retrouvé bloqué par le genou de Derek Chauvin pendant près de 9 minutes. Les jurés ont également écouté le chef de la police de Minneapolis accabler son ancien officier, jugeant que Derek Chauvin avait violé les règles et les valeurs de forces de l'ordre. En face, la défense a fait ce qu'elle a pu pour démontrer que l'accusé a tout simplement fait son travail de policier.

Les plaidoiries des deux camps

Le dernier jour du procès a été marqué par les plaidoiries de la part du procureur et de l'avocat de Derek Chauvin. Pour le procureur, il est indéniable que la mort de George Floyd est un meurtre. Pour la défense du policier, Derek Chauvin a agi de manière raisonnable, demandant aux jurés de ne pas juger «ce que l'officier aurait dû faire ou faire différemment dans ces circonstances», mais de se concentrer uniquement sur les raisons de l'arrestation de George Floyd.

Les délibérations du jury

Les membres du jury ont désormais l'interdiction de quitter l'hôtel dans lequel ils séjournent. Ils ont le droit de communiquer avec leurs proches, mais ils ne peuvent pas discuter du procès. Pendant ces délibérations, ils ont accès à toutes les pièces qui ont été apportées au dossier, pendant les audiences. Ils peuvent revoir les différents témoignages, qui ont tous été filmés. Ils ont également la possibilité de poser des questions au juge, via Zoom.

L'inquiétude liée au verdict

Le verdict est donc imminent, alors que les Etats-Unis et le monte entier ont les yeux rivés sur Minneapolis. Derek Chauvin encoure une peine de prison de 40 ans, s'il est jugé coupable. Les tensions et les inquiétudes liées au verdict se ressentent jusqu'à la Maison Blanche, car selon le dénouement de ce procès, le pays pourrait à nouveau s'embraser.

Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police

1 / 17
Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police
source: sda / john minchillo
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En France, l'obligation de porter le masque dans les transports tombe
Pour nos voisins français, le port du masque n'est désormais plus obligatoire dans les transports publics. Cet allègement marque la disparition de la dernière grande restriction anti-Covid.

Ce lundi 16 mai marque un tournant dans la stratégie anti-Covid de nos voisins français. Le masque n'est désormais plus obligatoire dans les transports en commun. Il était encore imposé dans les métros, les bus, les trains, les avions et les taxis.

L’article