International
Faits divers

Pantoufle, le bichon maltais tué tragiquement par un retraité

L'assassinat de Pantoufle a choqué, bien au-delà des frontières de la Belgique.
L'assassinat de Pantoufle a choqué, bien au-delà des frontières de la Belgique.image: sudinfo

La fin tragique de Pantoufle

L'assassinat odieux de ce petit bichon de quatre ans a scandalisé la Belgique.
27.01.2023, 18:5329.01.2023, 19:11
Plus de «International»

«Cela devait être la belle histoire! Elle a tourné en véritable scène d’horreur!», s'horrifiait mercredi le média belge Sudinfo, à grand renfort de points d'exclamations et d'articles consacrés à la dramatique «affaire Pantoufle».

A l'origine: un retraité solitaire et un post Facebook

Il y a quelques semaines, René, 71 ans, est encore un retraité comme les autres, pensionnaire dans une résidence de Wanze, petite commune de la province de Liège. Depuis le décès de son bien-aimé, Bouba, dix ans, René broie du noir.

C'est décidé: pour combler sa solitude, il va se dénicher un nouveau compagnon d'infortune. Sa bouteille à la mer, lancée sur Facebook, obtient pas moins de treize réponses.

«Bonjour fb, je cherche désespérément un petit chien à adopter pour combler ma solitude. Pas un chiot vu mon âge, je préfère prendre un adulte. J’ai déjà regardé dans les refuges des environs…»
René dans un post Facebook esseulé, le 12 janvier 2022

Touchés par ce récit, Anaïs et Matthias, couple originaire de la région wallonne, s'empressent de prendre contact. Une rencontre est organisée dans la foulée. Lundi, les deux amoureux, sensibles à la détresse du septuagénaire, avalent les 200 kilomètres qui séparent leur village de Colfontaine de la maison de retraite de René.

«Nous tenions à lui présenter Pantoufle, notre bichon maltais de presque quatre ans»
Matthias, propriétaire de Pantoufle, à Sudinfo

«On avait vraiment envie d’aider ce monsieur solitaire», précise le généreux propriétaire.

René, ému, invite même la famille dans son domicile. La rencontre est immortalisée par Sudinfo, qui a eu vent de cette histoire touchante.
René, ému, invite même la famille dans son domicile. La rencontre est immortalisée par Sudinfo, qui a eu vent de cette histoire touchante.

Le septuagénaire retrouve instantanément le sourire, «heureux, peut-être plus que jamais», conclut le média belge.

Rassuré, le couple laisse Pantoufle et retourne à la maison.

C'est dans la nuit de lundi à mardi que survient le drame.

Egorgé et pendu

Mardi, vers 9 heures, Anaïs passe un coup de fil pour s'assurer que Pantoufle a bien passé la première nuit au sein de son nouveau foyer. Quel n'est pas son choc quand René répond froidement:

«Il était vraiment insupportable, je l’ai tué»

Panique. Le couple contacte en urgence le service de la résidence. C'est un membre du personnel qui découvrira Pantoufle, agonisant sur le sol, dans son propre sang.

Que s'est-il passé?

Matthias, désespéré, a détaillé les circonstances du drame dans un troisième article consacré à cette histoire par les journalistes de Sudinfo: «Il a d’abord tenté de le pendre à l’aide de sa laisse pour qu’il arrête d'aboyer».

Mais Pantoufle se débattant, René a dû se résoudre à employer les grands moyens: pour faire taire le pauvre animal, il l’égorge vif avec un couteau aux alentours de 23 heures.

«Il l’a laissé se vider de son sang et agoniser jusqu’au matin. Il l’a tué sans aucun scrupule»

Avertie, la police de Meuse-Hesbaye se rend peu avant 9 heures dans le logement de René. «Le chien n’était pas encore mort lorsque nous sommes arrivés. Les circonstances de l’événement restent obscures. Aucune arrestation n’a eu lieu», a indiqué la police au quotidien local. L'enquête est toujours en cours.

Le bichon, en vie au moment de sa découverte, a finalement dû être euthanasié.

Jeudi, René a été reçu par un service psychiatrique afin d’évaluer le risque qu’il pouvait représenter à l'égard des autres résidents. Le nécessaire a été fait auprès de la commune, afin qu'il ne puisse plus jamais se procurer de permis de détention d'animal.

En ce qui concerne le malheureux Pantoufle, sa dépouille a été récupérée par Anaïs et Matthias, encore sous le choc. Il a été enterré dans leur jardin. (mbr)

Awww! Voici des animaux mignons!
1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
«Il doit démissionner»: Les réactions pleuvent après le retrait de Joe Biden
Dans les minutes qui ont suivi l'annonce du retrait du président américain de la course à la Maison-Blanche dimanche soir, les réactions ont fusé comme un feu d'artifice, du côté républicain comme démocrate - à commencer par son adversaire, Donald Trump. Florilège.

Dans les premières secondes qui ont suivi la publication du communiqué de Joe Biden, une première réponse a fusé. Courte, toute simple, mais évidente. Deux petits coeurs, signés de son principal et plus fervent soutien, au coeur de ces dernières semaines politiques solitaires et tumultueuses: sa femme, Jill Biden.

L’article